Le Blog de Stéphanie, matthieu et Lili-rose et noélie

J+1870

Après une petite princesse née le 24 août 2012, l'idée conjointe de ne plus avoir d'enfants après une grossesse mouvementée et une césarienne programmée, maman a changé d'avis aux 15 mois de sa fille et mis 5 mois à convaincre papa...maintenant ça y est, l'aventure de la conception va pouvoir (re)commencer.

Arès 4 mois d'essais, bébé a décidé de venir s'installer dans mon bidon <3




Mon quotidien
Changement de vie
On continue d'avancer
19 mois !
17 mois
Babygym
16 mois
15 mois
14 mois
Instant fugace de bonheur
13 mois
Un an ! ! !
Crêpe
9 mois (et demi)
8 mois
7 mois
6 mois
5 mois
Début de la diversification
4 mois
3 mois
2 mois
Petit selfie avec papa
Mes 3 amours
La crapule à sa maman
Petits moments entre soeurs
1 mois
4 semaines
3 semaines
2 semaines
Le séjour à la maternité
1 semaine
J-1
J-2
J-3
J-5
J-7
J-9
Fausse alerte
J-25
J-30
J-40
Ras le bol
7 mois
Petit tour aux urgences
6 mois
* Le prénom *
Décompte à 2 chiffres
Ces jours dans le brouillard
Il était une fin
Un week-end éprouvant
Cette fois c'est bien la fin...
Papa le sent bouger aussi !
4 mois
Je me suis enfin décidée !
Des coups !
Bubulles
Meilleurs voeux
3 mois
2 mois
Petite photo
1 mois
4074
"Indélicatesse" de mon médecin
Courses pour l'annonce à la famille, et appel à la gygy
Réultats de la pds
L'annonce au papa
Je crois que ça y est !
Des nouvelles
Même si...
Ca ne pourra pas être septembre...
Ce ne sera pas août non plus
Ca ne sera pas juillet...
A l'heure
Anarchie
*System Error*
Victoirrre pour le peuple
Du mieux

Les Présentations
Nous y voilà

Mes rendez-vous
Bilan (positif) des rdv de la semaine
Rdv mensuels
Rdv avec la psy de la périnatalité
Nos rdv
Ton suivi
3ème et 4ème rdv avec la psychomotricienne
2ème séance avec la psychomotricienne
1er rdv avec la psychomotricienne
Passage de la puéricultrice et de la psychomotricienne
Rdv de pris avec la puéricultrice et la psychomotricienne
1er rdv avec la psychologue
Examen des 11 mois
Rdv PMI 10 mois
Rdv du terme
Rdv gygy - J-20
Rdv avec l'anesthésiste
Dernier rdv avec la sage-femme
4ème cours de prépa à l'accouchement
3ème cours de prépa à l'accouchement
2ème cours de prépa à l'accouchement
3ème rdv avec la sage-femme
1er cours de prépa à l'accouchement
2ème rdv avec la sage-femme
Test de surcharge glucosée
Rdv avec la sage-femme homéopathe
1er rdv avec la sage-femme
Rdv chez la gynéco
Rdv avec la gynéco
1er rdv avec la gynéco
Rdv gynéco et retrait implant

Les échographies
Echographie du 3ème trimestre
Echographie du 2ème trimestre
Echographie du 1er trimestre
Echo de datation

Les achats
Prime de naissance et achats
Achats en pagaille
Achats
Déjà des achats

Le jour J
Ta naissance (partie 2)
Ta naissance (partie 1)
Le grand jour!

Divers
Zoo de la Fléche
Tes 5 ans
4 ans de Noélie
Quoi de neuf pour maman en cette rentrée?
Coucou à nounou
26 mois
25 mois
Baby-accrobranche
Ton anniversaire
2 ans !
Les (très) bonnes nouvelles de maman
Sortie à la ferme pédagogique
Canicule
Journée à Pairi Daiza
23 mois
Entre soeurs
22 mois
Pâques
Formation générale BAFA
Une page se tourne
Coup d'oeil dans le rétro
21 mois !
Coup de blues au Royaume du Positif
J'ai trouvé LA perle
20 mois !
Varicelle
Intoxication alimentaire?
Bonne année !
18 mois !
Jour de Noël
Réveillon du 24 décembre
1ère séance de circomotricité
1er rdv avec la psy du CMP
Un point sur nos rdv
Mes filles
Snap
Papa ! Maman !
Visite de la puéricultrice de la PMI
Keep the smile
1er selfie
Ton premier anniversaire (partie deux)
Ton premier anniversaire (partie un)
Séance photo avec ta soeur
Séance photo dans le jardin
11 mois
Vacances sur la Côte d'Azur
Balançoire
Campagne les Initiés
Syndrome pied-main-bouche et impétigo
La voilà !
Infection respiratoire et poussée dentaire
Maman retravaille
Bonne année
Noël 2015 (suite)
Noël 2015
Baptême de Noélie / Mes 30 ans
07/10/14 - 07/10/15
Préparatifs du baptême
Il y a un an
La rééducation périnéale
Mes 2 pépettes dans le même pyjama
Descente périnéale
Signification du prénom Noélie
Principaux traits de caractère des natifs du signe du cancer
La boîte à papa
La boîte à grande soeur


Changement de vie
Cela fait des lustres que je n'ai pas écrit ici mis je voulais dire que nous avions enfin réalisé notre rêve de changer de région.
En effet, nous vivons en Vendée depuis 6 mois (ça change du Pas-de-Calais!).
De janvier à mai 2018, mon mari a passé ses permis poids lourds et super lourd. Il est parti bosser en Loire-Atlantique (44) en juin et nous l'avons rejoint 3 mois plus tard. N'ayant pas trouvé de logement dans le 44 nous nous sommes donc installés dans le 85 (à 40mn du travail de Matt), d'abord dans un gîte puis dans un logement social.
Pour les filles et moi les débuts ont été très difficiles, surtout pour Lili.
Noélie, qui avait fait sa 1ère rentrée scolaire dans le 62, était perdue elle aussi au début.

Maintenant ça va mieux même si je me sens encore très seule. Nous n'avons ni famille ni amis dans le coin donc la solitude me pèse, d'autant que Matthieu (qui a arrêté les déplacements depuis janvier car Lili les prenait très mal) travaille essentiellement de nuit donc nous le voyons peu.
Ma mère et son compagnon sont venus passer une semaine avec nous à Noël. Nous allons chez eux une semaine pendant les vacances de Pâques puis ma plus jeune belle-soeur viendra la 2e semaine.

J'ai pour ma part, envoyé un dossier pour passer l'agrément d'assistante maternelle. Je n'ai pour l'instant eu que l'accusé de réception du dossier et doit faire également mon approfondissement BAFA avant début octobre, afin d'avoir mon diplôme.
Message déposé le 21.03.2019 à 21:25 - Commentaires (1)


On continue d'avancer
Hier, après 3 semaines d'absence, la psychomotricienne a fait son grand come back.
Je lui ai parlé de tes progrès et de tes problèmes d'alimentation qui se sont résolus.
Elle a dit que tu te fais très bien comprendre, que tu a hâte de grandir, que tu fais énormément de progrès. Pour elle, tu n'as plus besoin de suivi. Tu es "grande". Elle a dit qu'elle viendra te dire au revoir.
La puéricultrice vient mardi car c'était prévu, et nous voyons la psy mercredi, qui décidera (ou non) de l'arrêt de ton suivi. Moi je suis sûre que tu n'auras plus besoin de toutes ces gentilles dames, j'ai confiance en nous !

Sinon ton mot du moment c'est "pipi". Ton "truc" de la semaine : ouvrir les portes et te sauver sur la terrasse, dans le jardin ou dans l'allée grrrr. Il faut penser à fermer à clef.
Tu as aussi peur quand ta soeur monte sur quelque chose, tu chouines et dis "abé abé" car tu redoutes une chute.
Tu dis "agan" pour le toboggan, "aour" pour "yaourt", "a-o" pour vélo. Tu fais "allo" dans mon téléphone. Tu dis "en bas" quand on descend les escaliers. Tu comptes "un-deux".

Maman a revu sa divine psy hier. Elle m'a d'abord demandé si ça allait. Oui, sauf la fatigue propre à chaque fin de période scolaire. Nous avons à nouveau parlé de mon enfance et du fait que mes parents m'ont élevé en pensant que le monde était dangereux, d'où mes nombreuses craintes à propos de tout et n'importe quoi.
Elle m'a proposé de faire des séances d'hypnose, afin de m'aider à me détendre et afin de trier ce qu'il y a dans mon "sac". Ce sac, c'est notre fardeau, celui que nous portons tous, et dans lequel se trouvent souvent des choses dont on a plus besoin. Une fois ces angoisses triées et redonnées aux personnes à qui elles appartiennent (ma mère, ma grand-mère, moi enfant etc), je repartirai bien plus légère sur le chemin de la vie.
Cette idée m'a emballée !
Verdict dans 3 semaines (congés pour elle, formation pour moi).

En parlant de formation, après bien du mal, j'ai enfin eu le lieu et les horaires de ma base BAFA. Reste à savoir si j'aurai des plats sans gluten ou si je dois apporter mes repas.
J'ai hâte d'y être, même si je vais forcément stresser, je suis contente de pouvoir apprendre de nouvelles choses, de rencontrer de nouvelles personnes et de poser la première brique d'un nouveau projet professionnel.

Voilà pour les nouvelles. En vous souhaitant à tous et toutes de bonnes vacances !
Message déposé le 07.04.2017 à 14:27 - Commentaires (1)


19 mois !
Comme je le disais dans mon précédent post, en un mois de temps, les choses ont bien évolué pour ma Poupougne.
Elle boit enfin son eau seule (au bibi ou dans sa tasse d'apprentissage), elle boit son lait seule (au bibi) et depuis presque une semaine, on la laisse manger seule.
Comme vous pouvez le constater sur les photos, parfois ça se passe impeccablement bien et parfois c'est le carnage lol.
Le principal c'est qu'elle soit fière de faire des choses seule, et que l'on puisse faire autre chose pendant ce temps.
J'avoue que j'avais du mal à la laisser faire, je suis toujours dans la précipitation (malgré ma grande organisation, il y a souvent un imprévu). Je me disais que si je le faisais moi-même, ça irait plus vite.
Noélie met aussi ses biberons à laver dans l'évier, en plus de mettre sa couche sale à la poubelle. Bon par contre elle a du jeter deux bibs sans qu'on s'en rende compte, donc on a du en racheter^^.

Elle a goûté un morceau de Kinder (merci à sa grand' tante) et un cornichon. Elle a recraché le morceau de poire venant du gâteau que sa mamie avait fait.

Elle dit "accord" pour "d'accord", "acole" pour "école". Elle imite le cochon et dit "à dada" pour le cheval.

Elle est moins réservée : hier en fin de séance de Babygym, elle a été faire d'elle-même un bisou à Nicolas l'animateur, alors qu'elle n'osait pas passer à côté de lui. Elle a laissé Christine, la dame de la mairie, lui faire un bisou; ainsi que ma psy.

Je l'ai laissé 3 fois ailleurs pour mes rdv (médicaux, entretien d'embauche - sans suite- et pour aller au ciné avec mon homme et notre aînée) : elle a crié au début, chez ses mamies et chez sa grand' tante, mais ensuite ça a été.

Avec sa soeur, c'est toujours "je t'aime...moi non plus" : soit elles font la queuleuleu en chantant "ahhh tut tut tut", soit elles se disputent une couverture ou un jouet.

Je pense qu'on progresse dans le bon sens. Mais comme je dis, il y a des jours avec et des jours sans, comme pour tout le monde.


Hier j'ai eu mon 2ème rdv avec la psychiatre (20mn d'attente pour 20mn de rdv!). Comme je n'ai pas de problème psychiatrique, sa collègue psychologue prendra bientôt le relais, pour que je puisse travailler avec elle sur mon (énorme) manque de confiance en moi, et toutes mes craintes.
Elle a vu aussi que la sophro me fait du bien.
Je continue mes efforts, essaie de positiver et de casser la routine du quotidien.
Je me pense sur la bonne voie. Je n'ai en tout cas, jamais fait tant d'efforts auparavant, tant pris sur moi pour y parvenir.

Message déposé le 27.01.2017 à 14:55 - Commentaires (2)


17 mois
Dimanche dernier, jour où nous sommes allés voir tes arrière grands-parents, ta marraine et ton grand'oncle, tu as eu 17 mois.
Presque une année et demi que tu es parmi nous, des progrès petits à petits, pas à pas, moins flagrants que pour ta soeur au même âge, mais qui sont bien là !
Tu imites maintenant en plus du chien et du chat la vache, tu mets ton index sur ta bouche et ton nez pour faire "chut". Tu fais des bisous mais seulement à maman. Tu as dit "pain" plusieurs fois. Tu dis baballe et bubulle de temps en temps. Tu dis "ii" pour Lili.

Nous ne connaissons toujours ni ta taille ni ton poids. Ni très grande ni très grosse en tout cas, tu es bien comme tu es. J'ai l'impression que tes cheveux foncent légèrement, mais tes yeux sont toujours bien bleus.

Tu as goûté des clémentines et du raisin et tu t'es régalée, comme avec la confiture. Mamie t'as donné un biscuit au chocolat pour "grands", ce qui m'a fait râler. Bien sûr toi tu as aimé ! Et encore mémé et pépé eux voulaient te donner des chocolats, de la glace et même une sucette !

Le soir tu me fais beaucoup de câlins, c'est très agréable d'avoir enfin cette connexion, cette complicité que je pensais perdue à tout jamais.

Tu aimes qu'on te balance dans une couverture ou un drap, tu le fais chaque jeudi avec la psychomotricienne. Tu as fais ton 1er dessin au crayon de couleur, et ton 1er collage de gommettes cette semaine.

Tu prends de plus en plus confiance en toi, hier d'ailleurs l'éducateur sportif t'as félicité pour avoir été la seule à être montée debout sur la bascule, à la séance de circomotricité.
Message déposé le 01.12.2016 à 15:22 - Commentaires (0)


Babygym
Hier matin je me suis rendue à une séance d'essai de babygym avec Noélie.
Nous sommes arrivées les premières et ma fille a donc pu profiter des tapis pour elle toute seule.
Comme l'accueil est à 9h30 mais que la séance ne commence qu'à 10h, nous avons pu faire connaissance avec le personnel, parler des enfants, des parents, des bienfaits de cet atelier etc.
Les enfants sont arrivés chacun leur tour : Samuel, 16 mois; Capucine qui doit avoir moins de 2 ans; Nathan qui a 12 mois je pense et enfin Emma qui entrera à la maternelle en janvier.
L'éducateur sportif a installé le parcours, non sans mal à cause des bambins qui attrapaient tout le matériel lol.

Noélie s'est montrée particulièrement intéressée par le petit Samuel. Elle a aimé monter les marches et descendre de l'autre côté, se cacher dans le tunnel (alors qu'au début elle n'osait pas y entrer) et passer sous les barres. Le parcours d'équilibre n'a pas eu beaucoup de succès. Les cerceaux et le parachute de couleurs, un peu plus.

Noélie a été un peu bousculée par Emma, qui lui a aussi enlevé un jouet des mains. Sa maman lui a demandé de dire pardon et de faire un câlin. J'avais peur que ma poupougne se mette à crier, mais non, même si elle n'a pas aimé cette étreinte.

Noélie a ensuite a son tour donné un coup de grenouille en peluche sur la tête de Nathan. Ca a un peu refroidi la maman de ce dernier et m'a mise un peu mal à l'aise, mais ça n'a pas duré.

Noélie est allée deux fois solliciter la maman de Capucine, qui a répondu à son "appel".

En fin de séance nous avons tous rangé le matériel avec l'éducateur. Comme ça nous a plu à toutes les deux, j'ai pris un dossier pour l'inscrire.
Message déposé le 18.11.2016 à 18:16 - Commentaires (0)


16 mois
Aujourd'hui Poupougne tu as 16 mois, et 2 dents de plus, soit 11 en tout. Maman ne les a vu qu'hier, les coquinettes.
Tu fais au revoir avec la main quand on te met au dodo maintenant, ou quand quelqu'un s'en va. Tu essayes aussi de faire des bisous avec la main. Hier tu as donné à papa son tout 1er baiser qui claque ! Moi je n'y ai pas eu droit.
Tu viens d'avoir quelques jours de tranquillité, sans ta soeur, puisqu'elle a été dormir chez papy et mamie. Tu as été très sage durant cette période, plus câline. Tu n'as presque pas crié.
Tu commences à apprécier la musique, à te dandiner, et à jouer avec le livre musical et le piano de Lili.
Tu donnes aussi le bibi à la poupée de Lili, qui parle.

Tu ne finis plus tes biberons depuis longtemps (des 240), quoi que l'on puisse ajouter dedans. Idem pour tes biscuits pour bébé (même ceux aux pépites de chocolat). Ce qui t'intéresse c'est ce que nous nous mangeons, surtout le pain.
Tu as goûté les cannellonis et les lasagnes Hipp. Tu t'es régalée. Tout comme avec la gourde pomme-mangue-banane-lait de coco.

Tu dois faire un vaccin prochainement mais comme c'est les vacances et donc la remplaçante (folle) de notre médecin traitant, j'attends la rentrée et son retour pour prendre rdv. Nous saurons enfin tes mensurations. Tu mets du 18 mois pour le haut et 12 pour le bas. Tu as plein de vêtements neufs en 18 mois mais tout est trop grand, on pourrait en mettre deux comme toi dedans !
Je suis ravie que tu ais encore, pour l'instant du moins, tes cheveux blonds et tes beaux yeux bleus !

Tu réclames toujours autant ta tétine et ton doudou, même au moment des repas; et si je t'écoutais tu te baladerais aussi avec ta couverture toute la journée. C'est ta façon à toi de te rassurer.
Message déposé le 27.10.2016 à 14:19 - Commentaires (0)


15 mois
15 mois et 3 dents de passées en 15 jours. Moi qui disais justement qu'elles n'arrivaient pas ! Pas de diarrhée ni de fièvre, juste le nez qui a coulé et les fesses qui étaient légèrement rouges.
Nous n'avons pas pu nous rendre à la PMI le 25 donc nous t'avons mesuré à la maison : 80cm; pointure 20. Nous ne savons pas ton poids, peut-être enfin 10kg?

Tu descends seule du fauteuil, ventre contre l'assise, comme il faut. Tu grimpes seule les escaliers donc il faut faire attention à fermer (correctement) la barrière.
Tu aimes les chats : dans les livres, et bien sûr le nôtre. Quand tu en vois un tu fais "nah nah" ou "nah ou". Pour les chiens tu fais "ou ou ou".

Tu es la reine des bêtises : tu casses tout (un pot heureusement vide d'1kg de Nutella, un flacon de déo et 3 assiettes à dessert), sors tout des placards ou t'installe dedans (surtout si on oublie de remettre la sécurité), adore manger les rouleaux de papier toilette et les paquets de mouchoir, débrancher les appareils à ta portée (pc ou imprimante surtout). Tu nous rends chèvre ! C'est vrai que ta soeur ne faisait pas autant de bêtises à ton âge (ou alors j'ai la mémoire courte!).

Tu aimes caresser la couverture dans ton lit, je n'ai pas intérêt à en mettre une autre. Tu commences à faire des câlins plus long.
Tu fais au revoir de la main, en disant "à (d)e(m)ain".
Tu as aimé te balader 3 fois à vélo, installée dans ton siège, avec ton casque.

Tu ne pleures plus en voyant tes mamies ou tatas. Tu as même fait un bisou à ta grand' tante Christiane dimanche alors que nous nous n'y avons jamais eu droit !
Quand tu veux aller te promener tu vas chercher tes chaussures et crie pour avoir ton manteau.
Tu manges et dors bien, mêmes si tu n'es pas une grosse dormeuse comparée à Lili.
Nous évitons les bains et préférons les douches car même si tu t'amuses bien dans l'eau avec ta soeur, tu préfères encore manger toute la mousse.

Toujours pas de "maman" ni de "papa", nous attendons toujours...

Message déposé le 04.10.2016 à 14:49 - Commentaires (0)


14 mois
Ma Poupougne a eu 14 mois le 27 août. Je ne sais pas si c'est l'âge, les séances avec la psychomotricienne, ou moi qui suis plus "connectée" avec elle; en tout cas, elle est beaucoup plus calme, plus souriante, tend ses jouets aux autres, se laisse parfois (de façon très courte) prendre à bras par des "inconnus", ne se cogne plus la tête au sol...Elle vient elle-même nous faire des câlins et en fais aussi à ton doudou.
D'ailleurs en plus de "tutu" pour ta tétine, elle dit très bien "doudou", "toutou", "chat", "tchiens" (pour tiens), "donne". Cet après-midi elle a dit "chaussu(res)". Par contre pour "papa" et "maman", nous attendons encore. Elle l'a prononcé une ou deux fois depuis qu'elle sait parler, c'est tout.

Grand cap franchi : la marche, depuis le 2 septembre après-midi, grâce à mamie Brigitte (comme ce fut le cas pour Lili). Elle a fait 3 aller-retours salon-cuisine chez elle et depuis on ne l'arrête plus !

Elle n'a toujours que 6 dents; sa soeur en avait 12 au même âge, mais a marché un mois plus tard. Comme on dit, on ne peut pas tout faire en même temps.

Elle a goûté du fromage de chèvre (nature, et aussi dans un sachet risotto courgettes-chèvre), du filet mignon, du raisin et du canard (dans un pot canard-potiron-carottes).

Elle joue plus avec Lili, essaye de lui grimper dessus, de la chatouiller etc mais ça finit souvent en "dispute" car Lili prend ses jouets et Noélie crie.
Quand elles se mettent toutes les deux à danser ou faire les folles il faut les voir, on dirait qu'il y a toute une classe à la maison !

Je ne connais pas ses mensurations actuelles car nous n'avons rdv à la PMI que le 25 septembre. En tout cas elle s'habille toujours en 12 mois car le 18 est encore bien grand.
Ce soir nous allons aller lui acheter sa 1ère paire de chaussures. Depuis ce week-end elle met les chaussures vernies de sa cousine en pointure 17, c'est un tout petit peu trop grand donc on verra bien pour la taille.

Message déposé le 05.09.2016 à 14:55 - Commentaires (1)


Instant fugace de bonheur
Une photo de mes 3 amours dans le canapé, datant du 10 juillet et que je tenais absolument à mettre.
Juste pour me rappeler de leur immense sourire...

Message déposé le 30.07.2016 à 11:40 - Commentaires (0)


13 mois
Nous n'avons même pas vu filer ce mois, pas fait attention que le 27 était déjà passé. Trop de choses dans la tête.
Bref ma Poupougne à 13 mois tu sais grimper seule dans le canapé depuis une semaine, tu as fait 2 fois un pas toute seule, tu commences à mettre ton téléphone en plastique à ton oreille pour faire comme nous.
Tu dis "tutu" pour désigner ta tétine. Tu vas chercher ton doudou toi-même dans ton lit et tu ne le quittes plus.
Tu as goûté une cerise et de la pastèque. Tu t'es régalée.
Tu cries toujours autant, tu es très speed, toujours très tonique et tu ne tiens pas en place.

La semaine dernière j'avais mis de l'eau dans le bateau gonflable pour que tu joues avec ta soeur. Lundi nous sommes allés chez tata Elodie et tu es allée dans sa grande piscine avec ta soeur, Eva et bien sûr moi. Tu étais ravie mais quand il a fallu te sortir de l'eau, ça a été la crise.

Message déposé le 30.07.2016 à 11:37 - Commentaires (0)


Un an ! ! !
Aujourd'hui ma poupougne tu as un an. Douze mois qui sont bien trop vite passés à mon goût, et dont je n'ai pas eu l'impression de profiter à cause de ton problème d'angoisse de séparation.
Si à ce niveau, nous attendons le rdv à la périnatalité le 6 juillet car il n'y a pas d'évolution, tu progresses dans tous les autres domaines.

Tu dis "papa", "mama" ou "mamama". Ce matin tu as même dit clairement "ma-man". Tu fais bravo et coucou avec les mains, tu donnes tes jouets et tu sais où se trouve ta tête quand je te le demande.
Tu vadrouilles toujours à 4 pattes, très vite et tu t'accroches à tout ce qui peut te permettre de te lever. Tu grimpes les deux premières marches de l'escalier et es déjà tombée de la toute première.

Ce matin tu as fait tes 2 vaccins. Tu pèses 9.160kg, mais la puéricultrice ne t'as pas mesuré, ni mesuré ton tour de tête car tu pleurais.
Ta 5ème dent est passée la semaine dernière, la 6ème est en train de sortir.

Niveau alimentation tu manges toujours bien et ne refuse rien. Tu as goûté une miette de gâteau au chocolat maison, une framboise, un morceau de poivron, de haricot vert, de carotte râpée et de tomate.
En pots tu manges : petits légumes et duo de poissons; purée aux épinards et saumon - riz et filet de colin à la forestière; sauté de pommes de terre - petits pois et veau; légumes et dinde à la méridionale; mijoté de carottes - boeuf; riz - poireaux et colin; tomates - boulghour et saumon; pâtes - légumes et jambon. Le reste reprend les mêmes recettes qu'à partir de 6 ou 8 mois, mais avec des morceaux plus gros.
Message déposé le 27.06.2016 à 14:38 - Commentaires (0)


Crêpe
Ma pépette qui mange un petit morceau de crêpe au sarrasin...j'adore sa bouille sur cette photo, avec ses grands yeux bleus !

Message déposé le 26.04.2016 à 09:21 - Commentaires (0)


9 mois (et demi)
C'est avec du retard, et un manque flagrant de motivation, que je fais cet article pour les 9 mois (maintenant et demi même) de notre poupougnette.
9 mois dans mon ventre, 9 mois dehors soit déjà 18 mois ensemble finalement.
Que dire sur poupougnette? Elle a du caractère, même un mauvais caractère, elle crie, chouine, chiale, hurle du matin jusqu'au soir. Elle pousse des cris stridents et se tortille dans tous les sens quand elle est dans son lit parapluie ou sa chaise haute, et qu'on ne la regarde pas. Elle crie aussi dans son siège auto, quand on la sèche après le bain, quand on l'habille, quand elle est dans son trotteur ou dans son lit. On dirait que rien ne lui va jamais, sauf les bras. Pour attirer notre attention, elle serre les poings et hurle, même quand je suis au téléphone. Dès qu'on s'approche d'elle ou qu'on la prend, elle ne dit plus rien. Elle faisait le même cirque avec la nounou, qui me disait qu'elle ne pouvait même pas aller faire pipi tranquillement, sans déclencher une crise.
Elle adore taper, surtout en pleine figure, et griffer. Elle aime taper dans son assiette ou son bibi, pour que tout vole à terre. Le soir c'est très difficile voire impossible de la faire manger un pot, peut importe l'heure qu'il est, elle pleure, crie et se dandine dans tous les sens. Chaque bouchée qu'on lui donne semble lui donner la nausée, alors que le midi il n'y a aucun problème avec les morceaux. Donc souvent mon mari, qui lui donne à manger au soir, fini par aller la coucher, sans "dessert". Nous avons essayé de lui donner du lait le soir à la place, ou une soupe, mais nous n'avons pas tellement eu plus de succès.
Nous passons nos journées à lui dire "chut, tais-toi, mais tu vas arrêter de hurler, c'est pas possible, t'es pénible"...
La chose qui la calme un peu, c'est que Lili vienne jouer avec elle dans son lit parapluie. Mais même quand Noélie est contente, elle manifeste sa joie de façon très bruyante. Il faut la voir beugler après son reflet dans le miroir !

Niveau motricité elle se retourne dans tous les sens sans problème, s'accroche à n'importe quoi pour se redresser et préfère être debout. Elle se traîne un peu sur le ventre façon commando mais toujours pas de 4 pattes, même si on voit qu'elle voudrait bien, elle a toujours (comme sa soeur à l'époque) une jambe qui "coince".
Dimanche dernier, comme il faisait bon, nous l'avons mis un peu sur le quad de Lili, avec la bascule, mais elle ne restait pas assise dessus, elle se levait toujours donc nous ne l'avons enlevé de là.
Ce dimanche, elle a fait de la balançoire pour la 1ère fois et ça lui a beaucoup plu.
Elle ne dit aucun mot pour l'instant, que des syllabes.

Après de la fièvre jusqu'à 39.2, le nez qui coule et une belle toux (qui perdure), elle nous a passé sa 2ème dent, il y a presque 15 jours.

Niveau alimentation elle a goûté : lait au miel, à la vanille, au chocolat, brioché et saveur biscuitée; petits légumes-pâtes-boeuf, ratatouille-riz-colin,légumes verts-pâtes-dinde, petits légumes-riz-agneau, printanière de légumes-veau.
Elle a eu droit aussi en début de semaine à son 1er boudoir. Depuis elle se régale avec. Elle a goûté aussi un petit morceau de crêpe, de fromage, de jambon, de pain, et de fraise.

Elle a bien été gâtée pour Pâques, notamment en vêtements.

Finalement, après 2 mois de travail et surtout une otite, une grippe (surinfectée aux poumons qui m'a donné une toux qui résiste encore depuis 3 semaines) et une sinusite carabinée d'affilée, j'ai décidé d'arrêter de travailler. J'étais trop fatiguée à faire 60h/semaine en ne dormant presque pas 3 nuits/semaine quand j'étais là-bas car je passais mon temps à rassurer la dame atteinte d'Alzeihmer et à nettoyer ses selles et son urine.
Surtout que j'ai appris que mon employeur ne m'avait pas déclaré auprès de l'URSSAF ! ! ! Chose qu'il a finalement faite 9 jours après que j'ai arrêté de bosser.
Je reste donc avec mes filles, je prépare nos vacances dans le Var début mai, et je chercherai du travail à nouveau, en rentrant.

Message déposé le 13.04.2016 à 12:38 - Commentaires (0)


8 mois
Ma poupougnette de 8.2kg pour 71 cm, a eu 8 mois ce samedi. Pour fêter cela, le matin je suis allée lui acheter 4 jolis t-shirt chez Kiabi (dont 3 en 12 mois pour le printemps) et l'aprem nous sommes allés en famille à Wisty Kids, un parc de jeux couverts, à Lens.

Noélie y a fait du toboggan pour la 1ère fois.
Sa bronchiolite est bien guérie, même si son nez avait encore coulé un peu, et si la toux avait persisté un ou deux jours de plus que la durée de son traitement.
Ce mois-ci, sauf maladie bien sûr, elle a retrouvé un sommeil et des heures de repas moins anarchiques. Elle se montre aussi plus calme depuis qu'elle arrive à se tenir assise (même si de temps en temps elle tombe encore en avant).
Elle se penche pour se mettre en position 4 pattes, mais elle ne se déplace pas.
Je culpabilise car je n'ai pas le temps de lui apprendre à faire du 4 pattes, à faire coucou de la main, ou les petites marionnettes. Vraiment quand on a 2 enfants, on a beaucoup moins de temps à consacrer au petit deuxième, surtout quand on bosse.
Ses dents du bas ne sont toujours pas sorties, bien qu'on les sente et que sa gencive soit gonflée et blanche.
Depuis le mois dernier je la met dans un anneau de bain, dans la baignoire, pour la laver et c'est bien plus pratique, en plus elle adore ça.
Niveau repas elle a goûté : pot-au-feu, couscous, spaghetti bolo, hachis parmentier, pâtes-courgettes-merlu, légumes à la provençale-poulet, purée de 7 légumes; yaourt au chocolat, au chocolat blanc, aux fruits exotiques, à la pêche, crème de riz au lait, semoule au lait; compote pomme-kiwi-ananas, pomme-poire-mandarine, pomme-pêche-biscuit et j'en oublie.

Elle et sa soeur ont changé de nounou depuis le 23 (car je n'étais pas satisfaite de la façon dont s'occupait de Noélie la précédente garde d'enfant), et ça se passe beaucoup mieux. Elle a 20 ans d'expérience et adore les gosses. En plus, à part le mercredi, c'est elle qui vient à domicile, ce qui est beaucoup plus pratique. D'ailleurs cet aprem j'ai rdv en mairie, à la permanence CAF, pour rendre mon dossier PAJE.
J'ai terminé mon mois d'essai et je vais continuer, même si je suis exténuée de ne pas dormir quand je reste là-bas, et d'avoir presque continuellement les mains dans le caca...au pire, si ça continue, je demanderai à faire une aprem de moins par semaine, (qu'on avait enlevé d'office à une de mes collègues pour que j'ai plus d'heures), je perdrai une centaine d'euros par mois mais je préserverai ma santé, ce qui est le plus important !


Message déposé le 01.03.2016 à 11:15 - Commentaires (1)


7 mois
Notre louloute des bois (ou poupougnette ou Bla-Bla) a eu 7 mois hier. Avec ses 70cm, ses 8kg et ses habits en 9 mois, ce n'est déjà plus vraiment un petit bébé.
Elle nous gratifie maintenant de "tata" et "mama". Parfois même mes oreilles entendent "maman" mais ce n'est pas ça...patience, nous avons encore le temps.

C'est une hurleuse, il n'y a pas d'autres mots, elle beugle depuis 3 semaines pour un oui ou pour un non : parce qu'elle voudrait tenir assise et tombe en avant ou sur le côté dans le lit parapluie toutes les 2 mn (même si je la cale avec le coussin d'allaitement), parce qu'elle veut de l'attention, parce qu'elle est fatiguée...Ces derniers temps ça a été vraiment très dur, d'autant que quand elle crie, Lili en profite pour brailler "tu vas te taire" ou crier de concert avec elle, en sautant sur le canapé.
Dans ces moments là j'ai du mal à garder mon calme et moi aussi je me mets à crier pour avoir le silence. Je me dis même parfois qu'il y a des claques qui se perdent^^.
Et encore ça ne va faire qu'une semaine qu'on la met dans le parc, avant c'était sur le tapis d'éveil et c'était pire.
Surtout que pendant 2 ou 3 semaines, personne ne pouvait la prendre à par moi (même son père n'a pas pu la tenir pendant 2 jours) : ni ses mamies, ni ses tantes ou grand' tantes.
En relisant le blog de Lili, j'ai vu qu'elle nous avait fait le même cirque dès 7 mois et demi. Sans doute l'angoisse de la séparation et la frustration de ne pouvoir faire ce qu'elle veut (comme attraper un jouet au loin).

Je la mets moins dans son trotteur, car la podologue de Lili m'a confirmé que c'est mauvais pour les hanches. Mais comme je lui ai dit, dedans elle ne crie pas.

Son sommeil est aussi anarchique depuis 2-3 semaines. Avant elle se levait vers 9h pour refaire une sieste vers 11h. Maintenant elle se réveille la nuit parce qu'elle a perdu sa tétine. Le matin elle re dort 50 mn à 1h après le lever. L'après-midi soit elle dort 2h d'affilée (la plupart du temps dans son cosy), soit elle crie et ne dort qu'en fin d'après-midi, par exemple de 18h à 19h30.

Pendant 3 jours elle a réclamé son repas du midi 30 mn en avance donc je lui ai donné un bibi de 240ml pour qu'elle soit mieux calée. Le 4ème jour elle ne l'a plus fait. Peut-être une poussée de croissance.
Niveau repas :
- le matin elle a un bib de 210 avec ou sans céréales
- le midi elle mange à l'assiette (elle a aussi goûté au saumon et au colin) avec soit un yaourt (banane, fraise, abricot...) soit une compote (là elle a goûté pomme-banane, pomme-pruneau, pomme-banane-coing et pomme-pêche) et bien sûr un peu d'eau (même si elle n'est pas fan)
- au goûter elle a un bib de 210 avec soit une compote soit un yaourt (vanille, caramel, semoule biscuitée etc)
- le soir soit elle a un bib de 210 avec des céréales aux légumes ou pas, soit un pot (pâtes-tomates-courgettes) ou une soupe (courgettes) avec un bib de 60 ou 90 ml
Bien souvent elle ne termine pas ses bibi, ce n'est donc pas une grosse mangeuse, malgré ce que l'on pourrait penser.

Toujours pas de dents à l'horizon, même si celles du bas lui travaillent beaucoup.
Ses yeux sont toujours bleus et ses cheveux poussent bien sur le sommet de son crâne, d'ailleurs une fois Lili lui a fait une crête avec sa salive (miam).

"Les enfants sont formidables"...

Message déposé le 28.01.2016 à 14:38 - Commentaires (1)


6 mois
Le 27 décembre ma louloute d'amour a eu (déjà) 6 mois ! Comme ça passe vite...la moitié d'une année, avec elle, s'est écoulée !
Elle nous gratifie maintenant, en plus de ses cris, de "baba" et même de "blabla" et "aïe aïe", ce qui fait que nous l'avons surnommé Blabla ;-)
Elle passe 20mn/jour dans son trotteur, et a tout de suite compris comment ça fonctionne. Ca la fait crier de joie, surtout qu'il fait de la musique et de la lumière. Elle va en avant et en arrière.
Elle a commencé à manger de la viande, et des yaourts (en plus des légumes et des compotes). Pour l'instant elle a mangé potiron-jambon, artichaut-jambon, tomate-riz-poulet, carotte-jambon, haricots verts-carottes-veau, haricots verts-poulet, courgette-jambon.
Elle a goûté semoule vanille-fleur d'oranger (mais comme sa soeur, elle ne trouve pas ça terrible, mais papa lui adore).
Elle a mangé des yaourts à la fraise, à la framboise et à la myrtille, ainsi que des compotes fruits du verger, pomme-biscuit et pomme-coing.
Elle va goûter semoule-carottes.
Elle est allée une fois dans sa poussette, sans cosy, et assise dans le caddie, mais vu le temps qu'il fait en ce moment et qu'elle est malade (toux rauque, nez qui coule et yeux qui collent), je crois que finalement elle restera dans sa coque au moins jusqu'à la fin du mois.

Je ne sais pas ses mensurations actuelles, car nous n'avons rdv à la PMI que le 25 janvier.
Elle n'a pas encore de dent. Elle apprécie passer du temps avec sa grande soeur, qui continue à la coller et à la bisouter à longueur de temps.

Message déposé le 03.01.2016 à 16:01 - Commentaires (1)


5 mois
Le temps file et semble m'échapper, tu as déjà eu 5 mois ma poupée !
Tu te retournes sans arrêt du dos au ventre puis restes coincée sur le ventre alors tu hurles et je dois te remettre "à l'endroit" 50 fois par jour. J'ai l'impression de ne rien faire de mes journées à part te "retourner comme une crêpe".
Niveau alimentation, la diversification n'a pas avancé comme je l'aurai voulu. Tu n'avais pas l'air tellement fan des petits pots, surtout quand Lili voulait te donner à manger et t'enfonçais la petite cuillère au fond du gosier !
Je me contente donc de te donner du lait aux légumes, là ça a été pomme/riz/carottes ou des céréales aux légumes de temps en temps le soir.
Je voulais profiter des deux week-end passés pour prendre mon temps et de faire découvrir d'autres saveurs (ton papa finissant tard le samedi), mais le 1er week-end ta soeur a été malade (vomissements, fièvre) et le second ce fut papa et moi (frissons, courbatures, mal de tête et de gorge).
Ce samedi, comme papa ne bosse pas, nous allons nous y remettre tranquillou.
Lili te colle sans arrêt à présent, elle te câline, te bisouille, te prête son doudou, t'apporte tes jouets mais généralement vos étreintes sont de courte durée car "mamannn Noélie me tire les cheveux aïe....mamannn Noélie tire mon pull comme ça, ha elle m'attrappe" etc etc.
Malgré tout il vous arrive de faire la sieste toutes les 2 (j'ai des preuves en photo pour vous montrer, plus tard, que si vous vous aimiez à une époque).
A ton rdv de PMI lundi dernier, tu pesais 6.980kg pour 66 cm, comme les gens me disent souvent "ha bin ça va, elle se porte bien hein". Tu as les mensurations que ta soeur avait à 6 mois.
Tu mets déjà tes pieds à la bouche et tu grignotes tes orteils (j'en rajoute une louche, oui Lili ne l'a fait qu'à 7 mois).
Et tu cries, tu babilles, tu hurles et tu BAVES surtout, si je m'écoutais je te changerai 3 fois par jour.
Tu adores toucher la barbe de ton père, et quand il t'embrasse autour de la bouche, tu te bidonnes pendant de longues minutes. Dès qu'il arrive, tu es tout sourire.
Depuis 10 jours nous avons réglé la chaise haute pour que tu puisses t'y installer, notamment pendant les repas, et ça te plaît d'être à table avec nous. Tu t'amuses à jeter tous tes jouets par terre.

Message déposé le 03.12.2015 à 14:28 - Commentaires (1)


Début de la diversification
Nous avons commencé la diversification de notre poupette, un mois plus tôt que sa soeur.
Tout d'abord à ses 4 mois, nous sommes passé à 4x210ml de lait/jour. Elle a eu une fois des céréales nature dans son bibi du soir. Quelques jour plus tard je lui ai mis un peu de jus de bouillon dans son bibi du soir aussi.
A ses 4 mois et demi, voyant qu'elle réclamait encore après ses 210 et qu'elle ne faisait pas des "grosses" nuits, j'en ai parlé à mon mari et nous avons décidé - sans avis médical- de commencer les petits pots et lait aux légumes 4/6 mois.
Elle a donc eu du lait au potiron un soir, puis goûté un peu de compote de pommes et enfin quelques cuillerées de carotte. Cela avait été l'inverse pour Lili, avec au moins une semaine de décalage entre les 2.
Aujourd'hui elle a eu des petits pois. Elle se régale et je la sens bien plus rassasiée.
Au programme des jours/semaines à venir : haricots verts, lait légumes verts et lait riz/carottes. Pour les fruits ça sera : poire, banane et abricot. Nous lui ferons aussi testé des petits yaourts.

Nous allons à la PMI lundi prochain et je suis sûre qu'elle a à nouveau pris 2cm et 500-600g.

C'est dingue la différence de développement psychomoteur qu'il y a avec notre 1ère. Noélie passe du dos au ventre chaque jour depuis 8 jours, elle essaye de se traîner sur le ventre (alors qu'elle n'a pas encore 5 mois ! ), soulève sans arrêt ses fesses en râlant quand elle est sur le dos. Elle est très énergique et ne va plus pouvoir rester longtemps dans son cosy. Nous avons déjà acheté son futur siège auto. Même dans son siège de bain elle se soulève, bat des pieds et ne veut pas rester en place. Dans son lit, si je la met dans un sens, je la retrouve complètement à l'envers, la tête à la place des pieds.
Pour l'instant c'est un peu embêtant car elle est encore toute petite donc on ne peut pas la mettre dans une chaise haute (elle ne tient pas encore assise, loin de là donc on lui donne à manger dans sa coque) ou un trotteur. On voit bien qu'au niveau mobilité elle se "sent frustrée".

Message déposé le 17.11.2015 à 14:17 - Commentaires (1)


4 mois
Aujourd'hui notre louloute a 4 mois.
Elle dort bien et boit 5x180 ml. Demain on passe à 4x210. Le soir je vais commencer à lui faire goûter des céréales nature.
Jeudi matin elle va faire ses 2èmes vaccins et se faire mesurer et peser. Là elle est à nouveau malade : elle tousse et son nez coule, comme tout le monde à la maison. Heureusement elle n'a pas de fièvre.
Elle n'aime plus être allongée et nous le fait bien comprendre en râlant.
Elle attrape tout ce qui se trouve à sa portée : jouets, peluches, cheveux, chaînes.
Elle s'est mise une fois sur le ventre il y a 15 jours en étant sur son tapis d'éveil. Depuis elle ne l'a plus fait. Elle se met sur le côté mais chouine ensuite car son bras coince.
Les vêtements 3 mois sont effectivement trop petits mais certains 6 mois sont encore bien grands, même si l'on voit qu'elle a bien poussé.
Elle a de l'homéo pour ses dents car en haut ses gencives sont déjà boursouflées, elle bave énormément et a les joues rouges. Elle porte tout à sa bouche pour se soulager.

Message déposé le 27.10.2015 à 13:35 - Commentaires (2)


3 mois
Notre louloute a eu 3 mois hier.
Au rdv à la PMI ce matin elle faisait 5.920kg pour 62 cm. Elle a une rhino (merci Lili^^) mais sans complication, elle ne descend pas sur les bronches. Il faut juste continuer à bien lui laver le nez.
Elle tient bien sa tête, attrape les jouets de son tapis d'éveil et son hochet.
Depuis samedi elle boit 3x180ml et 2x150, nous allons passer à 5x180, comme recommandé.
Elle commence à bien donner de la voix, et à faire l'horloge sur son tapis d'éveil : on la met dans un sens, et on la retrouve complètement de l'autre côté. Sa soeur commence à jouer avec elle, elle la colle sans arrêt, veut grimper dans la balancelle avec elle, aller s'allonger sur le tapis avec elle etc.
Elle mets quelques habits en 6 mois.

Message déposé le 28.09.2015 à 14:40 - Commentaires (4)


2 mois
Le jeudi 27 août notre louloute a eu 2 mois. La puéricultrice est passée la peser, elle fait 5kg100 (pour 60 cm je pense vu qu'elle met du 3 mois).
Ce mercredi elle ira faire son examen des 2 mois ainsi que ses 1ers vaccins.
Depuis le samedi 15 août elle fait des "areuh" et n'est pas avare de ses sourires ni de ses petits éclats de rire.
Elle tient de mieux en mieux sa tête et est bien éveillée. Elle aime aller dans le bain avec sa soeur.

Au niveau des nuits, il a fallu la prendre dans notre lit 2 ou 3 fois le matin très tôt et lui tenir sa tétine pour qu'elle se rendorme.
Pendant 4 jours consécutifs elle a réclamé un bibi vers 4h-4h30 du matin.
Justement en parlant de son alimentation, elle est quelque peu anarchique. Comme elle dormait beaucoup elle ne prenait que 4x150ml (au lieu de 5) et parfois 30ml en plus au moment du dernier bib.
Là elle est soit à 5x150 soit à 4x150 et 1x180ml.

C'est un bébé agréable qui ne pleure que quand elle a faim ou veut faire un câlin.
Parfois elle nous "mord" le doigt comme si elle allait déjà faire ses dents !
Elle commence à s'intéresser au petit mobile au dessus de sa balancelle et quand je lui met sa petite balle avec un grelot contre la paume de sa main, elle la tient 1 ou 2 secondes.

Message déposé le 01.09.2015 à 11:00 - Commentaires (1)


Petit selfie avec papa
Photo qui date du 30/06/15, à la maternité.

Message déposé le 26.08.2015 à 18:54 - Commentaires (1)


Mes 3 amours
Mon mari et mes 2 pépettes, le 07/07/15.

Message déposé le 26.08.2015 à 18:51 - Commentaires (0)


La crapule à sa maman
La 1ère photo à peu près correcte de ma louloute et moi <3

Message déposé le 26.08.2015 à 18:47 - Commentaires (0)


Petits moments entre soeurs
Je me suis rendue compte que je n'avais pas encore mis ici des photos de mes deux pépettes ensemble, j'ai donc fait un petit montage pour y remédier !

Message déposé le 21.08.2015 à 17:22 - Commentaires (3)


1 mois
Le lundi 27 juillet, notre poussin a eu 1 mois (déjà!).
Nous sommes allés chez le médecin, avec sa soeur et mamie, pour la faire peser et mesurer.
Tout va bien, elle fait 56 cm pour 4.460 kg.
Elle boit six fois 90ml en ce moment + une fois 120ml.
Depuis vendredi dernier, elle ne se réveille qu'une fois la nuit, voir pas du tout.
Dans la nuit de dimanche à lundi, elle nous a même laissé dormir 6h45. Je n'ai pas pu m'empêcher de vérifier trois fois si elle allait bien par contre.

Ce week-end nous déménageons, j'ai hâte qu'elle ait sa chambre à elle, au calme (sans les hurlements de sa soeur^^) et avec sa propre déco.

Message déposé le 29.07.2015 à 12:15 - Commentaires (3)


4 semaines
Le samedi 25 notre louloute a eu 4 semaines. C'est d'ailleurs dans la nuit du vendredi au samedi qu'elle a dormi pour la 1ère fois 6h d'affilée. La nuit suivante, elle n'a pris qu'un bibi à 3h du matin. Ca fait du bien !
Noélie est facile à vivre et ne râle que lorsqu'elle veut son bib ou lorsqu'elle perd sa tutute.
Elle est de plus en plus éveillée et commence à s'intéresser au petit mobile en peluche que je mets parfois dans son cosy.
Elle se calme aussi lorsque sa soeur s'approche d'elle.

Demain nous avons rdv pour sa visite des 1 mois (déjà!), je saurai donc si elle a grandi (je pense que oui), et combien elle pèse.

Message déposé le 26.07.2015 à 20:25 - Commentaires (1)


3 semaines
Le 18 juillet notre princesse a eu 3 semaines.
Elle a pris 50g cette semaine, ce qui est correct sans être extraordinaire. Elle doit prendre entre 50 et 200g/semaine. Mais selon la SF comme il fait chaud les bébés ont tendance à transpirer et donc à prendre moins de poids. D'après elle ils grossissent bien une semaine sur deux aussi.
Noélie passe une partie de la nuit avec nous, sur son coussin de maternité. C'est plus pratique pour lui remettre sa tétine et pour les bibis.
La nuit j'ai le temps de lister toutes les mimiques qu'elle fait, le temps qu'elle se rendorme. On entend bien que les 1ers "areuh" ne vont plus tarder.
Le matin Lili vient nous rejoindre également. On commence à être serré dans le lit lol.

Le 20 mon mari a repris le travail. J'avoue que j'appréhendais de rester seule avec mes deux filles, niveau organisation mais tout s'est bien déroulé finalement. Nous avons trouvé rapidement notre rythme.

Je suis tout de même bien fatiguée car nous avons trouvé une nouvelle location et déménageons le 1er août. Nous avons eu les clefs le 18 mais il y a du boulot : nettoyage (ô combien, du à la poussière de plâtre surtout), détapissage, ponçage, peinture, petit bricolage, achat et montage d'une nouvelle cuisine etc. Nous allons enfin avoir une petite terrasse, un jardin, un garage et une chambre supplémentaire, pour 30€ de plus qu'actuellement, par contre on a 10m2 en moins.
Le souci c'est que ma mère sera déjà partie au Portugal quand nous partirons d'ici (pour un mois, avec son ami) et que ma tante qui a l'habitude de me garder Lili sera en vacances aussi.
Donc nous manquons cruellement de main d'oeuvre (et il faut l'avouer de temps car nous devions déménager le 8 mais pas possible car mon homme rentrera du travail à 19h45) et de personnes pour nous garder les filles.
Il faut aussi que nous nous occupions de gérer les visites de notre ancienne maison, les proprios habitant Nancy.
Je pense sérieusement à me faire greffer une autre paire de bras pour tout gérer !

Message déposé le 23.07.2015 à 15:57 - Commentaires (1)


2 semaines
Le 11 juillet notre poussin a eu 2 semaines. Elle a repris et même dépassé son poids de naissance.
Elle a eu une petite mycose mais qui est vite passée grâce à la crème prescrite par la SF.
J'ai pu l'entendre "rire" deux fois. Elle fait des risettes depuis ses 2 jours, j'adore.
Elle aime être dans le porte-bébé, promenée par papa.
Elle râle déjà fort quand elle perd sa tétine.
Elle a pris un bain avec sa soeur dans la grande baignoire. Lili était aux anges.

Message déposé le 20.07.2015 à 12:46 - Commentaires (1)


Le séjour à la maternité
A 7h30 le lendemain de mon accouchement, ma voisine de chambre est arrivée avec son mari et leur petite fille. La cohabitation de 2 jours se passera très bien, ce sont des gens très sympathiques avec qui j'ai pu discuté, et leur bébé est très calme.
A 8h15 j'envoie les sms pour annoncer la venue au monde de notre princesse à ceux à qui je ne les avais pas envoyé la veille au soir.

Quant à moi j'ai le droit à une nouvelle palpation de l'utérus (bien tonique) et à une toilette vulvaire. J'en profite pour demander combien j'ai de points. J'entends l'AS compter "1, 2, 3, 4, 5, 6" (je blêmis) "ha non y'en a encore 2 à l'intérieur". 8 points en tout, tu m'étonnes qu'on arrête pas de me dire "vous avez une belle/sacrée épisio ! ".
L'infirmière passe me demander si bébé a bu, uriné et/ou fait caca. Elle me prend aussi ma température et ma tension. Je lui explique que sa collègue a dit que mon mari ne pouvait venir qu'à 13h, elle s'étonne et me dit que non, il peut venir aussi tôt qu'il le désire, que ce ne sont pas des monstres.
Elle me donnera de l'homéo pour la montée de lait, me parlera contraception et me donnera plus tard du Tardyferon et de la vitamine C car je suis anémiée d'après la pds effectuée.

A l'arrivée de mon homme je peux enfin aller me doucher, me laver les cheveux (ça fait un bien fou), me brosser les dents et m'habiller.
Le gynéco passera nous demander si nous avons besoin d'explications quant à la nécessité de l'épisio. Nous répondrons que non, tout va bien, nous comprenons qu'il fallait en passer par là.
Nous apprendrons ensuite que Noélie a une jaunisse précoce. Elle fera 3h d'UV. Une AS nous expliquera qu'étant O+ et ma fille A+ comme son papa, mon corps avait fabriqué des anticorps contre ce groupe pendant ma grossesse, ce qui lui a provoqué un ictère.
L'après-midi, mon homme ira chercher Lili (il avait gardé le siège auto) chez ma mère et celle-ci viendra avec son ami. Elle dira que sa petite soeur est "beau" et demandera à la prendre. Ensuite elle sera intenable et son père devra aller se promener avec elle pour la calmer, d'autant qu'elle a le nez qui coule et qu'elle n'a pas beaucoup dormi.
Noélie recevra un porte-bébé et un coffret de parfum Arthur et Lola par sa mamie et Victor.
Mon homme rentrera le soir à la maison avec Lili. Moi je reste en tête à tête avec ma fille.

Inutile de préciser que la bouffe de l'hôpital est immonde.
L'autre chose gênante dans cette chambre est le fait de n'avoir pas de sdb spécial bébé à l'intérieur. Il faut sortir changer les nouveaux-nés à la nursery attenante. Pratique en pleine nuit. Il y a une demi porte vitrée coulissante pour faire passer les berceaux si vous ne voulez pas faire le tour avec. Je passerai aussi par là la nuit mais je me casserai la figure une fois, heureusement sans bébé ni berceau dans les bras.

Le lundi, outre le balai quotidien des soignants et le 1er bain de notre puce, nous restons seuls tous les 3, ma "colocataire" ayant déménagé en milieu de matinée. J'en profiterai pour confier mon ressenti à mon homme : que je trouve que notre fille n'est pas belle. Il me dira qu'il pense exactement la même chose, ce qui me soulagera. Nous partagerons cet après-midi là bien des fous-rire, comme ce fut le cas après la naissance de Lili (la chute des hormones). Nous recevrons aussi la visite tardive de 2 collègues de mon mari, avec un grand sac à langer rempli de produits Mustela format maxi et d'un coffret de parfum Klorane (avec une peluche, comme pour le coffret Arthur et Lola).

Le mardi la dame de la CPAM passera pour nous expliquer la visite de la SF à domicile et Noélie aura son examen pédiatrique. Tout est normal. Le photographe passera deux fois, sans succès, Noélie étant soit en train de boire, soit en train de pleurer.
L'après-midi ma mère passera avec une de ses amies, et Lili. Noélie recevra une grenouillère et Lili une pochette de crayons et accessoires Maped.
Encore une fois Lili sera infernale. J'avais même hâte qu'elle reparte avec son papa.
Le soir je pleurerai de joie, ma poupette dans les bras. Je tombe sous son charme, je la trouve magnifique, je lui dis que c'est "mon pansement, ma guérison, ma récompense face à tout ce que j'ai vécu ces derniers mois". J'envoie des sms dégoulinant d'amour à mon homme. Je suis béate de bonheur. J'aime ma nouvelle famille plus que tout.

Le mercredi matin, de bonne heure, je prépare nos affaires en vue de la sortie. A 7h10, l'infirmière vient chercher ma puce pour sa pds pour la jaunisse. En revenant elle me dit que normalement ça sera bon car au flash son taux est bon.
Après une sieste jusqu'à 10h, elle se réveille enfin et je peux la nourrir, la changer, la peser, prendre sa température et l'habiller. Comme tout est bon, j'ai l'autorisation de partir. Je préviens donc mon homme, déjà dans l'enceinte de l'établissement avec Lili.
Après avoir récupéré son carnet de santé et quelques documents, et reçu quelques conseils vis-à-vis de la canicule qui sévit, nous pouvons enfin quitter la maternité.

Message déposé le 16.07.2015 à 14:40 - Commentaires (4)


1 semaine
Ce soir notre bébé d'amour aura une semaine de vie déjà ! Une semaine que maman et papa sont fous de toi. Une semaine que j'adore te manger des yeux, caresser tes petits pieds, sentir l'odeur de tes cheveux. Une semaine que tu as posé un pansement sur le trou béant que j'avais dans le coeur, tu es ma guérison, ma récompense à tout ce que j'ai traversé ! Je t'aime si fort, je t'ai tellement attendu.

Je vais me dépêcher de venir vous raconter sa naissance et ses 1er jours, promis !

Message déposé le 04.07.2015 à 08:13 - Commentaires (1)


J-1
J-1 et toujours rien !
Me voilà résignée : je suis bonne pour un déclenchement. Pour une 1ère VB (s'il y a vraiment) j'ai peur d'avoir plus mal que prévu, par exemple s'il y a décollement des membranes pour commencer. J'ai peur aussi que ça traîne en longueur :-s

La suite demain matin à 9h, j'ai hâte de savoir où mon col en est, et savoir s'ils vont me garder ou pas.

Message déposé le 23.06.2015 à 10:47 - Commentaires (6)


J-2
J-2, je fais comme je peux^^. Mon rdv du terme est pris : je suis attendue à 9h à la mater mercredi si toujours rien.
Aujourd'hui je ne me sens pas très bien. Je suis fatiguée et la pluie et le froid n'arrangent rien. J'ai eu des petites contractions cette nuit mais avec le Spasfon en 45mn elles étaient passées. J'en ai eu très tôt ce matin mais elles sont passées seules. Là j'en ai à nouveau des petites, je vais donc reprendre 2 cachets.
Par contre plus moyen de dormir sur mon côté gauche, ça tire trop j'ai du prendre un Dafalgan à 3h du matin et remettre de la crème sur mon ventre tellement c'était désagréable. Mes mouvements sont vraiment limités.
Ma fille bouge toujours bien même si j'ai l'impression qu'elle n'a plus de place à l'heure qu'il est.
Je me suis pesée hier aprem, je pense avoir pris 7-8kg en 3 semaines, ce qui fait que je frôle les 100kg apparemment, je n'en reviens pas (et encore la balance de la mater est encore plus vache donc on verra).

Si tout va bien cet aprem j'irai rapporter les affaires de Lili à ma mère. J'avais été les rechercher samedi matin au cas où j'aurai accoucher ce WE, pendant son absence. Et ce soir ce sera courses avec mon chéri.


Message déposé le 22.06.2015 à 09:47 - Commentaires (2)


J-3
Oui oui J-3 et je suis toujours là. Rien à déclarer sauf quelques contractions qui m'ont fait pleurer hier après ma sieste mais encore une fois grâce à mon ami le Spasfon c'est vite passé.
Mon chéri (et beaucoup d'autres personnes d'ailleurs) était sûr que ça serait pour aujourd'hui, jour de la fête des pères. Il a perdu, et moi avec (j'avais dit hier).
Niveau prono je n'en fais plus en tout cas pour la date, je me dis juste qu'elle va être plus grosse et plus grande : peut-être 3.7kg pour 54cm?! mdr.
Aujourd'hui j'avoue avoir le moral dans les chaussettes, je suis désespérée (à 3h du mat' je ne dormais toujours pas, essayant de guetter des signes qui ne viennent pas). Plus le temps passe plus j'ai peur du déclenchement et évidemment d'une autre césa.
Je dois appeler la mater après pour avoir un rdv pour mercredi, jour du terme.
Mon homme aussi s'impatiente, surtout qu'il est censé être en congé pater la semaine prochaine (puis congés normaux)...peut-être que ça sera repoussé, ce qui va être embêtant s'il n'y a toujours rien et que je doive me rendre à la mater tous les 2 jours pour un contrôle.

Message déposé le 21.06.2015 à 12:48 - Commentaires (1)


J-5
J-5 et la fatigue est là aujourd'hui : j'ai eu des petites contractions ce matin qui m'ont obligé à me lever à 6h car rester au lit était trop inconfortable. Je me suis recouchée à 7h15 et ai pris 2 Spasfon vers 8h10, ça s'est calmé. Par contre j'ai très mal au bas ventre, je n'arrête pas de faire pipi, j'ai l'impression que ma vessie va céder sous le poids de mon ventre.
Je ne serai pas capable de marcher 2m et monter les escaliers est douloureux, je pense que je vais passer une journée tranquillou dans mon canap !
Je suis contente de pouvoir partager mes misères chaque jour avec vous (même si vous accouchez à l'avance les unes après les autres lol), et ma petite cousine qui doit accoucher 2 jours après moi, ça me réconforte.

Hier soir j'ai eu des contractions aussi dont quelques grosses qui m'ont mises les larmes aux yeux car ça me tapait dans les reins. Mais avec du Spasfon, en me mettant dans mon fauteuil et en broyant la main de mon homme c'est passé.
Je pense que c'est parce que j'ai été assez active : le matin je suis allée à la bibliothèque à pieds avec Lili et l'aprem, après une courte sieste, nous sommes allées chez ma mère et avons joué à la pétanque dans le jardin, avec les boules en plastique de Lili. Elle était toute contente.

Ensuite à 18h nous sommes allées au cimetière car mes oncles et tantes faisaient mettre le vase et la photo de mon père au colombarium. Je me traînais à 10m derrière eux pendant que Lili courrait partout. Elle était toute fière de mettre des arums à "pépé dans le ciel".
J'ai transmis l'info par texto le soir à mon demi-frère et nous avons échangé quelques sms. Il m'a dit de le tenir au courant pour la naissance de la petite, et d'essayer le piment pour accoucher plus vite, lol !

Demain mon homme ne bosse pas, j'aimerai vraiment partir à la mater ce WE (même aujourd'hui) mais pas en pleine nuit, si possible, car sinon nous n'avons personne pour prendre soin de Lili.
Il est prévu qu'elle aille chez une autre de mes tantes si ça arrive la journée (ma mère et ma tante devant s'occuper d'elle étant absentes tout le WE) mais nous avons carrément zappé le fait que ça pouvait arriver la nuit^^.
Ma mère voulait la prendre pour le WE : elle partira de Paris pour aller fêter 4 anniversaires sur Orléans (elle n'a su me dire sa destination que hier) mais nous avons refusé qu'elle soit loin de nous si sa petite soeur arrive. Ca ne lui a pas plu mais tant pis.

Message déposé le 19.06.2015 à 10:15 - Commentaires (2)


J-7
J-7, je suis plus que prête, et toi ma nénette? Car ça me prend la tête !
Hier aprem j'ai pleuré tellement j'en ai marre d'attendre, c'est long et je ne dors presque plus la nuit tant j'ai hâte. En plus, plus l'on approche du terme, plus je rêve de mon père et des autres morts de ma famille : mes grands-parents, et un frère de ma mère notamment. Je pense que c'est parce que je vais bientôt vivre un grand évènement et qu'ils ne seront pas là pour le voir.
C'est vrai que la fête des pères approchant, le mien me manque, il ne sera pas là pour la naissance de ma fille et ça m'affecte.

Sinon je me traîne toujours comme un cachalot, j'ai de plus en plus de mal à marcher et me déplacer (surtout pour sortir du lit la nuit).
J'ai des petites contractions depuis hier soir 19h30 mais qui vont et viennent sans augmenter d'intensité (même si j'en ai eu quelques grosses quand même). Mon corps joue avec mes nerfs, ça me désespère...Au fond de moi j'ai l'espoir d'aller à la mater dans les prochaines heures, que le travail débute, mais j'ai peur d'être (encore) déçue.
Il est vraiment temps que notre princesse arrive, plus les jours passent et plus je crains le dépassement de terme.

Message déposé le 17.06.2015 à 11:24 - Commentaires (5)


J-9
On attaque le décompte à 1 chiffre ! C'est toujours aussi long d'attendre. Et mon mari me tape sur les nerfs à me demander toutes les 2mn quand il est à la maison si je n'ai pas perdu les eaux et a m'envoyer des sms du travail pour savoir si j'ai des contractions. Idem pour ma mère qui me dit truc à téléphoné ou machin a envoyé un texto pour savoir si tu avais accouché. Je ne savais pas que c'était une course ni quelque chose pour faire plaisir aux gens.

Je sens quand même que ça travaille depuis quelques jours : pesanteur dans le ventre et le vagin, contractions qui vont et viennent mais pas régulièrement et qui n'augmentent pas en intensité, mal à la sciatique et aux seins.
Je fais ce que je peux pour accélérer les choses : tisane de feuilles de framboisier depuis 9 jours, ménage, longues promenades, "méthode italienne" mais rien ne semble fonctionner pour l'instant. J'espère que notre puce se décidera avant le terme car j'ai très peur d'un déclenchement sur utérus cicatriciel (car on ne peut pas bouger avec la tocométrie, ce qui n'aide pas à avancer le travail) , voir d'une 2ème césa.
J'ai calculé ma "période probable d'accouchement" sur un site internet, et ils mettent du 10 juin au 1er juillet (là ça fait loin, sachant qu'à la mater où je vais ils déclenchent forcément à J+6).

Sinon mon moral est très fluctuant : j'ai hâte, je suis excitée, je commence à avoir peur, je me dis que ça viendra quand ça viendra, je me dis aussi que ma fille va me manquer pendant mon séjour à la mater, d'autant que ma mère m'a dit vendredi qu'elle avait "oublié" que ma DPA est le 24 et qu'elle part en WE à Paris les 20 et 21 pour des anniversaires dans la famille de son ami. Super on a personne d'autre pour garder Lili si ça arrive à ce moment là. En plus ma mère est la 1ère a dire que je vais accoucher pour la fête des pères et là elle me dit "mais non ça sera en début de semaine". Super de pouvoir compter sur la famille !
Je ne vous dit pas la tête de mon homme quand je lui ai dis ça, visiblement entre ça et le fait que ma mère va avoir une nouvelle maison à faire le mardi matin (elle est aide à domicile et ne travaille que le mercredi matin et le jeudi aprem), le pauvre va pouvoir se taper 2h de route aller-retour pour aller chercher Lili afin qu'on soit rassuré. En plus ma mère a une voiture sans permis donc elle ne peut pas transporter Lili ni prendre l'autoroute pour venir jusqu'à Lens. Normalement Lili doit aller chez ma tante les heures où ma mère bossera. Il m'a dit "super, ça va être le même bordel que quand on est parti à Sète".

A part ça samedi nous avons fait un stock de courses pour les jours à venir, et le retour de la mater, au cas où. Le ménage est fait aussi en temps et en heure pour ne rien laisser traîner.
Nos valises sont définitivement prêtes.
Je ne joue jamais aux jeux des pronostics, aussi bien ici que pour mes amies ou ma famille, que ce soit pour le sexe ou les mensurations car je suis nulle et vise toujours à côté mais ma 1ère impression pour la naissance de notre princesse était que ça serait le 17 juin, par VB et qu'elle ferait 3kg200 pour 50 cm.

Message déposé le 15.06.2015 à 10:08 - Commentaires (4)


Fausse alerte
Dans la nuit de dimanche à lundi, je n'ai pas fermé un oeil à cause de contractions toutes les 10 à 15mn, qui duraient 10 à 15 secondes.
Cela avait commencé à 21h et s'était un peu estompé après une bonne douche bien chaude puis ça a repris.
J'ai attendu qu'il soit 6h pour réveiller mon homme (son réveil devait sonner à 6h30), lui disant que si ça se rapprochait toutes les 5mn, il faudrait aller à la mater.
Nous nous sommes donc levés pour terminer les valises au cas où, et charger la voiture.
Je n'avais eu vraiment que 4 contractions douloureuses et elles ne s'intensifiaient ni ne se rapprochaient pas. J'ai voulu me recoucher vers 7h, enfin fatiguée et les contractions calmées, mais mon homme a préféré que j'appelle ma mère pour qu'elle garde Lili et que nous allions faire un contrôle quand même.
Ce que nous avons fait. Sur la route j'ai eu quelques petites contractions donc je me suis dit effectivement il vaut mieux vérifier, et savoir par la même occasion si mon col a bougé.
En arrivant j'ai expliqué la situation à la SF, j'ai eu le droit à une analyse d'urine (j'en avais fait une le vendredi, ainsi que ma pds mensuelle),un monito de 30mn et 2 prises de tension. Ma tension était "limite" à 14.8 puis a baissé à 12.8, et horreur, j'ai pris selon elle 6kg en 1 mois (en même temps je ne fais que me goinfrer mais j'ai peur, le mois n'est pas encore fini!).
Bref je n'étais pas en travail, mais ça je le savais, c'était surtout pour rassurer mon homme, qui me demande chaque jour quand est-ce qu'on part à la maternité, et qui pensait qu'une fois les contractions enclenchées, elles ne s'arrêtaient pas.
La tête de bébé commence seulement à appuyer sur le col qui s'est un "chouilla modifié"; le dernier mois ça "mijote" comme elle dit. Je n'ai pas su ma hauteur utérine.
Selon elle la glaire que j'ai perdu pendant 2-3 jours serait le bouchon muqueux (bien que je n'ai pas eu de filet de sang) mais je ne suis pas convaincue, ayant toujours ce problème de mycose persistante je pense que ça venait plutôt de là.
Par contre j'ai du aller faire une pds à leur labo car l'anesthésiste avait oublié de me la prescrire et qu'il me la fallait pour aujourd'hui (dernier rdv à la mater, avec la gygy pour l'accord VB). Ils allaient directement avoir les résultats car comme a dit la SF, malgré tout le travail peut se mettre en route n'importe quand et nous aurions très bien pu revenir le soir ou le lendemain.
Elle m'a dit que l'important c'est les contractions, pas le bouchon muqueux ni la perte des eaux, et qu'un travail en route, "rien ne l'arrête", pas même le Spasfon, le repos et un bain chaud.
On en a profité pour poser quelques questions sur la fin de grossesse (car plus de rdv après celui d'aujourd'hui) et sur ce qui allait se passer si le travail ne se déclenche pas avant le 24 vu mon utérus cicatriciel.

En rentrant à la maison mon homme et moi avons fait le même constat : nous ne sommes absolument pas prêts pour la panique, le remue-ménage, sans compter l'attente que représente un accouchement naturel. Moi qui étais zen, là, même si je savais au fond de moi que ce n'était pas encore le moment, j'étais en stress : j'avais la nausée, la tête qui tournait, les jambes qui flageolaient et je suis allée plusieurs fois aux WC de peur (désolée des détails).

Je sais que je vais y arriver grâce au soutien de mon homme, et en pensant que je vais le faire pour que ma fille rencontre enfin sa petite soeur, même si ça ne sera pas évident. C'est un défi à relever pour moi, mais je peux le faire. Je veux le faire aussi pour ma mère qui a eu 2 césa et 2 éventrations et qui n'a pas connu cette joie. Je veux le faire aussi pour mon père, car il aurait été fier de moi. Quand je pense à eux, ça me donne de la force !

Nous verrons bien ce que dame gygy va dire cet après-midi. Je croise les doigts pour la VB quand même en tout cas.
Message déposé le 04.06.2015 à 10:06 - Commentaires (1)


J-25
Hier j'en étais à J-25, ça passe doucement, mais ça passe !
J'ai passé ma matinée chez le coiffeur (coupe, couleur, soin etc), ça m'a fait du bien même si bébé n'arrêtait pas de bouger dans tous les sens. Comme ça je suis tranquille pour aller à la mater. Ensuite courses vite fait.
Le midi apéro et barbeuc chez ma mère juste tous les 5, ma soeur n'ayant jamais répondu à son invit pour la fête des mères.
Puis repos tous les 3 au lit avant d'aller prendre l'apéro chez des amis avec qui nous sommes allés à pied à un concert en plein air.
Nous ne sommes pas restés longtemps car avec la marche et le fait de rester debout, j'avais vraiment de grosses douleurs.
Mon homme a même insisté pour mettre les valises à la porte et ne pas fermer le volet de celle-ci, persuadée qu'on partirait à la mater. Je lui ai pourtant dit que non, un peu de repos et ça irait, ce n'était que des coups et des douleurs ligamentaires.

La semaine prochaine s'annonce chargée : mon homme rentre tôt donc nous ferons un peu de shopping, un tour à la bibliothèque comme toutes les semaines, nous allons recevoir de la famille (de mon côté) perdue de vue et j'ai mon rdv avec la gynéco. Nous allons aussi peut-être aller chez un frère de mon père (que l'on ne côtoie pas mais on compte le faire) avec ma mère.


Message déposé le 31.05.2015 à 12:36 - Commentaires (1)


J-30
Et voilà, j'en suis à un mois du terme et donc au début de mon 9ème mois de grossesse (35SG et 37SA).
Dans 10 jours j'ai mon dernier rdv à la mater, avec la gynéco qui doit donner son accord (ou pas) pour la VB, mais je suis confiante.

Physiquement je suis épuisée, quand on homme est là je retourne au lit le matin ET l'après-midi. J'ai mal au niveau des omoplates et de la sciatique, aux jambes et aux pieds. Je me sens lourde, ai du mal à respirer et me traîne comme un cachalot.
Malgré 1/2 Atarax le soir pour dormir, je passe une grande partie de la nuit à chercher une position confortable, et à me lever pour aller faire pipi (heureusement que j'ai un 2ème toilette en haut!). Ma digestion s'améliore un tout petit peu mais parfois j'ai légèrement la nausée dans l'après-midi, après le goûter.

Moralement je suis sereine (qui l'eut cru?), calme et détendue (pourvu que ça dure). J'ai hâte d'accoucher, même si je sais que ça ne sera pas une partie de plaisir. J'ai grand espoir pour la VB mais si césa il y a je n'ai pas peur car je suis déjà passée par là, et le principal c'est que bébé sorte de là, et en bonne santé.
Je sais qu'il est encore tôt mais chaque jour je guette le moindre signe de travail.
J'attends avec impatience mon rdv du 4 (les journées sont trèèèès longues) pour savoir si mon col s'est modifié/se modifie.
Je voulais aller jusqu'à terme pour avoir un bébé de poids et de taille corrects (genre 3kg200 pour 50 cm) mais je n'aurai pas la force ni la patience de tenir jusque là. D'autant que mon mari est en congés à partir du 12 juin. J'espère donc pouvoir déclencher le travail de moi-même.


Message déposé le 25.05.2015 à 07:30 - Commentaires (4)


J-40
Avec un peu de retard, je poste un article pour "fêter" le passage sous la barre des 40 jours.

Quoi de neuf pour moi? Rien de bien : je suis épuisée (je dois m'allonger avec Lili presque tous les aprem), j'ai mal au dos et aux seins, j'ai les jambes lourdes et des crampes, mal aux côtes, plus de 20 contractions par jour parfois et toujours du mal à digérer.

Le soir je ressemble à une petite vieille : je prends une douche bien chaude pour mon dos avec après cela un jet bien froid sur les pieds, les jambes et les cuisses puis je me cale dans le fauteuil avec ma bouillotte et deux coussins, je bois ma tisane "nuit tranquille", prends mon homéo et 1/4 ou 1/2 Atarax pour dire de dormir à peu près correctement (enfin entre deux pipi).
Dans mon lit, je me couche avec ma bouillotte, mon coussin de maternité ou un oreiller pour surélever mes pieds et je me tartine les jambes de gel "jambes légères" de Mustela (mon sauveur ces derniers temps).
Le temps est très très long, j'en ai marre d'attendre. D'autant que je n'ai plus que 2 rdv à la mater : le 21 à l'anesthésiste (jour de mon anniv de mariage) et le 4 avec la gygy. Tout est prêt et archi prêt depuis un moment même si on a encore le temps.

Je suis assez sensible, je pleure sur les articles que je lis sur internet (sur la césa, les bébés morts-nés etc). Ma fille m'exaspère, elle est en pleine phase d'opposition et nous fait tout voir. J'essaye de l'occuper avec des sorties quand son papa est là, et avec des activités manuelles mais ça ne dure que 2mn.

Mon homme et moi voudrions organiser nos vacances pour août mais si jamais on arrive à déménager avant, il n'y aura pas de vacances donc on verra d'ici là.

A part ça j'ai reçu le dossier du notaire pour la succession de mon père et déjà renvoyé les papiers demandés. On sera tous convoqué dès que tous les papiers seront réunis.
Message déposé le 18.05.2015 à 10:51 - Commentaires (3)


Ras le bol
Aujourd'hui je viens écrire parce que j'en ai marre ! Encore 1 mois et demi à tenir, je ne sais pas comment je vais faire pour aller jusque là !

Une des raisons pour laquelle je ne voulais pas d'autre enfant est la fin de grossesse, et encore si mes souvenirs sont bons ce n'était pas aussi pénible pour Lili mais là je craque...Les coups, les contractions, la fatigue, les difficultés à digérer, la constipation, les crampes, les envies de pipi etc m'empêchent de faire mon ménage et de m'occuper de ma fille normalement, et surtout de dormir (mais comment font les futures mamans qui travaillent?). Mes larmes ont coulé hier soir à cause de ça. Par exemple hier je me suis couchée à 23h15 pour ne m'endormir qu'à plus de 4h30, je me suis tournée, retournée, découverte, recouverte, je suis descendue essayer de dormir dans le canapé mais rien n'y a fait, j'étais à 2 doigts d'aller reprendre une douche bien chaude quand j'ai enfin sombré. Je réussi d'habitude à m'endormir assez tôt mais je me réveille chaque nuit toutes les 1h, 1h30 et parfois je me lève à 6h-6h30 car je suis mieux debout ou assise. Sinon je me lève vers 4h et arrive à sommeiller 1 ou 2h dans le fauteuil avant de regagner mon lit (samedi j'ai même pris 1/2 Atarax pour être sûre de me reposer), du coup ce soir mon chéri m'a promis de me laisser le lit.

L'après-midi je suis obligée de me recouchée 2h-2h30 même si je ne dors pas pour tenir le coup. En plus Lili est infecte ces derniers temps et ne veut pas faire de sieste en ce moment (hier on l'a trouvé endormie à terre au bout de 2h, derrière sa porte de chambre alors qu'elle vient d'avoir un lit tout neuf).

J'essaye de m'occuper pour dormir le soir mais rien n'y fait, pourtant je suis fatiguée. A contre-coeur ce week-end nous avons installé la chambre des filles (pas de déco spéciale c'est du lambris beurk) et la table à langer (remplie, tout comme le sac à langer). J'ai lavé les vêtements 3 mois, je n'ai pas grand chose, je dois les repasser et les ranger. Vendredi nous allons descendre et installer la balancelle et le lit parapluie. J'ai commencé la "boîte à papa", et celle à "grande soeur" est terminée. Je ferai un article avec des photos quand tout sera fini.

Demain c'est mon dernier rdv avec la SF, je vais lui demander quelque chose pour dormir et pas une connerie de tisane ou d'homéo qui ne marche pas.

Message déposé le 04.05.2015 à 11:36 - Commentaires (5)


7 mois
Et voilà, 7 mois de passés, et l'entrée, en grandes pompes dans le 8ème et avant dernier mois de grossesse. J'ai du mal à réaliser comme c'est passé vite.
Mon chéri, notre poupette et moi-même avons vraiment hâte de rencontrer notre princesse, enfin quand le moment sera venu, pas maintenant hein ;-)
Nous sommes à fond dans les préparatifs (notamment des valises pour la mater) : achats de dernière minute, lessives, repassage, rangement etc.

Depuis quelques jours je sens les hoquets de ma puce, dans mon bas-ventre puisqu'elle est retournée, alors que pour Lili je les sentais au niveau de mon estomac. Et je sens beaucoup plus ses coups que ceux de sa soeur.

Bien sûr tout n'est pas tout rose car depuis mardi j'ai beaucoup de contractions, de jour comme de nuit, ce qui fait que je dors mal et suis fatiguée. Je ne sais pas si c'est normal car comme Lili était en siège je ne ressentais pas les choses de la même manière.

J'ai aussi des crampes aux mollets et du mal à digérer. J'ai du mal à me mouvoir et suis vite essoufflée. Quand je fais beaucoup de voiture, les contractions redoublent, donc j'essaye de rester au calme, mais comme nous sommes en plein dans les visites de maisons (plusieurs par semaine) et qu'en ce moment je fais 1h aller-retour pour aller à la mater et/ou chez la psy, ce n'est pas évident.
D'autant que notre fille n'est vraiment pas sage en ce moment, elle qui a toujours été un ange, ce qui me stresse beaucoup. Elle crie, pleure, se traîne à terre, refuse d'obéir, donne des ordres etc.
Et pour couronner le tout, notre chat s'est fait renversé par une voiture juste devant chez nous mardi vers 15h. Il a le bassin fracturé, il a été sous oxygène, a eu une injection pour éviter une hémorragie interne et est sous anti-douleur. Nous avons pu le récupérer le soir, mais il risque encore l'embolie jusqu'à lundi. Il ne bouge quasiment pas, ne fait que dormir. Mon mari lui donne à boire à la pipette, et quelques croquettes à la main.
Nous avons eu peur et j'ai bien pleuré car la véto ne sentait pas sa vessie, il a fallu attendre de voir s'il urinait pour savoir s'il devrait se faire opérer ou pas. Il a (un peu) uriné 3 fois et fait ses besoins depuis.
S'il survit il devra encore rester 5 semaines au calme à la maison, sans sortir du tout.

Message déposé le 25.04.2015 à 22:22 - Commentaires (3)


Petit tour aux urgences
Comme je l'avais expliqué au début de mon blog, en août j'ai fait une grosse réaction allergique aux serviettes hygiéniques bon marché, ce qui m'a causé de grosses brûlures et démangeaisons pendant 15 jours.
Depuis ce temps, même si je ne sais pas vraiment si c'est du à cela, j'ai eu régulièrement des petits soucis d'infections chroniques, traitées par ovules ou crème.

Là j'ai une vaginose (déséquilibre de la flore vaginale) qui ne passe pas malgré l'ovule et les comprimés à avaler. Ca ne me gratte pas toujours mais là depuis 2 jours je ne dors presque pas à cause des démangeaisons externes, j'ai l'impression de me gratter comme un chien plein de puces, et rien ne me soulage.

Ayant rdv avec la SF dans 2 semaines, j'appelle la mater pour savoir si je peux avancer le rdv mais elle préfère me passer les urgences. J'explique la situation et la dame me dit de venir faire un nouveau prélèvement.
J'appelle ma mère pour qu'elle vienne garder Lili chez moi (ayant un ouvrier à mon domicile pour ma SdB), me lave, me change et pars.
En arrivant j'ai du faire une analyse d'urine. Puis j'ai patienté une heure avant d'être reçue par la personne que j'avais eu au tél. Je réexplique la situation, me déshabille et monte sur la table. Sa collègue me branche le monito puis prend ma tension : 15.9. J'explique que je viens de perdre mon père et ne suis donc pas au top de ma forme, et que je stresse. Elle me dit qu'on la reprendra après. Elle regarde mon entrejambe et me dit que c'est rouge. Elle ne comprend pas pourquoi ça ne passe pas car je ne prend pas de douche vaginale et porte des slips en coton. Elle me fait un prélèvement et me dit qu'elle verra avec son supérieur qu'elle traitement je peux prendre. Sa collègue me branche le holter et me met la sonnette.

Ma puce bouge bien, mais je reste focalisée sur ce foutu tensiomètre. Chaque fois que le brassard se serre, j'essaye de bien respirer, penser à mon chéri et à ma fille. Il n'y a pas d'horloge. J'essaye de fermer les yeux et ne surtout pas regarder l'écran de l'appareil. Mais au bout d'un moment je regarde et vois 19-20, même si je ne sais pas si c'est pour bébé ou moi je me mets à paniquer, je repense à ce que ma mère m'a dit avant de partir : "tu prends pas ton pyjama ou quoi s'ils te gardent?".
Je me dis ça y est c'est foutu si je suis à 20, même avec ma lettre du cardio sur moi je suis bonne pour passer ma journée voire ma nuit ici. Je me mets à pleurer et décide de sonner pour qu'on m'enlève cette chose.
La gentille SF revient et me demande si ça va, je lui dis que non et lui ressors mon couplet sur le traumatisme qu'a été ma 1ère grossesse et quant à mon HTA qui n'en était pas. Elle me frotte gentiment l'épaule et me dis "mais non madame moi je ne vous garde pas, votre monitoring est parfait est votre tension aussi regardez : 12.6, 12.7, 13.7 etc tout va bien vous rentrez chez vous".
Pour l'infection il faudra attendre les résultats d'ici vendredi mais ils ne peuvent pas traiter de trop donc j'aurai sans doute des probiotiques à prendre pendant 3 mois, non remboursés, soit de l'Actimel à boire si je n'ai pas les moyens d'acheter ces probiotiques en pharmacie.

Me voilà rassurée, dire que sur le plan médical j'ai une grossesse presque parfaite (surtout par rapport à Lili) et je n'en profite pas !
Message déposé le 25.03.2015 à 15:45 - Commentaires (4)


6 mois
6 mois de grossesse aujourd'hui, les 3/4 de passé et demain l'entrée dans le 7ème mois et donc le dernier trimestre.

L'impression de ne pas avoir profité de cette grossesse car j'ai découvert que j'étais enceinte en octobre, le mois où mon père est retombé malade. Toute ma grossesse, jusqu'à son décès, à été rythmée par ses examens, ses hospitalisations et maintenant la paperasse, les meubles à vendre, la maison à vider, la succession à s'occuper, le fait que je ne parle plus à ma soeur etc
Beaucoup d'amertume, de déception, de stress et forcément de chagrin.

En ce moment j'essaye donc de rattraper le temps perdu en écrivant dans le livre de naissance de notre puce, en choisissant son prénom et un faire-part, en m'attelant à sa liste de naissance et surtout en faisant plein de photos de mon bidon.

Plus ça vient et plus mon mari et moi émettons le souhait d'avoir un 3ème enfant...pour enfin avoir une grossesse normale sans hospi pour moi ou mort d'un proche, et car la mort nous rappelle que la vie est courte et que les plus beaux cadeau de la vie sont nos enfants...et pourquoi pas bien sûr pour avoir un petit mec (ou alors une tribu de gonzesses qui fera la joie de mon homme).

Niveau forme ce n'est pas terrible, je dors mal, je fais des cauchemars toutes les nuits depuis 15 jours. En plus ma princesse me donne des coups une bonne partie de la nuit. Dès que je reste trop longtemps debout (ce qui a surtout été le cas toute la semaine dernière pour démonter, trier, ranger et débarrasser les affaires de mon père) j'ai des contractions et le ventre qui tire douloureusement (comme des points de côté, surtout près du nombril car j'ai eu une hernie à la naissance qui a fait sa réapparition en fin de ma 1ère grossesse). Cette semaine je reste chez moi (mais pas au calme lol) pour recevoir les ouvriers car nos proprio refont faire toute la salle de bains du sol au plafond et font changer 3 portes.
J'ai parfois quelques brûlures d'estomac mais légères. Je suis facilement essoufflée, même rien qu'à manger, et embêtée avec une petite infection vaginale qui persiste^^.

Message déposé le 24.03.2015 à 11:49 - Commentaires (1)


* Le prénom *
J'ai enfin réussi à convaincre mon homme, grâce à ma fille (et en jouant un peu la carte du "je peux choisir le prénom, tu as choisi Lili-Rose au lieu de Lili tout court et je viens en plus de perdre mon papa ça me remontera le moral)", pour qu'il adopte le prénom pour lequel j'avais eu un gros coup de coeur ! Il le trouvait joli mais ne voyait pas notre fille s'appeler comme ça.

J'adore quand ma crapouille le prononce avec sa petite voix de bébé, c'est trop chou !

Après maintes recherches sur internet, j'avais flashé sur Noéline, et le lendemain en y repensant j'ai trouvé que ça faisait peu être un peu "lourd" à porter. Et un parcourant vos blogs, j'ai vu qu'une de nos copinautes avait une fille nommée Noélie et là ce fut le coup de foudre. J'ai effectué quelques recherches sur l'origine de ce prénom, le jour où il est fêté, ce qu'en pensent généralement les gens etc et les retours ont été plutôt bons.
Par contre bizarrement je n'ose pas encore le dire autour de moi car soit les personnes n'ont jamais entendu ce prénom, soit - comme ma mère, c'est sympa - n'aiment pas.
Moi je trouve le prénom Noélie très poétique, doux et féminin. Et oui je prends le risque (par rapport à Noa si ça avait été un garçon) qu'on la surnomme Nono, même si je pense que ça sera tout autre chose (comme Lili que nous appelons Pidou).

Message déposé le 21.03.2015 à 23:48 - Commentaires (6)


Décompte à 2 chiffres
Avec un peu de retard, vu les circonstances, je mets un petit article et surtout une photo (que je devais faire il y a déjà longtemps), pour célébrer le fait que nous sommes passés sous la barre des 100 jours !
C'est passé vite, et en même temps le reste à venir (comme les cours de prépa à l'accouchement, le rdv avec l'anesthésiste etc) me paraît encore bien long, et la naissance de notre poupette bien loin.

La vie continue <3

Message déposé le 21.03.2015 à 23:33 - Commentaires (3)


Ces jours dans le brouillard
Je viens à nouveau me confier à vous car j'ai besoin de raconter ce que je traverse en ce moment.

Les choses ne se sont pas arrangées avec ma soeur, je n'ai même plus de sms. Elle envoie ma mère sur les roses chaque fois qu'elle lui parle, ce sui lui brise le coeur.

Je me suis rapprochée de mon demi-frère, chez qui nous avons soupé mercredi soir. Ce fut un bon moment. Lili a pu jouer avec sa nouvelle cousine.
J'ai fait la connaissance vendredi de ma demi-soeur et de son mari. J'ai vu leurs 2 filles en photo. Eux aussi sont très sympa.

J'ai revu la psy de la CMPP mercredi et je la revois jeudi prochain. Nous avons essentiellement discuté de ma soeur. Elle m'a dit qu'elle est enfermée dans sa douleur, en veut au monde entier (ma soeur a décidé de couper les ponts avec toute la famille de mon père qui n'a pas "tenu" avec elle) et a besoin d'être suivie par un professionnel. Elle m'a dit aussi que j'ai bien fait de la laisser tout faire seule, que je dois me concentrer sur ma grossesse et vire mon deuil comme je l'entends.

Vendredi, la journée a été difficile car j'ai pas mal pleuré et eu des contractions. Le contre-coup de tout cela je pense. Le soir, au funérarium j'ai eu finalement envie de dire au revoir à mon père, je lui ai tenu la main en lui disant quelques mots.

Samedi matin, jour de la crémation, a été aussi très dur : voir mon père dans son cercueil, qui paraissait si petit pour lui, recouvert de fleurs a été un choc. J'ai commencé à réaliser, depuis la veille, que ça y est, la famille s'est encore restreinte.Je ne verrai plus mon papa, il ne respirera plus, ne mangera plus, ne conduira plus, ne dansera plus, ne verra plus ses petites filles...Pour Lili, il ne reste plus désormais que sa mamie (puisqu'elle ne connaît pas ses grands-parents paternels). Je n'ai plus que ma maman... je suis orpheline de père.
La présence de mes tantes et mes oncles, mes cousins et mes cousines m'a fait du bien. On a pu parlé à coeur ouvert.
Ma soeur, elle, s'est vite sauvée sans même dire au revoir. Elle devait inviter la famille chez elle, mais force est de constater que finalement elle n'a rien fait. On est resté plantés 1h dans le froid à papoter, mais ce n'est rien.
Lundi ma soeur doit récupérer les cendres de notre père à 14h, mais personne ne sait à quelle heure on doit aller au cimetière pour les mettre au colombarium. Je serai bien obligée de lui envoyer un texto pour savoir.

Sinon je me sens fatiguée, je m'endors vite, j'ai pu faire 2 siestes en fin de semaine, et pourtant je suis encore crevée. Je me sens triste et vide, j'ai mal au coeur pour ma mère qui s'inquiète pour nous. Et malgré tout ce que mon père lui a fait subir, elle aussi a craqué en lui disant au revoir.
Pour l'instant j'ai encore besoin d'écouter certaines chansons qui me rendent nostalgiques et me font pleurer. Ca me soulage.
J'ai surtout envie d'en finir avec tout ça, de mettre de la distance entre ma soeur et moi et surtout de déménager et penser à ma petite famille.
Je vais rester en contact avec ma demi-soeur et mon demi-frère, ce qui me met les larmes aux yeux, de joie...c'est comme si je pouvais récupérer tout un morceau de famille, c'est magnifique, même si on a encore du chemin à parcourir.




Message déposé le 15.03.2015 à 14:21 - Commentaires (3)


Il était une fin
Je serai brève car un peu secouée...mon père est finalement décédé hier lundi 9 mars à 18h, 40mn après que mon mari et moi ayons quitté l'hôpital pour 2 rdv médicaux. Je lui ai quand même dit qu'il se "repose" enfin, dans le sens qu'il parte, tellement il était horrible physiquement, déjà froid, la respiration grouillante et difficile, le visage déformé et marron. Je suis contente que mon demi-frère et ma demi-soeur l'aient vu avant qu'il ne parte (il a même tendu les bras vers eux), ma soeur s'étant faite sortir de sa chambre par mes tantes pour qu'ils puissent lui parler car elle ne voulait pas les laisser rentrer.

Ma soeur ne nous a pas dit bonjour et ne nous a pas jeté un regard pendant que nous étions là. C'est ma tante qui a annoncé à ma mère son décès, et comme j'étais chez elle (au téléphone avec mon demi-frère), elle me l'a dit.
Mon beau-frère n'a répondu ni à mes appels ni à mes sms.
Ce matin, miracle, j'ai quand même eu des sms de ma soeur pour me tenir au courant des évènements à venir, notamment la crémation, qui aura lieu samedi matin à 10h.

Je suis triste mais surtout soulagée qu'il soit enfin apaisé, je vais pouvoir "tourner la page", arrêter d'angoisser, et me concentrer sur ma grossesse, même si les jours à venir ne vont pas être simples.
Sinon niveau santé, ma tension était à 14.7 hier, 45mn après l'annonce du décès donc je trouve ça très correct. J'ai une otite, une sinusite, une conjonctivite purulente, une angine et une bronchite, oui je cumule comme m'a dit le doc. Je suis donc dans un état lamentable avec yeux rougis et coulants, maux de tête et d'oreille, gros bouton de fièvre (le 1er de toute ma vie), quasi extinction de voix...la classe totale. Idem pour Lili sauf qu'elle elle n'a ni otite ni sinusite mais elle avait un peu de fièvre. Avec le traitement de cheval qu'on a, on devrait vite être remises sur pied.
Ajoutons à ça un peu de fatigue, sinon c'est gérable. Ma maman, mon homme et mes amies me soutiennent beaucoup.
Message déposé le 10.03.2015 à 14:37 - Commentaires (10)


Un week-end éprouvant
Me revoilà avec une envie impérieuse d'écrire. D'abord re merci à toutes pour votre soutien indéfectible, sachez que je continue à lire vos blogs tous les jours, même si je ne commente pas forcément.

Samedi 9h37 je me réveille, après m'être levée une 1ère fois à 8h, regarde mon portable : 2 appels en absence, 1 message sur mon répondeur : aïe. Appel en absence aussi sur le tél de mon chéri qui ne bosse pas aujourd'hui. C'est ma soeur, l'hôpital l'a appelé à 8h30, il faut venir, l'état de notre père s'est dégradé. Après plusieurs coups de fils et sms, un constat : personne pour garder notre fille, on la prendra avec nous et mon mari restera en bas avec elle et la prendra ensuite pour aller faire des courses jusqu'au retour de mamie, qui pourra la garder.
Arrivée là-bas à 10h, ma soeur y est déjà ainsi que mes 2 oncles et mes 2 tantes. Mon père est perfusé, sous oxygène et une seringue lui envoie un médicament. Physiquement il est dans un état déplorable (yeux jaunes injectés de sang avec des croûtes aux paupières, teint cireux, visage émacié, bouche et yeux ouverts qui ne clignent même pas, lèvres desséchées), mais il dort. Quand une infirmière vient, il émet un grognement pour répondre à ses questions. Même mon homme, qui disait que ça ne lui ferait rien se met à pleurer (il n'a jamais eu ni malade ni mourant dans son entourage).
Il part avec Lili et reviendra seul vers 13h pour que nous allions au Mc Do, même si l'on a pas faim. Nous pleurons ensemble. Nous y retournons à 14h et repartons à 15h20 rechercher Lili car ma mère devait partir pour 16h. Je dis à ma soeur "j'ai mis du son à mon tél - ouais pas comme ce matin". Je laisse tomber. J'ai un besoin pressant de câliner ma fille, et donne des nouvelles à ma mère.
Je repartirai seule à 17h pendant que Matthieu emmène Lili faire du vélo, car il fait beau.
Je resterai jusque 20h15. Ma soeur veut rester dormir là, ma tante aussi.
Je mange, allongée dans mon canap car j'ai mal au ventre à force d'être restée assise. Je vais prendre une douche, me lave et me sèche les cheveux et hop dodo. Je m'endors en larmes puis me réveille à minuit puis 2h. Ensuite je dors par bribes, ayant peur que le téléphone sonne et que je doive partir en pleine nuit. En plus j'ai la crève : mal à la gorge et nez qui coule.


Je me lève à 6h15, déjeune, m'habille, me brosse les dents puis repars.
J'arrive à 7h50, ma soeur n'est pas là mais mes tantes oui. L'une d'elles me dit que ma soeur est repartie à minuit pour allaiter sa fille. Elle est restée jusque 6h puis a été relayée par mes oncles à 6h30.
Visiblement mon père a passé une bonne nuit, sa toilette a été faite et son lit remonté.
Je m'assoie à côté de lui et me demande ce qui fait un bruit pareil : l'oxygène? Non ça semble être lui, quand il respire ça fait un bruit de baignoire qui se vide.
A 9h il s'étouffe, tousse, s'agite, nous avons tous peur, nous lui prenons la main, caressons ses cheveux et ça passe.
L'infirmière vient, lui fait une piqûre pour éviter les ulcères à l'estomac, dit que ça "craquouille" et va demander au médecin de faire quelque chose. Elle revient avec sa collègue et un aspirateur trachéal. Nous sortons pendant la manoeuvre. Après cela son lit est à nouveau remonté et il a une autre injection pour désencombrer ses poumons.
Je lui met un peu de baume à lèvres. Mon oncle humecte celles-ci, et sa langue.
La matinée s'écoule lentement, il reçoit la visite de la fille de son amie, puis de l'épouse de mon oncle, avant que ceux-ci ne repartent pour Créteil.
A 12h15, ma soeur n'étant toujours pas revenue, je pars pour aller manger et dis à mes tantes que je reviendrai l'après-midi. J'oublie mes clefs en haut, mon oncle me les ramène.
Arrivée sur le parking, mon portable sonne : un numéro que je ne connais pas. La personne se présente : il s'agit de mon demi-frère de 43 ans, avec qui je n'ai jamais eu aucun contact, mais dans la boîte aux lettres duquel j'avais déposer une lettre le vendredi, pour l'informer de la situation.
35mn de conversation courtoise et agréable, il me dit de le tutoyer, on parle sincèrement et honnêtement. Il me dit que ça soeur souffre aussi, alors qu'elle a rejeté notre père toute sa vie; il m'informe que notre père est allé chez lui a plusieurs reprises pour essayer de reprendre contact et me dit ô totale surprise, qu'apparemment nous aurions un autre demi-frère, né entre sa soeur et lui (mon père a trompé leur mère, comme la mienne). Ca fait beaucoup de choses à avaler d'un coup. Je le remercie de m'avoir contactée, et lui dit qu'il est normal que sa soeur et lui viennent voir leur père avant la fin. Vu que c'est "pressant", ils viendront en fin d'après-midi avec leurs familles, et il espère "faire ma connaissance". Idem.
Nous nous quittons, et j'envoie un sms à ma soeur pour l'en informer (elle ne veut pas entendre parler d'eux). Elle m'appelle direct, hors d'elle et commence à m'insulter de grosse conne qui a une vie pourrie, à me demander pourquoi je ne me suis pas mêlée de mon cul, de quel droit je suis allée les prévenir etc". Je lui dis de se calmer, qu'ils ont le droit de savoir et que notre mère et nos oncles et tantes sont d'accord avec moi. Elle dit qu'elle les emmerde, que c'est SON père, alors je dis que c'est le mien aussi et le leur aussi. Non que SON père à elle, qu'elle elle est toujours restée à ses côtés (c'est faux elle ne lui a pas parlé durant sa 1ère grossesse, c'est moi qui les ai rabiboché, sans aucun merci), qu'elle lui a donné une voiture (normal c'est elle qui a bousillé la sienne : elle a pété la boîte de vitesses et a serré le moteur! ), que nous on a fait que le rendre malheureux et lui réclamer des chèques (encore une fois archi faux), qu'on ne vient pa voir son père après 20 ans sur son lit de mort, que si c'est elle qui avait les papiers d'obsèques c'est parce que son père n'avait confiance qu'en elle etc. Elle m'a ensuite jeté plein d'horreurs à la figure, je conduisais et j'étais en pleurs, tremblante de partout, avec au moins ma tension à 19. Je l'ai traité d'égoïste qui nous prend pour ses chiens (notre mère et moi), que c'était pas la peine de venir nous chercher quand elle fera une dépression (ou une TS avec des Dafalgan et un couteau à beurre comme par le passé) parce qu'on ne sera pas là. J'ai ajouté puisque c'est TON père, démerde-toi avec. Elle continuait à parler et moi avec le stress je n'arrivais pa à éteindre mon tél alors j'ai dis "ta gueule, c'est juste que j'arrive pas à éteindre mon tél, ta gueeeeule!".
Je suis arrivée chez moi dans un état lamentable et ai appelé ma mère direct pour lui raconter. Elle était outrée.
J'ai mangé un peu, sans appétit, et ai rappelé mon demi-frère, pour lui expliquer que ma soeur ne voulait pas qu'ils rentrent et voulait les mettre dehors à coups de pieds dans le cul". Il a dit qu'ils ne feraient pas d'esclandre, et que s'ils n'avaient pas accès à sa chambre, ils iraient juste voir notre tante Annie (marraine de mon demi-frère), et discuter un peu avec les oncles et tantes qu'ils ne connaissent pas. Il m'a dit aussi qu'on se reparlerait :-)

L'aprem je me suis reposée un peu puis suis sortie avec mon homme et ma fille. Je ne suis pas retournée voir mon père. Je pense que de toute manière, vu tout ce qu'il m'a fait subir jusqu'à peu (ainsi que ma soeur), j'ai déjà fait largement plus que ma part. Et celles qui me connaissent un peu savent que de nombreuses fois j'ai écris à leur sujet sur le blog de Lili par rapport à tout ce qu'ils m'ont dit et fait.
D'ailleurs je n'ai aucun mot à dire sur ce qui se passe. Je ne sais rien et n'ai accès à rien. C'est ma soeur qui a ses papiers, ses compte-rendus médicaux, sa carte bancaire avec le code, ses relevés de compte et ses clefs de maison. C'est elle qui a choisi ses vêtements pour les funérailles etc. Quand je veux participer elle me dit non, je m'occupe de tout donc clairement qu'elle aille se faire foutre !
Mon mari rentre tôt cette semaine, cet aprem il sera là à 15h30, nous iront peut-être à l'hôpital. Mais hors de question que je courre s'il lui arrive quelque chose entre temps (en plus je sais que ma soeur n'aura pas le cran de me tél, elle le fera faire par son conjoint ou une tante). Je suis encore plus malade : j'ai la voix totalement cassé, je tousse (j'en ai même vomi ce matin) et je ne dure plus de mon oreille, sûrement une otite. Et mon homme à rdv chez le dentiste à 18h.
De toute manière à l'hôpital je ne peux pas le regarder tellement il est triste, il ne se rend pas compte qu'on est là puisqu'il végète ; le peu que je le regarde je fonds en larmes. Ma tante voulait que je lui caresse les cheveux hier, j'en ai été incapable puisque mon père et moi n'avions aucune proximité physique ou autre. Je me suis même sentie très gênée quand j'ai du lui tenir la main, je ne me sentais pas à ma place, alors que ma soeur pourrait grimper dans le lit avec lui.

Voilà, désolée pour le roman, mais il fallait que ça sorte. Ce matin je pleure encore, tellement je me sens coupable de faire subir tout ce stress à mon bébé. J'ai peur qu'elle soit "traumatisée" par tout ça. Ma soeur elle ne pense pas une minute que je suis enceinte.
Message déposé le 09.03.2015 à 08:54 - Commentaires (5)


Cette fois c'est bien la fin...
5 mois de grossesse hier, 30 mois pour Lili, les 30 ans d'une amie, et une date qui restera à jamais gravée dans ma mémoire.

Mon père est de nouveau hospitalisé depuis dimanche matin, pour "déshydratation" selon ses dires. Il n'arrive plus à se nourrir correctement, ne se "régale avec rien". Ma soeur et moi y allons lundi, ma mère garde nos filles.
Nous le trouvons jaune, le visage creux (pourtant il n'a pas "re maigri"), le ventre gonflé avec le nombril qui ressort à travers son t-shirt, la voix étrangement cassée et non perfusé. Il nous dit qu'il vomit aussi. On lui demande pourquoi il est là (encore, après avoir passé 3 semaines là début janvier). Il nous dit qu'il est fatigué. On lui dit arrête de nous cacher des choses - vous êtes têtues j'ai rien, y'a rien - ils sont où tes comptes-rendus d'exam? - dans l'armoire - (on inspecte l'armoire) - y'a rien ! - ha bah oui c'est vrai, l'infirmière les a emporté".

Cela nous choque. Visiblement, il a trop d'acide dans l'estomac et devait se le faire ponctionner. Le médecin passe et dit que finalement la ponction ne se fera pas car comme il a vomi, le taux d'acide a baissé et ne nécessite donc plus d'être enlevé. Comme d'autres visiteurs arrivent, ma soeur et moi partons. Dès la sortie on se dit que quelque chose cloche. Ma soeur pleure.
Le soir, elle va voir son médecin traitant car sa 2ème tousse. Elle lui pose des questions. De suite il devine son état, parle de "décompensation ascitique", que c'est grave etc mais que bien sûr sans son dossier médical, il ne peut pas en être certain. Ma soeur m'appelle donc pour me raconter. On se met d'accord sur le fait que j'appellerai l'hôpital le lendemain pour parler au médecin qui suit notre père.

Le lendemain j'appelle : l'infirmière me dit le nom du fameux médecin (que l'on ignorait), qu'elle ne peut rien dire à cause du secret médical, qu'il ne donne pas de rdv et qu'il faut passer un après-midi dans la semaine pour lui parler.
L'aprem mon beau-frère garde les petites. Nous allons voir une infirmière qui nous dit que sa collègue a oublié de mentionner que le Dr D*** n'est pas là 3 aprem par semaine, dont aujourd'hui et qu'il faut revenir à 17h30. OK. Nous allons donc voir notre père, en train de changer de chambre pour passer en indiv. Il est encore pire que la veille. Il nous semble que quand il parle il est à côté de la plaque. Puis re visiteurs donc nous partons.

Nous revenons à 17h45. Nous voyons notre oncle. Nous lui disons que nous allons voir le doc mais que notre père n'est pas au courant. Nous demandons à une infirmière de voir le docteur, elle nous indique son bureau. Je lui dis que nous ne voulons pas que notre père le sache, elle va donc fermer la porte de sa chambre pour que nous passions tranquillement.
Ma soeur frappe à la porte, ouverte, et se présente. Je m'asseois. On lui explique que notre père nous cache des choses et qu'on veut savoir la vérité. Le couperet tombe direct : il est dans le déni, ce sont ces derniers jours, il ne tiendra peut-être pas jusqu'à son rdv à Lille le 13 mars, il n'y a plus rien à faire, son foie est rempli de métastases à cause d'un cancer primitif qu'ils n'arrivent pas à trouver (colo-rectal ou pulmonaire visiblement), son embolie n'était pas grave etc. Elo font en larmes. Je reste stoïque, pose des questions. On peut venir avec nos filles (à condition qu'elles n'aient pas d'infection car une gastro par exemple pourrait l'achever), il n'est pas contagieux. Il nous parle de soins palliatifs, de décès à domicile. Apparemment il souffre peu et finira sa vie soit dans un coma "doux", soit en faisant des hémorragies...Il nous dit que notre père est au courant depuis sa 1ère hospi, qu'il a tous ses résultats, que les docs ont toujours été franc avec lui et qu'il a pris toutes ces nouvelles "sereinement". Il ajoute qu'il faut se préparer, venir tous les jours, et que si on a la moindre question, même qui nous semble bête, il est là. Je lui avais demandé s'il serait là pour la naissance de ma fille. C'est non. J'encaisse. Nous remercions le doc et sortons. Elodie appelle son conjoint, moi notre mère. Je pleure aussi. Entre deux mon mari est parti chez ma soeur m'attendre.

On décide de re passer chez notre tante (la soeur de mon père, qui était à l'hôpital avec son mari dans la chambre de notre père, mais qu'on a pas vu). On lui annonce, elle hurle. Ma soeur avec. Je vais chercher mon oncle qui bricolait au sous-sol. On parlera pendant 1h car eux non plus ne s'imaginaient pas ça. En plus, un autre frère de mon père doit se faire opérer le lendemain car il a eu une grosse embolie pulmonaire.

Ensuite on va chercher de quoi manger à la friterie du coin. On mange chez ma soeur. J'ai faim. Elle elle ne mange pas, elle passe des coups de fil dans la famille, éparpillée un peu partout en France. Puis on regarde le dossier d'obsèques que mon père lui avait confié il y a quelques temps. On discute à 4 de tout ce qu'on va devoir faire. Il y a un "boulot" monstre.
On repart vers 22h. J'ai la nausée. Arrivée chez moi je vais aux WC mais rien ne sort, je m'allonge dans mon lit et là je vomis à terre tout mon repas. C'est mon homme qui nettoiera. Ensuite douche pour tout le monde. Je re vomis pendant qu'il couche Lili. Je me couche ensuite. J'ai froid, j'ai chaud, j'ai froid...j'ai mal à l'estomac, j'ai la bouche desséchée et la gorge douloureuse. Je prends mon homéo pour dormir. Je dormirai d'environ minuit à 1h45. J'essaye de me rendormir, réveille mon homme pour qu'il me prenne dans ses bras mais rien n'y fait alors je lui dit que je descend. Je suis venue écrire ici ma peine et mon chagrin, en mettant de la musique de relaxation.
J'ai peur, peur du coup de fil tant redouté, peur de rester seule, de m'écrouler quand j'apprendrai la nouvelle, peur pour mon bébé. Anéantie que mon père ne verra jamais sa dernière petite-fille. Je vais d'ailleurs appeler la mater après pour avoir ma SF, peut-être avancer mon rdv (qui est le 4) et qu'elle me donne le numéro du psy.
Là je vais retourner au lit car mon réveil va sonner à 7h pour aller au labo faire le fameux test du sucre, qui me fait tant stresser aussi.

Merci à l'avance pour votre soutien qui me sera précieux.
Message déposé le 25.02.2015 à 03:45 - Commentaires (14)


Papa le sent bouger aussi !
A 18SG (20SA) et donc en ce début de 5ème mois, après plusieurs tentatives infructueuses, mon chéri a enfin senti les coups du bébé hier soir <3
Il me dit "dis-donc il tape fort, en plein milieu là!". Et oui il s'est décidé à donner un bon gros coup pour faire signe à son papa. Il était temps ! lol.
Hier toute la journée, jusqu'au soir il dansait la samba dans mon ventre, un coup à gauche, un coup à droite, un autre au milieu.
Lili tous les soirs quand je suis allongée dans le canapé vient mettre sa main sur mon ventre et dit "bonjour bébé c'est Lili" et lui fait un bisou. Je craque c'est trop chou. Hier j'ai dit au bébé "c'est Lili, ta grande soeur" alors ma pépette a répété "c'est ta gande soeur".
J-15 avant l'écho, ça se rapproche (même si ça me paraît encore loin) et J-10 avant mon rdv à Lens.
Message déposé le 27.01.2015 à 11:51 - Commentaires (3)


4 mois
4 mois de grossesse aujourd'hui, et 29 mois pour notre poussinette.
En cette fin de 4ème mois je me sens plutôt bien, hormis les crampes aux mollets, les jambes lourdes et quelques brûlures d'estomac. Plus les 2-3 réveils nocturnes pour aller faire pipi.
Bébé donne de plus en plus de coups le coquin, même si ni Lili ni mon homme n'arrivent encore à les sentir.
Moins de 3 semaines avant l'écho du 2ème trimestre, c'est très long. J'ai tellement hâte de savoir le sexe.
J'espère aussi que mon rdv à Lens le 6, pour changer de gynéco, sera concluant et que la SF m'aiguillera mieux quant à une possible VB.

Nous avons commencé à réfléchir à des prénoms. Pour un garçon j'en été restée à Noa (ou Nolan) mais l'idée qu'on puisse appeler mon fils "Nono"(le robot!) me hérisse trop le poil. Idem pour Corentin avec "Coco" (lapin!).
Mon mari penche plus pour Clément (Clem ça va encore) et moi pour Quentin (Tintin c'est déjà un peu moins bien). Bien que dans la famille nos surnoms n'aient rien à voir avec nos diminutifs.
Pour une fille c'est bien plus compliqué. J'adorais Emma mais il y en a bien trop (surtout que c'est le prénom de la fille d'une collègue de mon homme que je déteste). Pour l'instant nous ne sommes d'accord que sur Jade, mais je préférerai de loin un prénom finissant par "a". J'aime : Ella, Eléa, Enéa, Léana, Valentina ou Alexia mais rien n'enchante mon chéri.

Sinon nous cherchons à louer une autre maison et sommes en plein dans les visites, pour l'instant sans succès.

Bonne nouvelle quand même, après plus de 3 semaines d'hospitalisation, mon père sortira mardi, ses résultats étant revenus - d'après lui - négatifs.


Message déposé le 24.01.2015 à 17:39 - Commentaires (7)


Je me suis enfin décidée !
Après moult tergiversations, des "oui", des "non", de l'espoir, de la résolution ça y est je me suis enfin décidée à changer de gygy et a laissé derrière moi la bonne à rien qui me suit depuis 2012.
Il faut dire que mon dernier rdv de 5mn chrono m'a grandement incitée à sauter le pas.
J'ai donc pris mon courage à 2 mains et appelé l'hôpital de Lens (à 30mn de chez moi) pour avoir un second avis médical pour savoir s'il est possible pour moi ou pas de tenter un AVAC.
Je vois donc une SF le 9 février et ferait ma 2ème écho là-bas le 11 (alors qu'à Béthune impossible d'avoir un rdv si tôt avant la date prévue).
Ensuite la SF me basculera si besoin vers un(e) gynéco.
Par contre j'ai peur, le CH de Lens m'impressionne (j'y étais allée en consult PMA car nous avions mis un certain temps à concevoir Lili) mais il paraît que le personnel est vraiment top.
Reste à espérer que la VB sera possible (vu mes antécédents d'HTA, l'utérus cicatriciel etc) et que je serai à la hauteur si c'est le cas.
S'il le faut (car on s'en remet plus vite qu'une césa), je suis prête à faire une prépa à l'accouchement de compét' !

Sinon comme d'hab quelques nouvelles : ma pitchounette pas au top aujourd'hui, un peu de fièvre et elle ne fait que dormir. Elle n'a pas mangé grand-chose.

Pour mon papa, il a fait sa biopsie du foie ce matin, il faudra 3-4 jours pour avoir les réultats.

Message déposé le 14.01.2015 à 14:57 - Commentaires (1)


Des coups !
Hier soir, malade donc couchée à 20h10 mais comme j'étais resté allongée toute la journée, impossible de trouver le sommeil.
Après avoir été récupéré nos courses au drive avec Lili, mon chéri va lui faire prendre sa douche.
Moi je suis sur le dos, les jambes sur un gros coussin pour plus de confort, et là, j'ai eu confirmation de ce que je sentais depuis 2-3 jours : les vrais 1ers coups de notre crevette ! Je n'ai pu retenir mes larmes, en pensant qu'après Lili nous ne voulions plus d'enfant, et que j'aurai raté ça !
J'ai pu mettre ma main sur mon ventre pour mieux sentir ce "toc-toc" mais quand c'est mon chéri qui a voulu toucher, hop il/elle a cessé pour reprendre ensuite.
J'ai hâte que mon homme et notre Pidou puissent eux aussi sentir les coups de bébé.

Sinon niveau "gastro" ça ne devait en définitive pas en être une car je n'ai pas vomi depuis hier 14h30 et n'ai pas eu de nausées depuis hier soir.
Je n'ai pu manger qu'un bout de fromage hier pour souper mais aujourd'hui ça a été mieux, sauf que j'ai comme des crampes d'estomac.

Pour mon père, il reste encore et toujours à l'hôpital, pour subir d'autres examens du foie.

Message déposé le 13.01.2015 à 17:07 - Commentaires (2)


Bubulles
Depuis samedi, lorsque que je suis au repos le soir, tranquillement installée dans le canapé pour regarder la télé, bébé fait des bulles du côté droit de mon ventre, tout en haut.
Ce qui veut dire que les vrais 1ers coups ne vont plus tarder à se faire sentir :-)

Message déposé le 06.01.2015 à 14:47 - Commentaires (2)


Meilleurs voeux
Je vous souhaite à tous et à toutes une merveilleuse année 2015. Que celle-ci voit se concrétiser tous vos rêves et projets (de bébés surtout) ! Je vous souhaite amour, joie, bonheur et surtout santé.

Pour nous après de très bonnes fêtes de fin d'année, l'effervescence est redescendue puisque mon père est hospitalisé depuis le début d'après-midi.
En plus du cancer qui est revenu, il a visiblement un ulcère à l'estomac ou des calculs biliaires. Comme il a perdu 7kg en un mois car il n'arrive pas à manger, il doit faire un scanner de l'estomac et une fibroscopie d'urgence afin de savoir s'il doit se faire opérer.

Message déposé le 02.01.2015 à 15:14 - Commentaires (3)


3 mois
3 mois de grossesse aujourd'hui, l'entrée ensuite dans le 4ème mois et surtout les adieux au 1er trimestre !
Plus aucune nausée et pourtant j'ai encore vomi vendredi dernier et ce matin. J'ai un appétit plus que correct et pas de douleurs sauf à la poitrine encore et toujours. Je me suis d'ailleurs racheté 2 soutien-gorge plus grands, plus profonds et sans baleine pour être plus à l'aise.
Je me lève 3 à 4 fois par nuit pour uriner, ce qui fait que je dors par périodes, mais ça va j'ai la chance de pouvoir dormir le matin.
Bonne nouvelle (surtout pour mon mari) : comme pour ma 1ère grossesse, ma libido à l'aube de ce 4ème mois est revenue au galop. Profitons-en, surtout qu'avec une 2ème césa qui m'attend, les 1ers mois vont être à nouveau difficiles, et ce dans tous les domaines.
Sinon un peu de fatigue tout de même cette semaine, ayant couru dans les magasins tous les jours et même plusieurs fois par jour pour être au top pour Noël.

Message déposé le 24.12.2014 à 07:47 - Commentaires (0)


2 mois
Voilà un autre mois vient de passer, celui où je me suis sentie le plus mal.
Nausées à longueur de temps, vomissements tous les jours ou tous les 2 jours et médicaments prescrits par ma gynéco (aussi bien en cachets qu'en suppo) inefficaces, fatigue, manque total de motivation (aussi bien pour faire le ménage ou les courses que pour m'épiler les jambes par exemple), réveil la nuit pour uriner, crampes dans les mollets tous les soirs...
Ca plus les palpitations et crises d'angoisse le soir dues à l'état de santé de mon père; mon moral était en dessous de zéro.
J'ai donc décider de me prendre par la main et d'aller voir mon médecin traitant jeudi dernier parce que je n'en pouvais plus, je ne sortais plus, je ne voyais plus personne.

Nous avons donc discuté 30mn de la situation et de ma famille, et il m'a prescrit un anxiolytique à prendre pendant un mois ainsi que de l'homéopathie pour mes nausées car comme il dit, les médicaments ne peuvent pas marcher car ce n'est pas une gastro que j'ai. Il faut attendre que le taux d'HCG dans le sang redescende.
En tout cas l'Ipeca fait effet et je n'ai plus envie de vomir. L'Atarax, que je ne prends que le soir, me calme et me permet de mieux dormir.
J'ai aussi remarqué en fin de semaine dernière que c'était le lait froid que je bois au petit déj qui me faisait rendre le matin. J'ai donc arrêté d'en boire (même si ça me manque), et le miracle s'est produit.
Plus de nausées non plus à cause des couches de Lili car ma chérie va au pot depuis vendredi soir, tous les jours et pour pipi et caca. Elle se promène désormais sans couche la journée et demande à aller aux WC ou au pot.
Depuis dimanche je remange normalement, j'ai même très faim, je rattrape ces 4 semaines où je ne pouvais presque rien avaler.
Par contre j'ai toujours aussi mal aux seins.

J'ai aussi pu voir mes amies et sortir prendre un peu l'air frais. Papoter m'a fait du bien.
Dimanche après-midi je me suis organisée une petite séance chouchoutage dont j'avais bien besoin : teinture, épilation, bain de pieds à bulles, crème pour le visage et le corps, petite manucure maison etc
En un mot, depuis ce week-end, je revis.
Dans 2 semaines, c'est l'écho du 1er trimestre, je vais revoir mon ti biscuit, un peu plus longuement cette fois.


Message déposé le 25.11.2014 à 10:17 - Commentaires (3)


Petite photo
1ère petite photo faite hier, à 7SG (9SA) de mon ti biscuit, qui a déjà bien poussé. Et ma fille qui a tenu à s'incruster bien sûr lol.
J'avais mis un des pulls que j'ai eu pour mon anniversaire dimanche. C'était la 1ère fois que je fêtais mon anniversaire enceinte. Pas trop de changement niveau champagne, puisque je ne bois pas d'alcool. Moins de gâteau par contre, beaucoup plus de fatigue (à 17h les invités étaient tous partis et j'étais épuisée), et un seul repas en petit comité (sans la petite famille de ma soeur, tous malades), alors que d'habitude je le fête aussi avec mes amies.

Message déposé le 12.11.2014 à 09:54 - Commentaires (6)


1 mois
Aujourd'hui je "fête" mon 1er mois de grossesse. 30 jours que bébé s'est installé, le tout début d'une nouvelle aventure.
Depuis quelques jours je ressens les 1ères nausées et 1ers écoeurements, j'avoue que je les attendais, comme un signe que tout se déroule bien.
J'ai presque toujours faim, mais quand je mange, après 3 cuillerées je suis dégoûtée. Donc je mange peu mais souvent. Ca tombe bien c'est ce qu'il faut faire pour ne pas vomir.
J'essaye aussi de respirer l'air frais quand mon estomac est au bord des lèvres.
Je suis moins fatiguée que pour ma 1ère grossesse, mais quand j'ai un gros coup de barre, je fais la sieste, 2h d'un trait, je ne vois rien venir.
Je suis aussi plus zen , parce qu'après tout, je suis déjà passée par là donc je sais ce qui m'attend. Donc (normalement), je me plains moins.
J'ai aussi la poitrine qui me fait mal, et un peu les ovaires mais ça dépend des jours.
Comme toute femme enceinte, je checke le papier toilette après chaque pipi, ça ça n'a pa changé.
Un mois d'abstinence aussi, pauvre chéri^^mdr.

Par contre la chose qui me fait stresser depuis que je suis enceinte c'est mon rdv avec ma super gynéco (ironie) lundi 27.
J'ai déjà peur qu'elle me fasse chier avec ma tension bien que ça ne soit comme vous le savez, que la peur de la blouse blanche. Hors de question que je revive une grossesse merdique comme pour Lili, à aller à l'hôpital 3 fois par semaine ou à y rester quelques jours.
Si ce rdv se passe mal, je change direct. Ma soeur, qui a accouché il y a 2 mois en a rencontré 2 supers et me les a conseillé. Elle voit la sienne le 31 et au pire, parlera pour ma paroisse.
Message déposé le 24.10.2014 à 13:46 - Commentaires (4)


4074
Rien à ajouter, un taux parfait <3
Et paf dans tes dents le médecin traitant ! ! !
Message déposé le 17.10.2014 à 17:04 - Commentaires (6)


"Indélicatesse" de mon médecin
L'annonce à ma famille, et aux ami(e)s proches fut dans l'ensemble très bonne : surprise et joie, sauf pour mon père qui n'a même pas daigné nous féliciter ou nous embrasser (mais bon c'est un con c'est pas nouveau).
Ne reste plus qu'à l'annoncer à la (restreinte) famille de mon homme, et sur Facebook aux ami(e)s et membres de la famille moins proches.

Cet après-midi du 15 octobre, j'avais rdv chez mon médecin traitant pour faire le vaccin de Lili et son examen des 2 ans, un peu en retard mais bon...(en parlant de ça elle a bien grandi et grossi depuis août, je suis contente).
J'en profite pour reparler à mon médecin de mes problèmes "sous la ceinture", lui disant que ma mycose est partie mais que cela me démange encore au niveau des petites lèvres.
Je lui demande donc si je peux reprendre de la cortisone, sachant que je viens d'apprendre que je suis enceinte et que je n'ai rdv avec ma gynéco que le 27.
Il me répond que je peux, en crème, et une fois par jour et me dit qu'il a vu que j'ai fais un dosage de Bêta HCG.
Il me dit que 150 (alors que c'est 157), soit en dessous de 200, c'est un taux faible et qu'il vaudrait mieux le revérifier. Je lui réponds que connaissant ma date de rapport, c'est normal que le taux soit faible car c'est assez récent effectivement. Et qu'il m'avait dit la même chose à Lili, avec un taux de 353.
Il embraye, me disant que si ça dépasse 3000 c'est bien, mais que si ça reste dans les 200 il s'agit probablement d'un oeuf clair ou d'une fausse couche : "il y a bien grossesse car le taux est positif mais il faut voir si pouf pouf c'est pas une grossesse qui est apparue comme ça et qui est repartie et vous aurez peut-être pas besoin d'aller chez la gynéco."
Il m'a carrément coupé la chique. Je n'ai même pas répondu que j'ai mal aux seins et au ventre, des boutons sur le visage et que je fais la sieste tous les jours depuis dimanche car je suis épuisée.

Je suis repartie le visage en feu et me suis précipitée au laboratoire prendre un rdv pour vendredi 9h.
En revenant dans ma voiture j'ai fondu en larmes et textoté mon homme, ma mère et ma soeur pour obtenir du réconfort.

De retour à la maison c'était comme si j'avais eu un coup de massue sur la tête. J'étais exténuée et je voulais être seule mais ni mon mari ni Lili ne m'ont laissé de répit, ce qui fait que j'étais en colère contre eux...j'en voulais au monde entier.

Mon médecin traitant me suit depuis 2007, il est toujours gentil et attentif mais sur ce coup là, comme pour ma 1ère grossesse, je lui met un 0 pointé pour la formulation "pouf pouf" non mais je rêve ! Voilà bien une chose qui ne m'a pas manqué : l'indélicatesse et l'absence d'empathie du personnel médical.

Je savais que je devrais refaire une pds quand j'ai vu mon taux. J'ai confiance en moi et en mon corps mais quand un médecin dit ça, notre belle assurance s'écaille.
Je m'étais même dit que s'il arrivait quelque chose, je ne me laisserai pas abattre et remonterai en selle de suite...
Mais non, je vais stresser jusqu'à vendredi soir, ma vie va être en suspens.
Message déposé le 16.10.2014 à 00:24 - Commentaires (8)


Courses pour l'annonce à la famille, et appel à la gygy
Hier je suis allée avec Lili faire des courses afin de préparer des "mises en scène" pour l'annonce de ma grossesse, après avoir fureter sur internet.
J'ai invité ma mère et son ami pour l'apéro ce soir, et ai acheté un chou, que je piquerai de roses, ou alors je servirai les petits fours sur les feuilles de chou et mettrai des pétales de roses sur la table.
Comme je ne lui avais rien acheté pour son anniversaire le 4 septembre car elle était en vacances et nous aussi, je vais lui dire que nous lui avons acheté un cadeau en retard.
Elle ouvrira donc son présent : une tétine "j'aime ma mamie" (ce qui est très clair car Lili ne prend plus de tutute depuis plus d'un an).

Samedi ma soeur, mon beau-frère et leurs filles viennent souper. Pour le dessert, ils auront droit à des Kinder Surprise dans lesquels nous avons glissé des petits chaussons beiges. Ce sera "riche en émotion" comme c'est écrit sur la boîte, j'adore !

Dimanche je pense que nous irons chez mon père, lui offrir des graines de chou puisqu'il a un potager, et une rose ou un mini-rosier, je ne sais pas encore.

Les 3 aurons aussi une photo d'un collage que j'ai fait de Lili avec écrit "future grande soeur pour juin 2015".

J'ai appelé ma gynéco ce matin car mon traitement pour la mycose n'a pas fait effet. Elle m'a dit de prendre du Monazole, et m'a donné rdv le 27 au matin.
Ce qui est bizarre, et je m'excuse à l'avance pour les détails, c'est que ça ne me gratte que la nuit (à l'entrée du vagin mais très peu), et j'ai l'impression d'avoir un bouton ou une piqûre d'insecte juste au dessus des petites lèvres, sur le mont de Vénus. Endroit où ça me démange fortement.
J'ai eu 2 sortes de savon Hydralin, des comprimés vaginaux à mettre le soir et de la crème Mycohydralin mais ça ne m'a pas vraiment soulagé.
De plus, je suis restée "brûlée" au niveau de la raie des fesses à cause de l'allergie aux protections périodiques que j'ai faite à la mi-août, ce qui continue de me piquer. Pour ça je vais essayer un peu de Bépanthen et on verra.
Je vais me rendre à la pharmacie expliquer la situation et on verra s'ils ont de quoi me guérir.

Message déposé le 10.10.2014 à 10:51 - Commentaires (4)


Réultats de la pds
Je suis allée rechercher mes résultats de pds en fin d'après-midi.
Mon taux est à 157 mUI/mL ce qui confirme bien ma grossesse.
Je dois donc en être à 2 semaines.
Pour Lili j'étais enceinte de 3 semaines quand je l'ai faite et mon taux était à 354. Mon médecin traitant m'en avait fait refaire une 2ème plus tard, me disant que ma grossesse était soit récente, soit arrêtée de façon spontanée.
Mais là je n'ai aucune envie d'en refaire une, je connais la date de mon rapport et sait bien que je suis enceinte, je n'ai pas envie de me faire des frayeurs pour rien.
J'appellerai donc la sage-femme ou la gynéco en expliquant la situation, et si elle me conseille d'en refaire une, alors là je m'exécuterai.
En attendant, je veux juste savourer mon bonheur, et l'annoncer à mes proches.



Message déposé le 09.10.2014 à 19:12 - Commentaires (4)


L'annonce au papa
Mardi soir, après le départ des 3 enfants que je garde, mon chéri et moi nous sommes posés dans le canapé, avec Lili (trop énervée pour dormir) pour regarder une série.
Je lui demande de nous ramener du chocolat.
Il va donc ouvrir une boîte de Kinder surprise et me dit "pourquoi il en manque déjà un? - je sais pas mais viens à la lumière pour que je choisisse mon oeuf".
Il s'approche donc et trouve dans la boîte une tétine factice où il est écrit "bientôt papa".
Il me dit "nooonn c'est pas vrai?! - bin si - t'as fait une pds? je veux voir - non juste un test (que je lui montre) - comment t'as eu l'idée de faire un test, tes cycles c'est n'importe quoi? - bin d'habitude mes cycles c'est 24 jours, maxi 26 et là ça fait 27 jours et toujours rien (en plus la veille j'avais rêvé que j'étais enceinte de triplés mdr)".
Il a après coup, vu les 2 oeufs avec la date de naissance de Lili et la DPA (je me suis trompée d'un mois en l'écrivant en plus).
Il m'a ensuite pris dans ses bras et embrassé, en me félicitant.
Ensuite il m'a fait la même tirade que quand je lui ai annoncé que j'attendais Lili : déjà? et mon sommeil? et mes sous? Et mes projets?etc, en s'agrippant au fauteuil. Je précise que c'était sur le ton de la plaisanterie hein, mon Doudou est un Super Papa ;-)

L'effervescence de l'annonce fut de courte durée puisqu'il nous a fallu parler de suite de choses beaucoup plus terre à terre.
En effet, mon mari devait donner sa démission à la fin du mois afin que nous partions vivre dans le 44 début janvier.
Il va donc rester là (même si ça la gonfle, et faire une demande de Fongécif puisqu'il veut changer de métier) afin de conserver ses revenus et sa (bonne) mutuelle.
Nous allons donc chercher une maison avec 3 chambres, et un jardin...par ici ! Mais ne désespérons pas de partir un jour.


En ce qui me concerne, je suis euphorique. J'ai fait ma pds ce matin et aurai les résultats ce soir.
Nous l'annoncerons à ma famille ce week-end.
Je me sens bien. J'ai juste mal aux seins et plus souvent faim, et suis un peu plus fatiguée qu'à l'accoutumée.
Hier j'ai passé un entretien pour être adjoint administratif dans une école primaire, mais n'est pas été retenue.
Et vu l'équipe pédagogique molle du genou, ce n'est pas plus mal.


Message déposé le 09.10.2014 à 10:40 - Commentaires (7)


Je crois que ça y est !
J'étais obligée de venir poster de suite un message ici, j'ai fait un test de grossesse il y a 20mn, n'y croyant guère et pourtant il y a bien une légère barre rosée.
Je devais avoir mes règles entre le 5 et le 8 (dernier cycle de 26 jours, les 2 avant de 24 jours donc là un cycle de 28jours ça me paraissait bizarre). Nous n'avons en plus eu qu'un seul rapport.
Je vais de suite prendre un rdv pour une PDS. Je suis heureuse mais en même temps j'ai déjà peur qu'il arrive quelque chose. Pour moi, mis à part le fameux syndrome pré-menstruel, je n'ai aucun symptôme. Bien que depuis que j'ai fait le test je me sens nauséeuse et fatiguée (ah le pouvoir de l'inconscient). En plus je me tape une mycose vaginale. J'ai un traitement depuis 9 jours.
J'ai hâte de le dire à mon mari ce soir, je ne pourrai pas attendre.

Message déposé le 07.10.2014 à 15:38 - Commentaires (11)


Des nouvelles
Les essais bébé n'ont pas été à l'ordre du jour ces derniers temps. Je pense avoir été dans ma période d'ovulation en fin de semaine dernière. Mon chéri et moi nous sommes câlinés mais sans plus, ce qui est quand même bon pour le moral.

Toute notre attention est focalisée sur le changement de vie que l'on espère : candidatures pour un emploi à 700km de chez nous (déjà 11 pour lui et 4 pour moi, nous avons déjà eu des réponses, négatives mais encourageantes; rdv avec la DRH pour mon homme, il a ainsi pu avoir des réponses à ses questions. S'il trouve un autre job, il peut-être parti en une semaine, ce que je ne savais pas en faisant les candidatures pour lui mais bon, il y en aura d'autres j'espère), recherche d'un logement (nous pensons revendre tous nos biens et partir dans un gîte meublé les premiers temps, nous avons déjà revendu quelques trucs), calcul de la date de démission pour toucher le 13ème sans prorata (ce qui nous ramènerait au moins au 31 décembre...), calcul des factures qui vont arriver sur les 2 prochains mois (ramonage de la cheminée, CT de ma voiture, taxe d'habitation et régularisation annuelle pour la facture d'eau essentiellement), mise en place du mode "économies"...

Le plus dur pour moi (pas pour mon mari qui lui ne voit presque personne de sa famille et ne s'en plaint pas") a été l'annonce de cette envie à mes proches qui évidemment ne comprennent pas à s'inquiètent : "comment vous allez faire pour payer votre loyer? - si ton mari démissionne il ne touchera pas les Assedic - si vous vous disputez il n'y aura pas ta mère sur place pour t'épauler - s'il vous arrive quelque chose vous n'avez personne sur place pour vous aider - qu'est-ce que vous allez faire si vous ne trouvez pas de travail? - qui va garder la petite? - vous partez à l'aventure quoi" et d'autres remarques très pertinentes.
Nous ne sommes pas stupides, nous y réfléchissons et envisageons toutes les solutions chaque jour jusque 1 ou 2h du mat'. Le problème est que sans logement pas de travail, mais sans travail (et fiches de paye), pas de logement, c'est un peu le serpent qui se mord la queue.
J'ai bien un "ami" (rencontré sur le net il y a 4 ans et que je n'ai vu qu'une fois 2h dans ma vie) qui habite la région et qui s'est proposé de nous héberger, mais à 5 dans 60m2, et partager l'intimité "d'inconnus" ce n'est pas la joie.

La question d'une éventuelle grossesse s'est posée aussi, si je tombe enceinte nous restons, tout comme si je re trouve du travail (j'ai été contacté 2 fois récemment pour bosser assez loin de chez moi comme auxiliaire de vie mais j'ai refusé, je ne veux plus soigner les petits vieux, c'est fini).

Tout cela amène de nombreuses questions, et l'on voit qu'à part certains amis, personne ne nous soutien alors qu'on veut juste un meilleur niveau de vie pour notre famille : meilleur climat, plus de travail, loyers peu chers etc et ainsi peut-être dans quelques années acheter une voiture neuve, et une maison, chose impossible ici avec moi sans travail et mon mari au SMIC.

Même si l'on ne part pas (tout de suite), nous le ferons dès que possible, après avoir mis plus d'argent de côté. Nous cherchons donc aussi des emplois dans notre département.
Mon mari va vraiment démissionner d'un poste où il est exploité et sous payé et faire quelque chose qui lui plaît.
Les débuts seront peut-être ardus mais au moins il sera heureux.
Message déposé le 23.09.2014 à 10:26 - Commentaires (2)


Même si...
Encore une fois j'y ai cru, même avec un seul rapport sexuel aux alentours de ma période supposée d'ovulation.
Mais non, mon corps m'a encore joué des tours, après 2 cycles de 24 jours, cette fois-ci ce fut 26 jours.
Certes j'avais un peu mal aux seins, mais comme je n'avais pas de douleur aux ovaires et que j'avais des brûlures d'estomac, je me suis dit que peut-être...
J'en avais même rêvé la veille où j'ai eu mes règles : je faisais 2 tests et les 2 étaient positifs (des lignes roses brouillées mais c'était bon) et je prenais même rdv pour une PDS.
Mais non j'ai été déçue une nouvelle fois. Mais au moins je les ai eu le dernier jour de nos vacances en famille en Loire-Atlantique. J'aurai au moins profité des baignades.
Donc c'est à nouveau l'inconnu pour ce cycle : combien de temps va t-il durer, quand ovulerais-je? quand aurais-je mes règles?
Je n'ai aucune envie de prendre ma température chaque matin, je vais peut-être voir pour acheter des tests d'ovulation.

Sinon j'essaye de me concentrer sur autre chose : mon mari et moi voulons déménager dans le 44, nous regardons donc les offres d'emploi et de logement et mon homme doit se renseigner lundi à son travail pour savoir s'il peut raccourcir son préavis de 2 à 1 mois et ainsi présenter sa démission dans les semaines/mois à venir.
Message déposé le 13.09.2014 à 11:32 - Commentaires (4)


Ca ne pourra pas être septembre...
Je ne serai pas non plus enceinte en septembre, c'est joué d'avance.
En effet, maintenant que je sais que mes cycles font 24 jours (en tout cas les 2 derniers), je peux calculer mon ovulation, qui était donc le week-end du 23 (le week-end de la naissance de ma nièce, la veille des 2 ans de Lili).
Or je suis dans l'incapacité physique d'avoir des relations sexuelles.
En effet, j'ai eu mes règles le 15 et peu de temps après ai fait une grosse allergie aux serviettes hygiéniques (je n'avais pas pris les mêmes que d'habitude). J'ai donc arrêté d'en mettre le plus vite possible et suis allée à la pharmacie. J'ai eu de l'Hydralin Apaisa et de l'Econazole (en lait), mais la pharmacienne m'a dit que si ça ne passait pas au bout de 2 jours, il fallait que je consulte.
Comme ça ne s'est pas arrangé, je suis allée voir mon médecin traitant. Je lui ai expliqué le problème (heureusement je n'ai pas eu à lui montrer, j'étais à 14.8 de tension rien qu'à l'idée de devoir me déshabiller) et il m'a donc prescrit des cachets de cortisone pendant 10 jours, ainsi qu'un ovule de Monazole au cas où, et de l'Erisone (crème).
C'est très douloureux, je suis comme brûlée à force de me gratter à travers mes vêtements et ça pique. Je suis rouge/violacée entre les fesses et au niveau des lèvres. Et ma peau est toute plissée et abîmée. Je n'avais jamais eu quelque chose d'aussi désagréable.
Je ne suis donc pas prête de faire des câlins avant un bon moment.
De plus comme mes cycles sont relativement courts, j'ai peur pour mes prochaines règles.
Le docteur m'a dit de reprendre mon ancienne marque de serviettes, et si ça me le fait avec toutes les marques, je devrais changer de moyen de protection.
Message déposé le 25.08.2014 à 09:44 - Commentaires (2)


Ce ne sera pas août non plus
Je n'étais donc pas enceinte mais bien malade : pharyngite, gingivite, exanthème fiévreux (éruption cutanée due à la fièvre, ce qu'à eu ma filleule au baptême de Lili) et surinfection du sinus frontal.
Dans la nuit de mercredi à jeudi, à 3h30, je me suis réveillée avec un mal de tête horrible. A 5h j'appelle les urgences car le Dafalgan ne fait aucun effet. A part me donner un calmant si j'y vais, ils ne peuvent rien faire. Je laisse tomber.
Pas moyen de me rendormir, je pleure et compte les heures avant de pouvoir téléphoner à mon dentiste (je pensais alors que tout était du à la gingivite, je n'avais pas encore de boutons par exemple).
Celui-ci est en congés, comme la douzaine d'autres que j'appelle. Les seuls qui ne sont pas partis en vacances refusent de me prendre. On me dit qu'il y a un service d'urgence le dimanche. Même si je ne veux pas attendre aussi longtemps, je me déplace jusqu'au cabinet de mon dentiste pour voir l'affiche avec le numéro pour les urgences. Ce serait à Béthune. J'appelle : répondeur. Je laisse un message avec mes coordonnées. Le médecin ne me rappellera jamais. Comme je me sens très mal, j'appelle mon médecin traitant. Il ne reste qu'un rdv pour le jour-même, en fin d'après-midi, et la secrétaire accepte de me le donner.
Je passe la journée au lit, tout comme la veille.
C'était le remplaçant de mon docteur habituel, et il n'était pas sûr du tout de son diagnostique (il a 31 ans^^).
Bref tout ça pour dire que grâce aux antibiotiques et anti-inflammatoires, la fièvre est enfin tombée, et la migraine avec mal aux yeux est passée (elle aura quand même durée 18h). Bien que j'ai encore une douleur résistante mais légère, au niveau des tempes.
Mon dentiste revient le 18, j'espère que j'aurai un rdv rapidement quand même. En attendant je me masse les gencives et fais des bains de bouche.

Pour couronner le tout, mes règles sont arrivées hier soir, peu avant minuit, (soit à nouveau un cycle de 24 jours, du grand n'importe quoi pour moi^^) et encore une fois pas de doute, elles sont bien vives et abondantes.
C'est donc reparti pour un tour mais au moins mon esprit n'est plus torturé, et je serai tranquille pour me baigner en vacances.
J-8 avant les 2 ans de Lili, je vais essayer de lui préparer une belle fête.
Message déposé le 16.08.2014 à 10:49 - Commentaires (3)


Ca ne sera pas juillet...
Cette nuit je me lève à 4h du mat' car envie de faire pipi et là en m'essuyant, hop du sang...je suis dégoûtée. Mes vilaines ne devaient arriver que dimanche et je guettais les moindres symptômes d'une éventuelle grossesse.
Ce qui m'a fait louper les signes de mon syndrome pré-menstruel. Certes pour une fois je n'avais ni mal au ventre ni aux seins mais j'ai eu plusieurs boutons sur le visage et j'étais aux bord des larmes quand une amie (que je connais depuis le collège) m'a annoncé qu'elle avait eu sa mutation, à 100km d'ici.
Ca aurait du me mettre la puce à l'oreille, mais non...

Pourtant j'ai fait des efforts ce mois-ci : calcul de ma date d'ovulation sur internet, test d'ovulation (le trait était léger mais bon) et un câlin la veille et le jour-même pour optimiser les chances que ça soit un petit boy.
Mais ce n'est pas assez. Je n'ai ni fait 4 câlins par semaine comme me l'avait conseillé la gygy de la PMA quand on arrivait pas à concevoir la 1ère fois, ni gardé les jambes en l'air comme je l'avais fait pour Lili.
Je sais aussi que ça ne fait que 2 mois et 10 jours que j'ai enlevé mon implant mais étant une femme, j'ai du mal à me raisonner.
Peut-être que mes cycles ne sont toujours pas revenus à la normale car cela fait 2 mois que j'ai mes règles en avance.
Si mes cycles n'ont pas la même durée d'un mois à l'autre ça va être difficile de savoir quand j'ovule, d'autant que je suis toujours en surpoids.

8 mois déjà que mon envie d'un 2ème enfant s'est immiscée dans mon coeur de maman et j'ai l'impression de "traîner". J'ai un coup de blues (merci les hormones, chaque fois que j'ai mes rrrr je pleure) mais je sais que ça va passer, je dois avoir le sourire pour le baptême de Lili dimanche.
Je suis triste aussi car ma soeur m'avait promis que je pourrai assister à sa dernière écho hier (comme je l'avais fait pour Eva). Malheureusement, comme d'hab, elle n'a pas tenu sa promesse...


Message déposé le 23.07.2014 à 09:49 - Commentaires (10)


A l'heure
Enfin mes rrrrr sont là, oui c'est une bonne nouvelle pour moi car je sais enfin maintenant où j'en suis dans mon cycle.
J'ai eu mes rrrr 27 jours après les dernières (donc celles qui comptaient sont celles que j'ai eu 10 jours après les 1ères).
Ce qui fait que je vais ovuler aux alentours du 11 ou 12 juillet. J'ai dit à mon chéri qu'il va falloir s'y mettre quand même. Car même si nous nous sommes "retrouvés" dans ce domaine, nous n'avons fait ce qu'il faut pour avoir un bébé que 3 fois en 1 mois et demi (quand je vous disais que nous n'étions pas pressés). Le truc, c'est que j'aimerai avoir un garçon (oui le rose j'en ai marre) et que selon le calendrier chinois il faudrait que je tombe enceinte en août, sinon il va falloir attendre novembre. Vous allez peut-être trouvé ça débile mais pour ma soeur, ma meilleure amie et moi ce calendrier nous avait prédit une fille et ce fut le cas^^.
Autre question pratique pour moi, comme Lili fera sa rentrée scolaire en septembre 2015, il est hors de question pour moi de l'amener à l'école tous les jours, surtout s'il fait mauvais, avec un nourrisson. En plus, il y aurait aussi la rééducation chez le kiné à faire (et donc faire garder bébé), et niveau sommeil, pour elle comme pour nous, ça ne serait pas pratique non plus avec un bébé qui ne fait pas ses nuits. Il faudrait aussi re déménager pour la 4ème fois en 3 ans pour essayer d'avoir 3 chambres et un jardin (et donc voir pour une autre école que celle où nous pensons mettre Lili). Et j'aimerai retrouver du travail pour la rentrée ou même avant. Donc je préfère essayer de tomber enceinte assez tôt (je répète qu'ils nous a fallu 13 mois et demi pour concevoir Lili) pour éviter ses "désagréments". Je sais que plein de mamans (certaines travaillant en plus) se débrouillent très bien avec un bébé d'un mois à la maison et leur aîné à la maternelle mais moi je n'en serai pas capable.

Message déposé le 30.06.2014 à 10:42 - Commentaires (6)


Anarchie
Mon corps déraille toujours. J'ai re re saigné le 11 et le 12.
Cela fait 9 jours que j'ai mal aux seins et aux ovaires. J'ai eu envie de vomir toute la semaine et des bouffées de chaleur. J'ai cru que j'étais enceinte, j'ai même fait 2 tests pour être sûre, négatifs bien sûr.
Depuis le début de la semaine, un jour sur deux (une seule fois dans la journée) j'ai d'un coup plein de glaire marron (d'une couleur bizarre comme du Nesquik mdr) qui coule quand je m'essuie après avoir fait pipi. Désolée pour les détails gores.
Mon mari est moi n'avons réussi à faire que 3 câlins en tout et pour tout. Forcément vu tout ce que j'ai saigné.
Si mon cycle avait été normal, j'aurai du avoir mes règles le 15 ou le 16 mais rien.
Je ne sais pas quand j'ovulerai. Ma meilleure amie m'a donné un test d'ovulation, je l'essayerai bientôt car selon la date de mes dernières règles j'ovule dans 9 jours normalement.
Ca ne me dérange pas de ne pas être (déjà) enceinte. Ce qui m'énerve ce sont ces saignements aléatoires qui me font me poser des questions, et ne pas savoir quand j'aurai mes prochaines vraies règles. Sous pilule j'étais réglée comme du papier à musique, avec l'implant c'était rien pendant 4 mois puis 2-3 jours tous les 2 mois, et quand j'étais en essai BB1, j'avais parfois 2-3 jours de retard, pas plus. Là c'est du grand n'importe quoi !

Sinon niveau "régime" j'en suis à -5kg en 4 semaines, soit 75kg (2 de moins qu'avant d'être enceinte de Lili.
Le problème maintenant c'est qu'avec les nausées et écoeurements que j'ai eu je n'arrive plus à manger correctement. Je ne finis pas mon assiette, je ne mange plus de dessert ni de goûter.


Message déposé le 19.06.2014 à 09:45 - Commentaires (5)


*System Error*
Mon corps beugue. Je ne suis finalement pas dans mon 1er cycle post implant car mes rrrr n'en font qu'à leur tête.
Je n'aurai eu le temps finalement de faire qu'un seul câlin avec mon homme (j'ai crié victoire trop tôt).
Après avoir saigné de façon sporadique après mes véritables règles, depuis 3 jours c'est le raz-de-marée avec maux de tête et de ventre à la clé.
Et comme maintenant je fais du sport tous les jours je me sens vidée.
J'espère que ces saletés vont vite repartir d'où elles viennent et je pense que je devrais sûrement attendre le mois prochain (et leur retour), pour pouvoir calculer où j'en suis dans mon cycle car là je suis perdue.

Message déposé le 04.06.2014 à 11:54 - Commentaires (3)


Victoirrre pour le peuple
Hier 1er câlinou avec mon mari. Je stressais un peu à cause des douleurs que j'ai eu pendant plus de 18 mois et là, miracle. Aucune douleur, aucune "résistance" de mes muscles. J'avais oublié comme cela peut être agréable. Mon homme était aux anges, il m'a dit "on recommence demain soir" !
Je ne sais pas si c'est à cause du retrait de l'implant ou si c'est psychologique (voir les 2), en tout cas, après toute cette abstinence, je crois que ça va être un nouveau départ dans ma vie amoureuse :p

Sinon en vue d'un futur bébé, je me suis attelé à manger plus sain (bye bye Nutella, chips, saucisson, frites et autres délices car je suis très gourmande) et à faire du sport. Je marche souvent mais là je me suis acheté un vélo d'appartement (en attendant que le temps s'améliore pour aller faire du vélo en famille) et je danse avec les jeux "Just dance" sur la Wii (si si ça fait bien transpirer).
Je fais 30mn de vélo par jour, c'est juste ce que ma cheville peut supporter, et c'est déjà bien fatiguant, mais c'est pour la bonne cause.
Ma balance m'affiche un poids entre 78 et 81kg pour mes 1m70 alors y'a du boulot !
Mon mari ne veut pas trop m'aider à ce niveau là. Il est jeune, grand et mince et même en mangeant comme un ogre (des cochonneries évidemment), il ne prend pas un gramme grrr donc n'a "pas besoin de régime".

Message déposé le 30.05.2014 à 09:20 - Commentaires (6)


Du mieux
Je me sens mieux. Avec le soleil qui avait fait son retour (oui il a déjà disparu, chassé par l'orage et la pluie), le moral est revenu.
Nous avons profité du beau temps pour nous promener en famille, hélas Lili n'a pas été sage. Elle ne veut pas rester sur son vélo, ne veut pas donner la main, se jette par terre, frappe son père, court dans toutes les directions, ce qui nous fait écourter les balades. Nous avons quand même réussi à faire quelques belles photos d'elle.

Cela fait maintenant 5 jours que je n'ai pas pris d'anxiolytique.
A part dans la nuit de vendredi à samedi où je me suis endormie à 4h du mat' car Lili était malade (rhume donc nez bouché) et a très mal dormi, je n'ai pas eu de crise d'angoisse.

Mes règles sont (déjà) revenues, dimanche, au lieu des 6 à 8 semaines prévues. Niveau durée, douleur et flux, c'est (presque) comme avant la pose de l'implant. Je pense donc qu'il s'agit déjà de mon 1er vrai cycle.
Je songe donc, dès qu'elles seront parties, à commencer à prendre l'acide folique puisque je serai fécondable dès la fin du mois.
Mais je ne me sens pas pressée. Je veux déjà voir où j'en suis au niveau douleur pendant les rapports, si on arrive à en avoir bien sûr (mon chéri n'en peut plus le pauvre^^).
La nature fera le reste, quand elle en aura envie.

Message déposé le 21.05.2014 à 11:09 - Commentaires (5)


 Livre d'Or

 Contact



Tous les messages
Zoo de la Fléche
Tes 5 ans
4 ans de Noélie
Changement de vie
Quoi de neuf pour maman en cette rentrée?
Coucou à nounou
26 mois
25 mois
Baby-accrobranche
Ton anniversaire
2 ans !
Les (très) bonnes nouvelles de maman
Sortie à la ferme pédagogique
Canicule
Journée à Pairi Daiza
23 mois
Entre soeurs
22 mois
Pâques
Formation générale BAFA
Une page se tourne
On continue d'avancer
Coup d'oeil dans le rétro
21 mois !
Coup de blues au Royaume du Positif
Bilan (positif) des rdv de la semaine
J'ai trouvé LA perle
20 mois !
Varicelle
Intoxication alimentaire?
19 mois !
Rdv mensuels
Bonne année !
18 mois !
Jour de Noël
Réveillon du 24 décembre
Rdv avec la psy de la périnatalité
17 mois
1ère séance de circomotricité
Babygym
1er rdv avec la psy du CMP
Un point sur nos rdv
Mes filles
16 mois
Nos rdv
Snap
Papa ! Maman !
15 mois
Ton suivi
14 mois
3ème et 4ème rdv avec la psychomotricienne
2ème séance avec la psychomotricienne
1er rdv avec la psychomotricienne
Visite de la puéricultrice de la PMI
Passage de la puéricultrice et de la psychomotricienne
Keep the smile
1er selfie
Instant fugace de bonheur
13 mois
Rdv de pris avec la puéricultrice et la psychomotricienne
1er rdv avec la psychologue
Ton premier anniversaire (partie deux)
Ton premier anniversaire (partie un)
Un an ! ! !
Séance photo avec ta soeur
Séance photo dans le jardin
11 mois
Examen des 11 mois
Vacances sur la Côte d'Azur
Balançoire
Crêpe
Rdv PMI 10 mois
9 mois (et demi)
Campagne les Initiés
Syndrome pied-main-bouche et impétigo
La voilà !
8 mois
Infection respiratoire et poussée dentaire
Maman retravaille
7 mois
Bonne année
6 mois
Noël 2015 (suite)
Noël 2015
5 mois
Début de la diversification
Baptême de Noélie / Mes 30 ans
4 mois
07/10/14 - 07/10/15
3 mois
Préparatifs du baptême
Il y a un an
La rééducation périnéale
Mes 2 pépettes dans le même pyjama
2 mois
Petit selfie avec papa
Mes 3 amours
La crapule à sa maman
Petits moments entre soeurs
1 mois
Descente périnéale
4 semaines
3 semaines
2 semaines
Le séjour à la maternité
Ta naissance (partie 2)
Ta naissance (partie 1)
1 semaine
Le grand jour!
Rdv du terme
J-1
Signification du prénom Noélie
Principaux traits de caractère des natifs du signe du cancer
J-2
J-3
J-5
J-7
J-9
Rdv gygy - J-20
Fausse alerte
J-25
J-30
Rdv avec l'anesthésiste
J-40
La boîte à papa
La boîte à grande soeur
Dernier rdv avec la sage-femme
Ras le bol
4ème cours de prépa à l'accouchement
7 mois
Echographie du 3ème trimestre
3ème cours de prépa à l'accouchement
2ème cours de prépa à l'accouchement
3ème rdv avec la sage-femme
Prime de naissance et achats
1er cours de prépa à l'accouchement
Petit tour aux urgences
6 mois
* Le prénom *
Décompte à 2 chiffres
Ces jours dans le brouillard
Il était une fin
Un week-end éprouvant
2ème rdv avec la sage-femme
Test de surcharge glucosée
Cette fois c'est bien la fin...
Rdv avec la sage-femme homéopathe
Achats en pagaille
Echographie du 2ème trimestre
1er rdv avec la sage-femme
Papa le sent bouger aussi !
4 mois
Je me suis enfin décidée !
Des coups !
Rdv chez la gynéco
Achats
Bubulles
Meilleurs voeux
3 mois
Rdv avec la gynéco
Echographie du 1er trimestre
2 mois
Echo de datation
Petite photo
Déjà des achats
1er rdv avec la gynéco
1 mois
4074
"Indélicatesse" de mon médecin
Courses pour l'annonce à la famille, et appel à la gygy
Réultats de la pds
L'annonce au papa
Je crois que ça y est !
Des nouvelles
Même si...
Ca ne pourra pas être septembre...
Ce ne sera pas août non plus
Ca ne sera pas juillet...
A l'heure
Anarchie
*System Error*
Victoirrre pour le peuple
Du mieux
Rdv gynéco et retrait implant
Nous y voilà


Créez votre blog sur Blog-grossesse.com