Le Blog de La famille chats et Un 2ème bébé chat

J+406

Une aventure de dingue, on est fou, et on a tellement aimé qu'on s'y remet!




du 6/5/17


Mon quotidien
Le goûter d'anniversaire
12 mois . 1 an
. 1 .
Mariage et séparation
11 mois
Ses premiers pas
10 mois
9 mois
8 mois
Les pieds dans l'herbe
7 mois
Ca se déplace
3 semaines = 3 dents
6 mois
Fêtes de fin d'année
5 mois
Entre frères
J'te croquerais bien
4 mois
3 mois
2 mois
La vie, la mort
1 mois
Ses premiers jours
Séance photo naissance
- Frères -
Retour à la maison
Hospitalisation
8 mois de grossesse
Séance photos grossesse
Mon aîné, mon fils, ma révolution
7 mois de grossesse
Sophrologie durant la grossesse
6 mois de grossesse
Choisir ma maternité
5 mois de grossesse
Cours d'haptonomie
4 mois de grossesse
Y a du mouvement là dedans
3 mois de grossesse
2 mois de grossesse
La peur au ventre
Les déclarations de grossesse
Rendez vous sage femme
1 mois de grossesse
Prise de sang du 30/10/15
La puce à l'oreille
Le batônnet qui donne le sourire

Mes rendez-vous
Rendez-vous des 9 mois
Rendez-vous des 6 mois
Rendez-vous des 5 mois
Rendez-vous des 4 mois
Rendez-vous des 3 mois
Rendez-vous des 2 mois
Rendez-vous des 1 mois et ostéopathe
Rendez vous du 9ème mois
Rendez vous anesthésiste
Rendez vous du 8ème mois
Rendez vous du 7ème mois
Rendez vous du 6ème mois
Rendez vous (au pluriel) du 4ème mois

Les échographies
3ème écho officielle: 7ème mois
2ème écho officielle: écho morphologique et rendez vous du 5ème mois
1ère écho officielle 12SA

Le jour J
Ta naissance, mon accouchement (2/2)
Ta naissance, mon accouchement (1/2)
Notre bébé est né

Divers
Diversification
Et vous, le deuil?
Orpheline de toi
Bonjour!


Le goûter d'anniversaire
Le jour J des an de mon amour, le 7 juillet, nous avons immortalisé le moment par une petite bougie posée sur un gâteau qui avait été préparé par moi et mon ainé. Zacharie a eu droit à une chanson de joyeux anniversaire chanté par son grand frère seul puis à nouveau par nous trois. Il était tout interloqué par tout ça! Ce qui est sûr c'est que la bougie l'a bien intéressé au point qu'il a tenté de l'attraper pendant la chanson.

Puis, le 22 juillet, nous avons préparé un goûter d'anniversaire au cours duquel nous avons rassemblé mamie Nela et les tontons. C'était simple, quelques guirlandes, des ballons, des gâteaux et un peu de cadeaux. Zacharie n'a, encore une fois, pas tout compris à ce qui se tramait, et qu'est ce que nous fabriquions là tous autour de lui avec une chanson et une bougie! Encore une fois, heureusement que grand frère était là pour souffler la bougie. Ensuite les deux frangins se sont bien amusés à déchirer les papiers cadeaux puis à jouer avec les jouets.
Il faisait beau, la bonne humeur était bien là, c'était une après midi mémorable.

Message déposé le 09.08.2017 à 09:52 - Commentaires (1)


12 mois . 1 an
Pour ce mois qui a clos la première année de Zacharie, les nouveautés ont été dans la lignée des premières.
Suite au mariage dans le sud, nous avons reçu à la maison les beaux parents et le beau frère, ce que les enfants ont vraiment appréciés, surtout mon ainé qui a adoré recevoir, et surtout resté collé à tonton Vincent qu'il considère comme son pote.

Niveau sommeil, Zacharie se réveille beaucoup moins la nuit, parfois une seule fois, mais bien entendu lors de périodes délicates (fièvre, bobo, angoisses), les réveils reviennent. Les endormissements se sont améliorés, Zacharie s'endort dans son lit avec maman ou papa (ou mamie) à côté de lui, il continue de s'endormir parfois en poussette.

Côté alimentation, il mange tout simplement comme nous. Il n'a jamais été fan des purées et est donc très vite passé aux morceaux, et malgré ses 6 dents il se débrouille très bien pour mâchouiller. Il reste tout de même un petit mangeur, ou plutôt un grignoteur, il aime manger un peu mais plusieurs fois. Il reste aussi encore un grand adepte du lait maternel.

Niveau santé, il n'y a rien à signaler, continuons comme ça!

Côté motricité et éveil, Zacharie maîtrise très bien la marche au point qu'il apprend maintenant à courir. Il adore également beaucoup grimper et sait le faire sur notre lit et connait parfaitement la technique pour redescendre par les pieds les premiers. Il adore gambader sur la terrasse et le jardin, ce qui lui vaut quelques chagrins lorSqu'il voit la porte fenêtre se fermer juste devant son nez lui qui rêvait de sortir! Et qu'est ce qu'il m'épate à rester de longs moments concentré sur un jouet/activité. Il sait mettre les carrés et les ronds dans sa boîte à forme, et il suffit de lui montrer une fois un geste pour qu'il tente de le reproduire. Il met beaucoup moins de choses à la bouche ce qui est déjà plus rassurant. Il sait très bien frapper des mains, saluer, montrer du doigt, faire "oui" de la tête, dire "papa", commence à dire "maman". Il sait également très bien râler lorsqu'il est frustré ou contrarié mais cela s'arrête très vite.

Avec son frère c'est magnifique, ils se marrent sans arrêt et bien entendu, ce que fait grand frère? Zacharie doit le faire aussi§

Mon Zacharie, quel délice de t'avoir, tu nous montres chaque jour la ferveur qui t'anime pour apprendre et apprendre encore, je te vois si enthousiaste, si fan de la vie. C'est une année inoubliable que tu as su adoucir.

Message déposé le 02.08.2017 à 21:58 - Commentaires (2)


. 1 .
Mes retards d'articles sont à l'image de cette année écoulée, le temps s'est mis à appuyer sur le champignon pendant que moi je suis restée à la ramasse.

1 an, déjà donc ! 1 an depuis ce 7 juillet 2017.

Cette année a été l'année la plus agitée de ma vie je crois, Il y a un an, mon nouveau né venait d'entrer dans ma vie en la remplissant d'une façon si évidente.

Il avait fallut concilier ta naissance et le déclin de papy. Ce croisement de génération, cette montée, cette descente, cette poussée de vie face à cette autre vie qui s’éteignait, tout ça, c'était compliqué, ça l'est toujours.

Mais toi, mon Zacharie, tu es une merveille qui me rend dingue d'amour. Tu as un an, tu marches, tu cours, tu grimpes, tu commences à parler, tu te fais comprendre et tu comprends tellement, tellement de choses !

La vie te donne tellement d'effervescence, tu es animé d'une envie, d'un besoin je dirais, d'apprendre, de comprendre ton monde, c'est encore si fascinant.

Tes joues si rondes que je bouffe de bisous, tes yeux si perçants, ta bouche de poupon en forme de joli cœur, tes cheveux si fins qui paraissent presque transparents, tes doigts si minis, Zacharie, mon bibelot, mon bouchon, je t'aime c'est un truc incroyable. J'ai peur de te voir grandir trop vite. Mon tout petit, si je devais te donner un seul conseil pour la suite de l'aventure : aime toi et le reste suivra.

Bon anniversaire mon amour.

Message déposé le 20.07.2017 à 22:45 - Commentaires (1)


Mariage et séparation
Un mariage en juin c'est sympa comme période, non?

C'est le 9 juin exactement qu'un beau mariage a été célébré. Un mariage à Marseille. Moi et mon homme étions donc invités à nous y rendre. Nous avions décidé d'y aller seuls, sans les enfants.

Mais, se séparer de son tout petit, c'est pas de la tarte. J'ai beaucoup stressée. Zacharie et moi sommes très proches, particulièrement proches puisque je ne travaille pas et que nous sommes pro-maternage, donc nous n'avions jamais été séparé plus de quelques heures avant ce jour.

Le 9 juin au matin, ma mère vient à la maison, je lui montre et lui explique en vitesse les choses utiles à savoir sur les enfants et leurs habitudes. J'explique à nouveau aux enfants ce qui va se passer et qu'ils peuvent nous appeler autant qu'ils le souhaitent.

Moi et mon homme décollons en voiture, il est 10h. Durant le trajet je mets du temps à redescendre et à me détendre.

Durant notre séparation, nous avons échangé beaucoup de sms avec ma mère. En début de soirée, elle m'appelle, mais mon aîné, ayant un chagrin à ce moment là (lié à autre chose que notre séparation), il me dit qu'il me rappellera quand il aura fini de pleurer. Mon cœur est tout chagriné, mon pauvre bouchon que je ne peux pas consoler moi même, mais je sais que ma mère est câline et tendre avec lui, alors ça ira. Quelques instants plus tard, on se rappelle, mon grand va bien, il me dit qu'il est un peu occupé là mais qu'il m'aime.

Tout s'est très bien passé. J'ai été épatée par la capacité d'adaptation de mes enfants et surtout de Zacharie, lui qui a des endormissements difficiles, là, il a fait tout ces dodos avec mamie sans chagrin.

J'ai passé de très bons moments au mariage qui était tout simplement superbe. J'ai eu le bouquet de la mariée ! Le lendemain, après le petit dèj et un brunch, nous sommes rentrés. J'étais ultra pressée de revoir mes deux amours. Une fois arrivée, ils nous ont accueillis avec de gros calins et de beaux sourires. Séparation réussie !:)

Message déposé le 06.07.2017 à 14:48 - Commentaires (3)


11 mois
Voilà déjà 11 mois que Zacharie cotoie notre monde, 11 mois le 7 juin déjà passés depuis un moment.

Niveau motricité, c'est là que se trouve le grand pas, c'est bien le cas de le dire puisque Zacharie marche depuis ses 10 mois et quelques. Après avoir tenté quelques pas c'est maintenant devenu un mode de déplacement très quotidien. Bien sûr le quatre pattes est toujours là quand il faut aller plus vite, mais il aime beaucoup améliorer sa démarche.
Il aime beaucoup vider les contenants qu'il trouve, que ce soit les boîtes ou tout placard accessible. Il comprend la place des objets et cherche à les remettre à sa place (chien dans la niche, affiche sur le mur, lunettes sur le nez, bouchon sur bouteille, etc). Il passe beaucoup de temps à jouer seul, de lui même il va donc s'éloigner de nous pour aller jouer tranquille sur le tapis. Il commence à s'intéresser aux objets qui roulent et aiment donc faire rouler les voitures ou tout autre objet à roues.
Zacharie nous montre maintenant ce qui ne lui convient pas, il se met à râler et s'exprime très bien pour nous montrer son désarroi.

Niveau alimentation, comme j'ai remarqué qu'il n'a jamais été fan des purées et qu'il a très vite été intéressé par nos cuillères et notre mastication, j'ai tenté de lui proposé des aliments par la méthode DME et j'ai vite constaté que c'est ce qu'il souhaitait! Des morceaux de légumes et fruits à la bonne taille et assez mous, la même chose pour les féculents et le voilà qui mange bien plus qu'avant. Du coup les repas sont assez simples, je lui propose la même chose que nous en adaptant les morceaux pour qu'il puisse les tenir dans sa main. Bien sûr c'est la foire au bazar alimentaire sur lui et autour de lui, mais du coup il est assez autonome et mange bien. Pour la boisson, il aime boire au verre et tente de boire seul parfois.
En ce moment c'est un vrai aspirateur à miettes puisqu'il passe son temps à manger tout ce qui traine au sol, et si ce n'est pas comestible, il se laisse le petit morceau dans un coin de joue pour le machouiller, il faut donc bien le surveiller!

Il prend maintenant tous ces bains dans la grande baignoire et la partage parfois avec grand frère. Il adore absolument l'eau et pourrait y passer des heures! l'eau sur le visage ne le perturbe pas du tout.

Le sommeil, comme toujours n'est pas son activité préférée (ce que je comprends tout à fait!), les endormissements sont donc parfois compliqués, les réveils nocturnes diminuent mais ceux-ci ne m'ont jamais beaucoup gênés puisqu'il se rendort rapidement.

Comme nous avions un mariage prévu le 9 juin et que les enfants allaient être gardés par mamie Nela, nous avons fait une soirée "entrainement". Mamie les a gardé une soirée pour faire les couchers des deux enfants pendant que moi et mon homme sommes allés tranquilou au resto. Les endormissements n'ont pas été de grands succès, mon ainé a eu un chagrin qui a réveillé le plus petit et rendormir les deux fut un peu périlleux. Vous imaginez mon stress en me projetant au jour du mariage où ma mère les aura près de 30h d'affilés!

Message déposé le 27.06.2017 à 10:16 - Commentaires (1)


Ses premiers pas
Zacharie s'est lancé! Un soir, le 14 mai dernier précisément.

J'étais dans la chambre de mon ainé, on lisait un livre tous les deux. Pendant ce temps, au salon, mon homme était avec Zacharie. Il se tient au canapé, puis se tourne et regarde en direction du tapis au sol, plus loin où se trouvent des jouets intéressants. Dos au canapé, il se sent de tenter et il effectue trois petits pas, puis termine le reste du trajet en se remettant à quatre pattes.
Depuis, il renouvèle l'expérience de temps en temps. On voit qu'il est en phase d'entrainement puisqu'il essaie, puis réesaie. Sinon, en parallèle, il adore se promener dans la maison en marchant tout en poussant la petite voiture porteur.
J'ai envie de lui croquer ses petites jambes arquées toutes mimies lorsqu'il gambade!

Message déposé le 22.05.2017 à 10:15 - Commentaires (3)


10 mois
Ce 10ème mois achevé le 7 mai dernier, me revoilà pour un bilan.

Zacharie a progressé sur tous les plans, il est davantage conscient et est complètement réceptif à nos échanges, il y a une relation vraiment marrante qui se tisse!

Niveau alimentation, Zacharie a délaissé un peu les purées, il mange bien moins à la cuillère mais j'ai remarqué qu'il était très intéressé par nos aliments et nous observe beaucoup mâcher. Un premier boudoir proposé, il l'a tout de suite mangé sans aucun soucis. Je vois qu'il a envie de nous imiter et de mâcher, d'ailleurs il passe son temps à grignoter tout papier ou carton qui traine. Il sait également boire dans un verre en le lui proposant à la bouche.

Il a des fous rires qui nous donnent des fous rires, il se dandine sur la musique de son livre musical, il s'amuse à poser sa bouche à la surface de l'eau ou du sol, il teste toujours sa voix avec des bruitages, des sons, des cris, il claque sa langue, il s'entraine d'ailleurs toujours autant à prononcer maman avec des "mam" "mam" "ma" "man" "ma" "man". Il sait applaudir et nous imite lorsqu'on le fait. Il aime accueillir papa quand il rentre, il crapahute jusqu'à lui avec un grand sourire. Il adore énormément les bains, parfois je n'ai pas le temps de le déshabiller qu'il est déjà en train de grimper dans la baignoire. L'eau sur le visage ne le gène pas du tout, il est super à l'aise!
Il sait se mettre debout seul à partir du sol sans aucun support, il vadrouille beaucoup debout le long des meubles, il a même tenter de grimper sur le meuble télé, il m'a bien fait peur! Il adore s'amuser à ouvrir et refermer tout couvercle ou petites portes et il a découvert qu'il y a d'incroyables objets à l'intérieur des placards, il commence donc à les ouvrir.
Avec son frère c'est simple, tout ce qu'il fait est fascinant donc forcément: "Maman! Zacharie il vient m'embêter, il essaie de prendre mes jouets!".

Niveau sommeil, celui-ci est toujours plus ou moins compliqué, ce mois ci il a plutôt été compliqué avec des endormissements toujours difficiles, qui ne se font qu'en poussette ou en voiture. Il se réveille la nuit plusieurs fois mais rien de plus normal.

Et niveau santé, tout va toujours très bien, il nous a sorti sa 6ème dent (préincisive haut gauche) au début de son 10ème mois!

Message déposé le 19.05.2017 à 16:25 - Commentaires (1)


9 mois
J'ai délaissé l'écriture du blog, pourtant j'y pense et puis surtout il s'en passe des choses. Alors que se profile déjà le bilan des 10 mois, je fais ici le bilan des 9 mois car le 7 avril Zacharie a eu 9 mois.

Il a commencé à exprimer ses frustrations et râle quand on lui enlève un objet qu'il voulait par exemple. Moi ça me fait craquer, je le trouve trop chou!

Niveau motricité, Zacharie maitrise la position debout et se déplace doucement le long des meubles. Il essaie même de grimper sur certaines choses comme son petit piano ou une boîte de jeu. Il s'est beaucoup entrainé à se rassoir après s'être levé et maitrise donc aussi ce geste. Il arrive à se tenir debout immobile sans aucun support.

Niveau alimentation, il mange ni peu ni beaucoup de purées mais adore les compotes. Il a mangé sa première banane entière et il a très bien géré sans aucun soucis. Sa 5ème dent (préincisive du haut à droite) est sortie. L'allaitement reste encore très présent et se déroule très bien.

Niveau sommeil, aucune évolution particulière. Il fait 2 ou 3 siestes par jour qui vont de 40 min à parfois 2h chacune. La nuit, il a plusieurs réveils brefs. Durant certains jours le sommeil et les endormissement sont encore parfois difficiles quand il a envie d'apprendre et de jouer au lieu de dormir.

Niveau santé, tout va bien!
Il avait avalé la petite queue d'un poisson jouet et il l'a ressorti deux semaines après sans soucis.

Les moments de jeux sont de plus en plus marrants, surtout avec son grand frère qu'il adore regarder. Il va vers lui lorsqu'il fait quelque chose, c'est toujours très intéressant ce que fait un grand frère!

Message déposé le 06.05.2017 à 15:57 - Commentaires (1)


8 mois
Voilà déjà 8 mois depuis le 7 mars. En parallèle grand frère a eu 4 ans et demi ce jour là.

Niveau motricité, c'est encore l'effervescence. Zacharie est passé très rapidement, à 7 mois et quelques jours, de la position de rampage à la position debout. Aujourd'hui il se lève partout à l'aide de support et se déplace le long des meubles. Il sait également faire du 4 pattes et est très rapide lorsqu'il s'agit de se dépêcher d'arriver à la gamelle de Zora avant maman.

Le sommeil est donc encore parfois, sur plusieurs nuits, très agité. C'est clair, il préfère jouer et apprendre plutôt que de dormir. Malgré tout, il est capable de faire de longues siestes et de se lever assez tard (parfois 9h ou plus).

Sa 4ème dent est sortie ce mois-ci avec un peu de ronchonnerie, mais rien de comparable avec la première.

Il vadrouille dans toute la maison, alors on passe notre temps à le suivre partout pour le surveiller. J'ai encore peur qu'il se fasse mal (je sais pas vous mais moi j'ai toujours dans ma tête des scènes hyer gores de mon enfant qui s'éclate le visage partout...), d'ailleurs il s'est cogné la tempe sur une arête de murs, je vous dis pas la frayeur, heureusement ça s'est vite arrangé. Mon autre frayeur vient du fait qu'il met tout à la bouche et, sans sucette, ça n'arrange rien, tout y va! Du coup j'inspecte le sol sans arrêt. Malgré tout, il y a une semaine je crois qu'il a avalé la petite queue d'un poisson en plastique. Je ne l'ai pas vu l'avaler, et comme il n'a montré aucune gène et que son transit n'est pas affecté, nous sommes un peu perplexe...

Quand il est adossé contre quelque chose, il s'amuse à tapoter sa tête en arrière. Il aime aussi lever les bras très haut et taper fort ses mains sur ses genoux. Il fait des petits cris (qui sont encore tout choubidoux) quand il est dans le couloir ou tout près, parce qu'il entend sa voix qui résonne, alors il enchaîne les sons.
Au niveau langage d'ailleurs, est ce peut être seulement un hasard mais lorsqu'il vient vers moi il dit "mam mam mam".

Ce mois-ci nous sommes passés aux couches lavables et ça ne l'a pas du tout perturbé.

La diversifation se poursuit tranquilou, avec encore une préférence pour le sucré, mais j'arrive à trouver des saveurs salées qui lui plaisent. En parallèle l'allaitement continue également tranquilou.

Message déposé le 14.03.2017 à 09:55 - Commentaires (3)


Les pieds dans l'herbe
Avec les beaux jours que nous avons eu en février, nous avons sorti le plaid sur la terrasse, quelques coussins et des jouets. Zacharie a découvert le béton, et surtout l'herbe. Il a agité ses orteils entre les brins d'herbe, en a arraché quelques uns avec ses mains pour les observer et les faire naviguer entre ses doigts. Bien sûr, il a voulu en mettre à la bouche. Il est resté comme ça, un bon moment immobile sur la pelouse, pour ensuite crapahuter partout dans le jardin.
Ca fait du bien un peu de beau temps!

Message déposé le 10.03.2017 à 10:48 - Commentaires (3)


7 mois
Toujours en retard pour les bilans, mais le 7 février voilà que Zacharie a encore pris un mois (et moi aussi du coup, ça commence à faire beaucoup de mois sur moi). Il s'est passé d'ailleurs déjà pleins de nouveautés depuis, mais cela rentrera dans le bilan du 8ème mois.

Niveau motricité, c'est l'effervescence. Zacharie rampe absolument partout et sait maintenant s’asseoir seul, c'est une position acquise. Le sommeil n'est pas son activité préférée, parfois il se réveille à peine qu'il veut partir jouer. On sent qu'il est vraiment à fond dans les apprentissages, il veut tout toucher et découvrir.
Il s'amuse aussi avec sa voix, il pousse des cris, c'est trop marrant à écouter.
Il a aussi découvert qu'avec des dents en haut et en bas, il peut mordre et pendant plusieurs jours il a donc tenter de mordre tout ce qui passait près de lui, tissus, doigts, bras, joues, etc.

Pendant quelques temps il avait du mal à me voir m'éloigner de lui, c'était une période très « maman », je pense que ça coïncidait avec ma période de laryngite/bronchite, puisque c'est toujours quand on va moins bien que les enfants nous collent encore plus, en tout cas c'est le cas pour les miens.

Il est toujours hyper chatouilleux et éclate de rire quand on lui fait des guilis. Il est d'ailleurs toujours autant souriant et rieur, il se marre très facilement.

Au niveau de la diversification, il a mangé pleins de nouveaux légumes et fruits et y a pas à tortiller, il préfère largement le sucré. Les légumes ne font que quelques cuillères après il n'en veut plus.

Je profite à fond de tous ces moments là, ces découvertes, son évolution, ses rires, ses calinoux, etc, je suis contente parce que vraiment, je savoure carrément !


Message déposé le 25.02.2017 à 10:40 - Commentaires (3)


Ca se déplace
Depuis mi-janvier Zacharie se déplace.
Il a d'abord appris à se mettre à 4 pattes, à se balancer d'avant en arrière. Il a ensuite compris comment ramper. Il se met maintenant à 4 pattes et soulève ses jambes, les tend pour se mettre sur la pointe des pieds. C'est ainsi qu'il a réussi à se mettre assis tout seul avant de tanguer sur le côté.

Malheureusement, malgré toutes les babioles de puériculture qu'on nous propose sur le marché, personne ne propose de tapis d'éveil suffisamment grand pour qu'un bébé puisse crapahuter, Alors, nous mettons tout simplement notre couette au sol durant la journée, c'est grand, moelleux et chaud. Zacharie ne s'en contente déjà plus, évidemment il fini rapidement sur le carrelage, sors du salon ou de sa chambre.
Nous commençons donc à sécuriser la maison et à familiariser notre aîné pour qu'il ne laisse pas traîner des jouets dangereux pour bébé.

Message déposé le 07.02.2017 à 10:45 - Commentaires (3)


3 semaines = 3 dents
Zacharie nous a enchainé les sorties dentaires. Le 5 janvier nous avions la première dent et 3 semaines après, il nous a sorti sa troisième.

Pour la première, il a eu droit à une bonne rhinite et un érythème fessier bien douloureux, ce qui nous a valu des dodos difficiles. La deuxième dent, 4 jours après la première, est passée presque inaperçue et la troisième est arrivée tout aussi vite, avec un peu d'humeur grognon, mais rien de comparable avec la première.

3 semaines = 3 dents!

Et la 4ème n'est pas très loin puisque je sens sa gencive bombée à cet endroit.
Message déposé le 31.01.2017 à 10:12 - Commentaires (2)


6 mois
Voilà que le 7 janvier, notre bonhomme a décidé d'avoir 6 mois, une demi année, j'y crois pas!

Niveau motricité et éveil, Zacharie se soulève et se met à quatre pattes. Bien sûr il n'avance pas, mais il s'exerce en se mettant en position. Il voudrait avancer, se lever, se débrouiller, mais il reste frustrer pauvre bichon, et râle pour nous montrer qu'il veut changer de position. Il adore admirer son grand frère, c'est marrant cette fascination déjà si petit, en même temps son grand frère est tellement top que je comprends. Zacharie a remarqué la présence d'un spécimen rare de "gazelle argentée", nommée ici Zora et il est totalement subjugué par sa beauté et son pelage tout doux, il essaie donc de lui chopper une oreille ou sa queue et s'il ne peut pas, tant pis, il se contentera de l'observer encore et encore. Il émet maintenant des syllabes "papapa mamama bababa" et reconnait son prénom lorsqu'on l'appelle.

Niveau sommeil, touours constant: je dois le réveiller le matin pour emmener son frère à l'école, il fait des siestes courtes et d'autres longues, commence sa "nuit" vers 21h + ou - 1h, se réveille plusieurs fois pour des câlins et les endormissements de jour sont parfois rapides et parfois compliqués, bref on a de tout!

Niveau santé, je croise les doigts pour que tout continue ainsi puisque Zacharie n'a pas (encore) choppé de microbes trop virulents, pas de maladie à noter donc. Cependant, il nous a fait une rhinite avec erythème fessier bien douloureux, tout ça pour l'arrivée de sa première dent: incisive du bas à gauche.

Je sens que Zacharie est un petit bonhomme avec de fortes envie d'activités, il veut encore et encore intéragir, se promener, regarder (qu'est ce qu'il observe! avec ses grands yeux ronds et ouverts!), toucher, faire, découvrir, et, il adore les moments de fous rire avec nous. Ca tombe bien, nous aussi on en raffole. Un mois bien chargé en nouveautés pour Zacharie, entre les dents, la diversification, la motricité et le language!

Message déposé le 17.01.2017 à 15:39 - Commentaires (1)


Fêtes de fin d'année
Un premier noël un peu particulier, puisque c'est le premier où mon père n'est pas là, On ne le faisait pas avec lui (parents divorcés, tout ça), mais il était là, on s'appelait et on se voyait.
Zacharie a pu tout de même profiter d'une ambiance plutôt sympa chez Mamie Nela, ma maman. Nous étions entourés de mes frères et d'une amie.
Nous avons évidemment trèèès bien mangé et Zacharie a, au milieu de toute cette animation, eu un peu de mal à s'endormir, mais il a pu se reposer.
Le lendemain matin, le « Papa Noël » nous a apporté une pelleté de cadeaux. Comme chaque année, je pense que le nombre de cadeaux sera raisonnable et finalement, à chaque fois, on reçoit des tas de cadeaux inattendus !
Zacharie aura eu des vêtements, un cube d'activité, un jouet Tutut Animo et un album photos .
Son grand frère aura eu moultes cadeaux, parmis lesquels un garage, le livre du Petit Prince ou encore un IronMan volant, excusez du peu... !

Déclinants des invitations, le jour de l'an aura été cool et tranquillement réalisé à la maison, rien que nous quatre. Zacharie étant en pleine rhinite, son humeur était un peu difficile, mais la soirée fut bien agréable, puisqu'on s'est préparé un bon repas bien sympathique. Bouffe, musique et amusements. Rien de mieux <3

Le moral est assez étrange de mon côté. Je revis toutes les dates marquantes, puisque mon père et nous avons appris sa maladie en fin d'année dernière, alors, les coups de téléphones, les scanners et autres premières chimio me reviennent au quotidien, le 19 novembre, puis le 11 décembre, le 18 décembre, etc, toutes ces dates anodines pour les autres, ne le sont plus pour moi. Je pensais avoir mon père un an après l'annonce de la maladie. Je pensais qu'il connaîtrait 2017.

Vous souhaiter une bonne année 2017 serait convenu, mais malgré tout, oui, je vous souhaite, pour cette nouvelle année et toutes les autres, de vous pisser dessus de rire, le plus possible !


Message déposé le 02.01.2017 à 17:44 - Commentaires (3)


5 mois
7 décembre: 5 mois

Encore des progrès, encore de la nouveauté! Vous me direz, normal c'est un humain qui grandit, mais moi je suis toujours autant fascinée par le développement des bébés, alors le miens, j'vous dis pas.

Niveau éveil, Zacharie veut jouer, avancer, attraper, machouiller et s'il pouvait il se lèverait. Il arrive souvent qu'il n'aime pas resté allongé, très rapidement ça le gonfle d'être posé là comme une crêpe, il adore qu'on le tienne assis, il peut ainsi examiner son environnement et être un peu plus dans l'interactivité. Il se retourne de plus en plus du dos au ventre et se déplace comme une aiguille autour de son axe, c'est assez marrant. Il mange ses pieds et a découvert qu'il avait quelque chose de rigolo à attraper dans la couche. Il tape également un peu partout avec sa main pour tester le bruit que ça fait.

Niveau sommeil, rien de vraiment changé, il dort toujours pas mal le jour et se réveille quelques fois par nuit mais se rendort rapidement. Les endormissements (hors nuità sont par contre souvent compliqués. Il est parfois excité, s'agite et rien n'arrive à le calmer facilement. Du coup il est retourné voir l'ostéopathe aux doigts magiques qui a débloqué des petites choses, notamment la vertèbre D3 et a constaté que, selon son crâne, une dent était en trait de pointer son nez. Je ne sais pas si c'est lié mais, depuis quelques jours, les endormissements sont bien moins compliqués. Par contre il bave beaucoup, se mordille la lèvre inférieure et a donc l'air de bien souffrir des gencives.

Nous avons commencé la diversification en cette fin de 5ème mois par une compote de pommes. Il a complètement adoré, il en boufferait des kilos. J'avais remarqué déjà depuis quelques temps qu'il lorgnait sur nous lorsque l'on mangeait, buvait ou mâchait, il avait donc sans doute hâte de faire connaissance avec de nouveaux gouts et textures.

Sinon, niveau santé, RAS, tout va bien, faut que ça continue hein mon bichon!

Message déposé le 15.12.2016 à 18:40 - Commentaires (2)


Entre frères
Comment ça se passe entre les deux enfants ?

De l’ainé au cadet
Mon grand était un bébé très intense, aux demandes urgentes et nombreuses. Il a toujours été très collé à nous et j’ai donc énormément appréhendé l’annonce de ma grossesse et l’arrivée du petit frère. J’étais persuadée que mon ainé le vivrait mal. Et pourtant, pas du tout. Encore une fois, il nous a épaté comme il sait si bien le faire. Dès la naissance de Zacharie, il a montré une tendresse et une attention incroyable. C’est SON petit frère et il en est fan. « C’est que mon petit frère, c’est pas votre petit frère, donc je m’occupe de lui ». Dès qu’il le voit, il vient le bisouiller et le caliner. Il adore le faire rire et veut être toujours près de lui.

Du cadet à l’ainé
Zacharie a très rapidement repéré la tornade de la maison, son grand frère. Maintenant, il le cherche du regard et adore l’observer et se marre ! C’est simple, même s’il y a des tas de choses à regarder autour de lui, Zacharie préfèrera toujours observer son frangin!

Leur relation n’en est qu’au début, elle évoluera sans aucun doute ! Je leur souhaite de rester le plus proches possibles. Les relations fraternelles ne sont pas toujours faciles, j’espère juste que nous leur donnerons suffisamment d’amour et de bien être pour qu’ils soudent une relation forte. Je pense à mon petit frère avec qui j’ai également 4 ans d’écart et avec qui je suis vraiment proche malgré la pudeur que l’on nous a appris à avoir.

Mes deux fils se ressemblent énormément physiquement, on me fait la remarque souvent. En fait, je crois que cela vient principalement de leur regard. Eux et moi avons les mêmes yeux, le même grand regard. Eux, moi et mon père. Je vois en eux la même intensité que je voyais dans les yeux de leur papi.


Message déposé le 02.12.2016 à 21:47 - Commentaires (0)


J'te croquerais bien
Comme avec mon ainé je fixe quelques moments parfois avec la webcam. Mon homme n'étant pas un adepte des photos, je gère autrement!

Je te boufferais d'amour mon bébé <3

Message déposé le 17.11.2016 à 16:30 - Commentaires (4)


4 mois
Le 7 novembre, déjà 4 mois.

L'éveil se poursuit. Zacharie nous montre ses envies de communiquer et accroche notre regard de façon si intense que ça donne l'impression qu'il nous lance un harpon avec ses yeux en plein dans les nôtres. Il est, dans ces moments, tout à notre écoute, j'adore... Il se marre, est chatouilleux et adore qu'on le bisouille. Il attrape de mieux en mieux les objets qu'il tient de plus en plus longtemps dans les mains. Il commence à gratter les surfaces aux textures qui l’intéresse. Lorsqu'il est sur le ventre, il aimerait ramper jusqu'au joujou convoité mais il ne fait que du sur place avec son bidon rond qui reste collé au sol comme le ferait une pauvre baleine échouée. Une fois, après l'avoir laissé sur le ventre, je l'ai retrouvé sur le dos! Il se marre toujours autant et s’exerce aux éclats de rire.

Concernant le sommeil, pas de changement particulier. Pendant quelques jours il a eu des difficultés à enchainer les cycles de sommeil et paraissait gêné par quelque chose, nous envisagions donc de retourner voir l'ostéo, mais finalement cela s'est arrangé.

L'allaitement se poursuit, sans grand changement non plus. Ce sont toujours des moments que l'on adore lui et moi.

Un mois de progression tranquille. Notre tout petit bébé devient déjà un plus grand bébé. Dur dur de ranger régulièrement les vêtements que nous n'utiliserons plus jamais. Des pages se tournent, petit à petit, de façon bien trop rapide évidemment.


Message déposé le 14.11.2016 à 10:21 - Commentaires (2)


3 mois
Le 7 octobre notre 2ème merveille a eu 3 mois.
Encore du retard pour venir poster, mais mon ordinateur étant HS et non réparable, je n'ai pas beaucoup internet. Je vais d'ailleurs dépenser un joli pactole pour pouvoir récupérer les données du disque dur. J'avais commencé un transfert des photos/vidéos sur un autre DD, mais je n'avais pas continué. Un conseil: faites des sauvegardes trèèès régulièrement!

Zacharie nous fait des débuts d’éclats de rire, qu’est-ce que j’adore ça… ! Dès qu’il voit son reflet dans un miroir il se marre ! Il observe maintenant énormément son grand frère qui s'agite et joue autour de lui. Un grand frère d'ailleurs toujours aussi fan de son petit frère, il le bisouille, le câline, le protège, j'adore leur duo. Zacharie est très curieux et très demandeur d’interactions avec les autres et les objets. Il tend maintenant très bien les mains vers les objets qu’il souhaite attraper, et arrive même à les prendre. Il se tourne sur les côtés lorsqu’il est sur le dos. Il fait également très bien le singe, en attrapant ses pieds. Jusqu'à 2 mois et demi, il s'endormait systématiquement dans l'écharpe de portage, mais depuis, il n'y dort plus et profite à fond du panorama, il à l'air d'adorer. Et puis le voilà arrivé dans la période « prrrrrrffff » avec effusion de bave et de bulles. En parlant de bave, il en produit énormément, et mordille tout ce qu’il peut, les dents l’embêtent déjà.
Nous n’avions pas tenté de lui proposer la sucette jusqu’à peu, mais il la refuse catégoriquement. Mais, déjà très malin, il prend déjà son pouce ! Je suis étonnée, je ne savais pas qu’un bébé pouvait aussi tôt savoir prendre ses doigts et les manipuler correctement pour n’attraper que son pouce et le maintenir en bouche. Du coup il s’endort assez facilement.

L’allaitement se poursuit sans problème. Zacharie espace un peu les tétées durant la journée, et on continue donc les grosses tétées repas entrecoupées de quelques tétées câlins.

Il dort toujours autant la journée, et se réveille deux ou trois fois durant la nuit mais se rendort rapidement. Il commence en général sa nuit aux alentours de 22h et pourrait dormir encore (jusqu’à 10h, et peut être plus) si je ne le réveillais pas pour aller déposer son grand frère à l’école.

Il est enrhumé depuis quelques jours, ça traîne sans réussir à se résorber. Il faut dire que les trajets, même courts en plein froid pour certains matins, pour l’école ne sont pas là pour arranger les choses. Je lui fais donc des nettoyages à l’eau phy de temps en temps.
De mon côté, il ne me reste que 3kg à perdre pour retrouver mon poids d'avant.

Bien sûr, ce mois a été marqué par le décès de son papy. Papy Francisco nous a quitté, j’ai toujours beaucoup de mal à y croire, le manque, la peine, les regrets, la colère, tout ça me fait mal. J’aimerais le revoir… tellement. Du coup, avec les longs trajets à la clinique, les préparatifs de la cérémonie, Zacharie a vu beaucoup de monde et beaucoup de bras. J’ai tiré mon lait pour pouvoir m’occuper des événements. Il a donc pris ses premiers biberons, parfois avec un peu de difficultés, mais toujours avec un dénouement convenable !



Message déposé le 23.10.2016 à 14:47 - Commentaires (3)


2 mois
En ce 7 septembre, c’est à la fois les 2 mois de Zacharie et les 4 ans de son grand frère!

Mon petit bonhomme cherche de plus en plus à communiquer et à échanger. Il nous fixe du regard et nous répond par des gazouillis et de grands sourires à croquer, on a des petites conversations, j'adore!

Nous faisons encore, chaque jour quelques petits mouvements d’haptonomie : on lui bascule le bassin pour lui montrer qu’il peut, de lui-même, se tourner sur le côté ; on le met sur le ventre en appuyant sur son bassin pour l’aider à soulever sa tête et ses épaules ; on le maintient toujours sous ses fesses, sa « base », pour qu’il se sente assuré et actif. On passe également de longs moments dans son coin éveil, il adore regarder les images à fort contrastes, le miroir, écouter les grelots des hochets et, regarde maintenant énormément son grand frère s’amuser autour de lui.

Les coliques sont derrière nous (merci monsieur l’ostéo ), il a eu pas mal de régurgitations il y a 3 semaines, mais il n’en a déjà plus non plus, ça aussi c'est quasiment de l'histoire ancienne.

Zacharie dort beaucoup, de jour comme de nuit, entre petites et longues siestes. Les nuits n’ont pas changé, environ deux tétées par nuit avec des rendormissements rapides. L’allaitement est toujours une affaire qui roule, ce sont des moments de tendresse que j’adore, il me fixe beaucoup et je savoure son regard…

De mon côté, il me reste 5kg à perdre pour revenir à mon poids initial. Le moral est plus compliqué, avec le ventre noué constamment. Mon père est costaud comme m’a dit son médecin. Il va un peu mieux mais ne guérira pas. Pour moi, il m’est impossible de vivre constamment dans le désespoir et dans l’acceptation de la mort, mon cerveau disjoncterait, alors, malgré moi, je garde un genre de petit espoir dans un coin de ma tête, juste de quoi ne pas m’effondrer.



Message déposé le 07.09.2016 à 16:46 - Commentaires (3)


La vie, la mort
Quand l'un nait, l'autre se meurt.
Comment accepter ce genre de nouvelle. Comment peut on accepter que sa vie se termine, est ce que ça s'accepte comme on accepte qu'il n'y a plus de chocolat dans le placard alors qu'on en avait tellement envie, de façon si banale.

Mon père se meurt, l'écrire me bouleverse. C'est si injuste.
Il est allongé, si fatigué, le regarder est un supplice, il méritait tant de papillons et de jolis arc en ciel. Au lieu de ça, sa chair le dévore, ça ne devrait pas exister. On devrait partir en s'endormant paisiblement. Oui, la mort fait partie de la vie, mais celle ci devrait toujours se terminer paisiblement, dans un endormissement sans douleur ni maux, tout doucement.

Mes enfants, si vivants, les voilà là, à devoir se confronter à cette mort qui devrait être pourtant si loin d'eux. J'ai mal à mon coeur de fille, et mal à mon coeur de maman.
Message déposé le 26.08.2016 à 18:08 - Commentaires (4)


1 mois
Voilà, des tas de trucs qui filent et qui me rendent déjà nostalgique de mon poupon nouveau né. Le voilà déjà qui a franchi les 1 mois le 7 aout.

Il est passé des sourires aux anges aux sourires éveillés. Il me regarde et son sourire me défonce le cœur. Les gazouillis ont fait leur apparition, on entend parfois sa jolie voix qui me fait fondre aussi.

Depuis sa naissance et sa vie dans mon ventre, il a toujours poussé fort sur ses jambes (mon estomac s’en souvient), c’est assez dingue comme il envoie du lourd avec ses quadriceps héhé, il m’épate.

Il est toujours un peu couleur «abricot », je ne sais pas si ce sont des restes de son début de jaunisse, ou simplement qu’il sera plus mate que son frère.

Les coliques sont apparues progressivement et ont été assez douloureuses pour lui, on le voit se tortiller, forcer, devenir tout rouge, etc. On arrive à peu près à le soulager.

Il lève déjà bien la tête et la tient droite de longs moments. Nous sommes allés voir l’ostéopathe deux fois, il a pu lui remettre en place pas mal de petites choses (crâne, vertèbres entre les omoplates, bassin). Ca n’aura pas été tout de suite efficace sur ses douleurs au ventre mais il y a tout de même du mieux progressivement.

Côté sommeil, il fait pas mal de siestes en journées, des courtes, des longues et, la nuit il prend deux fois le sein et se rendort juste après. L’allaitement se passe très bien, on fait ça à la demande et c’est nickel.

De mon côté, j’ai retrouvé une certaine énergie et mobilité corporelle, ça fait du bien ! Je suis totalement « remise » de l’accouchement, et niveau poids, à l’accouchement j’en étais à +16kg et à 1 mois j’ai déjà perdu 9kg (10kg au moment où j’écris l’article), reste donc 7 kg à perdre.

Zacharie est un bébé plutôt calme, nous n’avons d’ailleurs pas pensé à utiliser la sucette jusque là, rien ne dit que ça va durer, nous verrons ! C’est dingue comme sa présence, qui paraissait si abstraite avant la naissance, est devenue si essentielle, évidente, naturelle et pleine.


Message déposé le 23.08.2016 à 16:52 - Commentaires (4)


Ses premiers jours
La nuit qui a terminé sa naissance, Zacharie a dormi non stop, il était tellement nase. La sage femme de nuit, Claire, était la même qui s’est occupée de moi à la fin de mon hospitalisation, « comme on se retrouve ! Finalement nous revoilà cette fois-ci au service des suites de couches ! ».

7 juillet (Jour 1) : Durant sa première journée, notre bonhomme a encore énormément dormi. Ma gynéco passe me voir, elle qui m’avait fait admettre pour la cholestase (et qui m’avait fait l’examen du col qui, j’en suis certaine, à tout déclenché). En début d’après midi, on me le prend pour un prélèvement sanguin pour vérifier si une infection se présente suite au liquide teinté qu’il a peut être avalé à la naissance. Puis, juste après, la grande rencontre a lieu, son grand frère et sa mamie arrivent. Mon ainé lui avait ramené quelques peluches et surtout pleins de bisous et de tendresse ! Mon homme nous rejoint. L’allaitement se poursuit sans encombre. Pour être ensuite transféré au centre périnatal, il a fallut attendre les premiers résultats d’analyse sanguine (CRP) pour savoir si une infection était possible ou non. Le pédiatre nous reçoit pour le premier examen. Il le mesure et l’examine, « vous avez dû sacrément sentir ses coups de pieds ! » « oooh oui ! ». Fin d’après midi, enfin, on nous donne le feu vert pour le transfert, il faut remballer nos affaires, les ambulanciers arrivent dans peu de temps. Nous voilà, moi et mon bébé, dans l’ambulance, mon homme et mon ainé qui nous suivent en voiture. On nous dépose ensuite devant notre chambre, la n°8. Il faut assez vite dire au revoir à mon homme et mon grand et on se retrouve en tête à tête avec mon petit bout de chou. La nuit suivante fut peu reposante, Zacharie réclamant le sein, non stop. Nous avons donc dormi (ou plutôt somnolé pour ma part) l’un contre l’autre. Cela aura permit de stimuler la lactation.

Jour 2 : Le lendemain, bébé a été bien plus calme que durant la nuit, mais tout de même encore très demandeur du sein, évidemment pour provoquer la montée de lait, donc mises au sein à la demande, entrecoupées des visites de la sage femme, de la puéricultrice et de mes proches. Ce matin là, Zacharie a eu son premier bain, il a adoré immédiatement l’eau ! Ce jour là le résultat du prélèvement gastrique fait à sa naissance montre la présence d’E.coli. Les tests de bilirubine montrent que le taux augmente, mais, pour le moment il reste en dessous du seuil nécessitant une photothérapie. La nuit suivante fut plus gérable, malgré la chaleur, notre chambre est bien orientée et nous avons plutôt bien dormi l’un près de l’autre.

Jour 3 : une autre prise de sang est faite à mon bonhomme, très tôt le matin pour vérifier l’évolution du CRP (témoin d’infection). Ma prise de sang post accouchement montrera que la cholestase de fin de grossesse est en train de disparaitre, tous les taux trop élevés ont fortement baissé. La montée de lait se fait ce jour là, l’allaitement se déroule bien. Le taux de bilirubine de Zacharie est stable mais on me conseille de l’installer près de la fenêtre pour aider à l’élimination du pigment.

Jour 4 et 5 : les journées se passent bien, j’attends chaque fois avec impatience la venue de mon homme et de mon ainé dans l’après midi, ça met une sacré animation dans la chambre ! La chaleur est un peu pénible, ça permet au moins de faire des économes de lessive en laissant bébé en couche! On me prend Zacharie pour le test de l’audition, on me le reprendra le lendemain pour faire l’autre oreille puisqu’il se sera réveillé avant de pouvoir la tester, sachant que le test nécessite un silence total ! Les tests de bilirubine montrent toujours un taux limite mais rien n'est nécessaire. L’après midi du jour 5, j’assiste, avec d’autres mamans, aux recommandations de la puéricultrice, ça ne m’aura pas été vraiment utile mais j’ai pu passer un moment sympa entre mamans.

Jour 6 : voilà ! Je donne le dernier bain du séjour à mon bonhomme, puis je remballe toutes nos affaires. Mes deux hommes arrivent et la pédiatre nous reçoit pour la visite de sortie. Tout va bien, on peut rentrer à la maison. On nous donne un paquet de paperasse, avec des ordonnances pour moi et mon bébé. On l’installe dans son cosy et nous voilà réunis, enfin, notre famille est formée. Nous rentrons à quatre !


Message déposé le 19.08.2016 à 10:57 - Commentaires (1)


Séance photo naissance
Naissance de notre merveille oblige, nous sommes retournés au studio de notre photographe. Encore une fois il nous a donné de magnifiques souvenirs et je poste ici un petit extrait.

Heberger image

Heberger image

Heberger image

Heberger image

Heberger image

Heberger image

Heberger image

Heberger image

Heberger image
Message déposé le 10.08.2016 à 15:30 - Commentaires (1)


- Frères -
Après l’accouchement, vers 4h, nous sommes montés dans une chambre double pour moi et mon homme, et nous avons fini la nuit à trois.

L’après midi qui a suivi, mon ainé est arrivé avec ma mère, et autant dire que j'avais évidemment hâte de le revoir! Il a été fidèle à lui-même et à la tendresse qu’il manifestait déjà pour mon ventre rond. C’était beau à voir, mais, surtout c’était naturel et évident. Ils sont frères. Deux frères. J’adore cette image.

Message déposé le 04.08.2016 à 18:52 - Commentaires (3)


Retour à la maison
Mardi 5 juillet : après une nuit avec des contractions douloureuses, je rassemble mes affaires. Début d’après midi : ma mère vient me chercher à la clinique et me ramène chez moi. J’ai le temps de me reposer un peu et, rapidement, je file récupérer mon fils à la sortie de sa dernière journée d’école. Il est surpris mais heureux de me voir là.
Un apéro de fin d’année scolaire est organisé ce soir là pour le personnel et les associations de gestion de l’école (dont fait partie mon homme).Une fois mon homme rentré, on s’y rend. Je suis vite fatiguée même si les contractions me laissent un peu tranquille.

La nuit est difficile, je suis réveillée régulièrement par des contractions assez douloureuses. Je passe alors la journée du mercredi seule avec mon fils. Cette journée va me paraitre interminable ! Les contractions se font clairement de plus en plus intenses, mais restent irrégulières (toutes les 5 minutes, parfois toutes les 10 minutes ou 20 minutes). Dans l’après midi, je tente de prendre un bain chaud mais ça ne calme rien, ni même les spasfon que j’avale. Là, je commence sérieusement à me dire que c’est le grand jour. Les contractions commencent à me demander un effort de concentration, ça commence à piquer sévère. J’appelle mon homme pour qu’il ne traine pas et je préviens ma mère qu’il va falloir qu’elle vienne garder mon ainé. En attendant, j’explique à mon fils encore une fois tout ce qui se passe actuellement et ce qui va se passer, il est tout content et impatient que le bébé sorte ! En parallèle, je gère au mieux mes douleurs, je refais mes sacs de maternité que j’avais à peine défaites et j’attends impatiemment l’arrivée de mon homme et de ma mère. 18h30 mon homme est arrivé mais ma mère est dans les bouchons. 19h15 : ma mère est là, je fais un gros bisou à mon fils et on décolle enfin pour retourner à la maternité !
Message déposé le 21.07.2016 à 08:36 - Commentaires (3)


Hospitalisation
Je reviens sur la semaine qui a précédé la naissance.

Suite à mes résultats de prise de sang du mardi 28 juin, on a découvert un taux élevé d'enzymes hépatiques et des acides biliaires normaux. Jeudi 30 juin, ma gynéco me contacte pour m'envoyer en hospitalisation pour un bilan poussé et une surveillance. Ce qui l'intrigue c'est les acides biliaires normaux alors qu'en cas de cholestase ceux ci sont augmentés.

Vendredi 1er juillet au matin: j'entre à la clinique. On me prélève 17 tubes de sang! Les résultats montrent un taux stable d'enzymes hépatiques et finalement une augmentation des acides biliaires, ce qui devient bien plus cohérent. Dans la journée on me fait un monitoring fœtal matin et après midi, mais également une échographie du foie et des voies biliaires. Je commence immédiatement un traitement pour tenter de faire baisser les taux. Là, la gynéco me dit qu’on me garde de toute manière au moins jusqu’à lundi, vu mes taux élevés d’enzymes hépatiques… Ca me fout un coup, je pensais n’être là que pour la journée, je n’ai pas envie d’être loin de mes hommes et j’ai peur du déclenchement.

Le week end passe, lentement, toujours deux monitos par jour et on me laisse des permissions pour retourner chez moi entre midi et 16h30.
Lundi, nouvelle prise de sang qui montre toujours une stabilité des enzymes hépatiques. Ma gynéco est là, et m’explique que le lendemain on va me refaire une autre prise de sang pour voir comment ont évolué les acides biliaires. Elle examine mon col (ultra douloureux !) pour voir s’il est favorable à un déclenchement, mais il n’est ouvert qu’à 1 doigt, pas l’idéal donc ! Selon les taux de demain : si c’est inférieur à 20, on me laisse rentrer chez moi avec traitement + surveillance, si c’est entre 20 et 40, je reste hospitalisée pour être surveillée, et au dessus de 40 on rediscute d’un déclenchement…

Les journées sont longues, je m’ennuie beaucoup et bien sûr je stresse en attendant les résultats. Mardi 5 juillet vers midi, la sage femme m’annonce que mon taux d’acides biliaires est redescendu à 21.5, et que ma gynéco est d’accord pour me laisser rentrer chez moi. Je suis ultra soulagée ! Je rentre chez moi et je fais la surprise à mon fils en allant le chercher à la sortie de sa dernière journée d’école.

Après 5 jours d’hospitalisation, nous revoilà réunis (c’était la première fois que je ne voyais pas mon fils plus d’une journée !). Par contre, depuis l’examen du col qui a été franchement violent, j’ai des contractions de plus en plus douloureuses…


Message déposé le 18.07.2016 à 10:20 - Commentaires (2)


8 mois de grossesse
14 juin a clos le 8ème mois.

La fatigue est un peu moins pesante, mais les douleurs au bassin sont arrivées. Je n’avais pas connu ça pour mon premier, mes hanches, mon bassin et les ligaments qui vont avec me sont douloureux. La sage femme de sophro m’a bien confirmé que c’était tout à fait normal, les ligaments s’étirent, alors ça tire, ça douille !

J’ai terminé mes séances de sophro, j’ai fait également un peu de yoga, ce qui m’a permis de voir quelques postures pour soulager le dos et assouplir les ligaments du bassin.

Niveau poids, j’en suis à + 15kg, tout pareil que pour mon ainé. Mon corps me pèse de plus en plus, je me traine, ça tire facilement, parfois je me demande si bébé n’est pas déjà dans le col, lol !

Le sommeil est un peu plus difficile, surtout les ré-endormissements, comme si je me préparais doucement à la galère des réveils nocturnes avec bébé.

La chambre du bébé avance bien, l'essentiel est là, reste de la déco et quelques accessoires, la plupart des choses peuvent attendre après la naissance. Les valises ne sont pas bouclées, j'ai rassemblé les affaires, il suffit de les transférer dans un sac.

Je crois que je commence à avoir quelques démangeaisons aux jambes et aux bras notamment, mais je ne sais pas si cela est signe, comme pour ma grossesse précédente, d’un début de cholestase, j’en parlerai à ma gynéco à mon rendez vous du 9ème mois. En tout cas, cela ne m’arrive que le soir et de façon aléatoire, certains soirs je ne me gratte pas du tout. J’espère en tout cas, que tout ira bien jusqu’au bout. J’ai hâte de faire la connaissance de mon bébé et de retrouver mon corps, mais pourtant, je n’ai pas envie d’accoucher plus tôt que la date, j’aimerais aller jusqu’au bout !


Message déposé le 20.06.2016 à 10:22 - Commentaires (0)


Séance photos grossesse
Pour notre premier nous l'avions fait, alors il était important pour moi de réitérer. Pour immortaliser cette grossesse d'une jolie façon, j'ai fait appel à un photographe professionnel.
J'ai aimé immédiatement ce qu'il proposait: séance photo en studio + extérieur.

Nous avons vraiment beaucoup aimé cette matinée photo, et je crois que notre fils a absolument a-do-ré! Le photographe a eu une approche vraiment topissime avec nous et notre bonhomme. Et, au final, on se retrouve avec un paquet de superbes photos. Je vous en mets un tout petit échantillon:

Heberger image

Heberger image

Heberger image

Heberger image

Heberger image

Heberger image

Heberger image
Message déposé le 10.06.2016 à 10:13 - Commentaires (1)


Mon aîné, mon fils, ma révolution
Il fallait que j’en parle ici, tout de même, de mon premier, celui que les gens nommeront bientôt « grand frère ».

J’ai beaucoup appréhendé l’annonce de ma grossesse à mon fils, il faut dire qu’il est plutôt très très fusionnel avec moi et son père. Il a un besoin de contact et d’attention assez intense.
Finalement, comme toujours, il a su me surprendre. L’annonce ne l’a pas déstabilisé, mais surtout au fur et à mesure que mon ventre grossit il devient toujours plus curieux/attentionné/câlin avec moi et le « bébé dans le ventre ». Bien sûr, ce n’est pas toujours facile pour lui, parce que je lui dis souvent que je suis fatiguée et il voit bien que ce bidon l’empêche de profiter complètement de moi. Et, évidemment, après l’arrivée du bébé cela va continuer, puisque ce dernier va nous prendre beaucoup de temps, donc forcément, mon premier va passer par des moments difficiles, sans doute des pensées négatives, des peurs, de la jalousie, de la colère, tout ça, nous l’attendons et dès aujourd’hui nous communiquons avec lui.

Mais, au-delà de ça, il a une attitude qui m’a surpris, moi qui m’attendais à le voir plutôt récalcitrant à l’idée d’avoir un petit frère/petite sœur, au contraire, il veut pouvoir s’occuper du bébé quand il sera là, participe joyeusement aux achats pour le bébé et même à la préparation de la chambre et la peinture. Tous les soirs, il soulève mon t-shirt et parle au bébé, il bisouille mon ventre régulièrement, lui chante parfois des chansons et lui explique des choses de « grand frère » : « tu sais Bébé, je te prêterai des peluches à moi, mais pas toutes parce qu’il y en a qui sont mes préférées ». Il est vraiment très actif dans cette aventure et cela me rend encore plus fière de lui.
Tu m’épates sans arrêt, mon fils, tu grandis d’une façon dingue. Reste celui que tu es, nous ne te mettons aucune pression pour ce prochain « rôle » qui approche, tu as le droit de vouloir endosser ta cape de « grand » frère mais tu auras aussi toujours le droit de vêtir celle de «petit » bébé.

Je vous aime déjà si fort tous les deux.


Message déposé le 24.05.2016 à 10:19 - Commentaires (3)


7 mois de grossesse
14 mai : fin du 7ème mois.

Je commence ce 8ème mois par la fin du boulot, quoi de mieux ! J’ai à peu près bouclé les choses que j’avais en cours et pris mes affaires. Ca m’a fait quelque chose, parce que, mine de rien, je ne vais pas y retourner de si tôt (peut être n’y retournerai je jamais), puisque j’envisage un congé parental d’1 an, voire moins, voire plus, nous verrons bien. J’ai envie de profiter de mes enfants, je sais que financièrement ça va être serré, mais on verra justement si ça passe ou pas. Mon homme a, heureusement, un salaire un peu plus élevé qu’avant.

La fatigue, le poids du ventre, tout ça est toujours là évidemment, je me sens à l’étroit dans mon corps. J’adore par contre ressentir si précisément les mouvements de bébé, je sais qu’il est encore tête en bas, le dos à droite parce que je sens souvent ses petits pieds du côté de mon estomac, une fois je l’ai senti se retourner pour changer de côté, mais il est vite revenu comme avant, j’adore.

La chambre est en cours : le plafond est peint et une partie des murs. Les achats commencent doucement aussi, je vends les choses de mon premier que je ne souhaite pas réutiliser et j’achète de nouvelles affaires.
La ligne brune est là, mais discrète. Je me souviens que pour mon fils elle était assez visible et descendait sous le nombril, cette fois elle s’arrête au dessus du nombril.

Jusqu’ici je dormais plutôt bien, mais ça y est, le sommeil devient plus difficile, avec parfois des réveils nocturnes durant lesquels j’ai du mal à me rendormir.

Niveau poids, j’en suis à + 13kg, je grimpe tranquilou héhé, je pense que je vais prendre autant que pour mon premier, ça ne me tracasse pas, mais j’ai hâte de retrouver mon corps après cette aventure !


Message déposé le 20.05.2016 à 08:56 - Commentaires (3)


Sophrologie durant la grossesse
Grâce à la PMI du coin je peux bénéficier de séances de sophrologie avec une sage femme. Je voulais tenter cette expérience déjà avant la grossesse, mais là c'est l'occasion idéale!

Je me suis rendue une première fois à la PMI en avril. Nous avons ouvert un dossier et beaucoup discuté de la démarche. C'est marrant car la sage femme de la sophro connait celle qui nous fait l'haptonomie et, toutes les deux ont des approches vraiment sympas de la maternité.
Il y a pas mal de similitudes avec le yoga, notamment la respiration, des choses qui me sont un peu familières puisque je m'intéresse également au yoga chez moi.

Nous avons enchaîné avec une séance de relaxation. Je me suis allongée, sur le côté, de façon confortable entourée de coussins, puis j'ai fermé les yeux et écouté les paroles de la sage femme.
Elle décrit chaque partie du corps que l'on doit visualiser et détendre. A la fin on prend le temps tout doucement de restimuler les extrémités puis le reste du corps avant d'ouvrir les yeux.
Cette première séance m'a fait partir loin, j'ai même eu la sensation d'avoir la tête qui tourne, c'était assez perturbant. D'ailleurs, habituellement les personnes ont tendance à bouger, changer de position, mais moi je n'ai pas moufté ni bougé un orteil!

Je l'ai revu le 3 mai pour une deuxième séance. Nous avons commencé par des exercices de respirations. Debout l'une devant l'autre, par des inspirations douces et expirations profondes nous avons étiré le dos, détendu les épaules. Puis, nous avons refait une séance de relaxation, allongée sur le côté. Cette fois-ci encore cela m'a fait du bien, au point de me retrouver à la limite du sommeil, chose attendue en sophrologie puisqu'on appelle cet état "l'état sophronique". A la fin nous avons centré la relaxation sur le bébé en le visualisant, en respirant par le ventre en l'imaginant bercé par les mouvements.
C'était encore une fois apaisant, une petite bulle d'oxygène au milieu des journées bien chargées.

Je la reverrai à peu près toutes les deux semaines, nous verrons la gestion de la douleur, la présence au bébé et bien sûr toujours la relaxation!



Message déposé le 11.05.2016 à 14:00 - Commentaires (0)


6 mois de grossesse
Et voilà le second trimestre de bouclé depuis le 14 avril.

Niveaux symptômes, et bien, comme depuis le début, fatigue constante, et je suis essoufflée assez vite.
Je me sens encore à l’étroit dans ce corps à deux, ça coince au niveau du diaphragme, de l’estomac et la vessie, comme si bébé s’étalait de haut en bas !

Pour le poids, j’en suis à +11kg. J’en ai parlé à ma gynéco et aux sages femmes mais elles ne sont pas du tout inquiètes, j’ai encore de la marge. D’ailleurs j’ai pu échapper au test de la glycémie, contrairement à mon premier, je suis bien contente même si ça n’avait été si horrible que ça.

Je n’ai (toujours) pas la « fameuse » ligne brune le long du ventre, il me semble que pour mon premier je l’avais déjà à ce stade.

Le moral fait du yoyo puisque la maladie de mon père fait de même. A part tout ça, et bien comme tout va bien du côté de bébé, c’est essentiellement ce que je souhaite, alors ça roule !


Message déposé le 24.04.2016 à 15:04 - Commentaires (3)


Choisir ma maternité
J’en parlais déjà précédemment, pour cette grossesse j’aimerais pouvoir miser sur un accouchement moins médicalisé que mon premier.
Je suis donc en plein tourment, où dois je accoucher pour allier confort/courte distance/équipe à l’écoute ?
J’hésite donc actuellement entre deux maternités : celle de mon premier, et celle du département d’à côté.

Celle de mon premier :
Les points + :
- Je la connais
- La gynéco qui me suit actuellement y travaille
- Après l’accouchement je serai rapatriée au centre périnatal que je connais très bien et que j’apprécie.
- C’est une maternité niveau 2A
Les points - :
- Tendance à la médicalisation très présente

Celle du département d’à côté :
Les points + :
- Apparemment ouverte à des accouchements plus physiologiques, car possède une salle de travail « nature »
- Permettrait de vivre un accouchement dans un contexte totalement différent du premier, et donc de vivre une « nouvelle expérience »
Les points - :
- Je ne connais pas les lieux et ne sait pas ce qu’elle vaut
- Je ne serai pas rapatriée au centre périnatal que je connais, peut être à celui du département, mais sans certitude (et c’est un centre périnatal que je ne connais pas)
- C’est une maternité de niveau 1

Je ne sais pas donc si je vais arriver à faire un choix, ou si celui-ci va s’imposer de lui-même. J’ai parlé de mes envies à ma gynéco et ma sage femme, toutes les deux affirment que la maternité de mon premier est ouvert à écouter mes souhaits, même si tout ne sera pas forcément possible, l'équipe reste toujours au maximum à l’écoute des mamans. A mûrir donc !
Message déposé le 16.04.2016 à 08:45 - Commentaires (1)


5 mois de grossesse
Le 14 mars j’ai clos le 5ème mois et je ne vois tellement pas le temps passer que je poste mes bilans avec un train de retard, je ne comprends pas, j’ai déjà fait la moitié de ma grossesse, c’est épatant !

Ce mois-ci, mon ventre a pris clairement du volume, je ressens nettement sa présence et l’espace qu’il occupe !

Les kilos grimpent aussi, à la dernière pesée j’en étais à + 8kg. J’ai donc freiné encore un peu sur la nourriture, j’ai tout de même moins de fringales qu’en début de grossesse. Je commence à sentir qu’on est un peu à l’étroit à deux dans le même corps ! Bébé appuyant sans doute sous le diaphragme, j’ai le souffle court et des douleurs dans le ventre.

Ce qui est sûr c’est que bébé bouge bien ! Au départ, je trouvais ses mouvements vraiment discrets, mais maintenant je sens clairement qu’il fait la fête dans mon ventre.

Concrètement les symptômes de grossesse, je n’en ai plus, persiste seulement la fatigue et le ventre qui tire dès que j’en fais trop.

On est actuellement en plein montage de la pièce dressing, ce qui va nous faire plein de place que j’aimerais utiliser pour vider la 3ème chambre qui sera, à long terme la chambre de bébé 2. J’ai déjà choisi la couleur des murs, il nous reste donc pas mal de choses à faire, pour ne pas dire tout : vider, peindre, coller les plinthes, trier les vêtements bébé que j’ai déjà, acheter les meubles qui nous manquent et la déco. Bref de quoi nous occuper !


Message déposé le 26.03.2016 à 18:21 - Commentaires (3)


Cours d'haptonomie
C’était décidé, pour cette grossesse, l’accent serait mis sur l’affectif. Il y a des choses que j’aurais fait autrement pour mon ainé, mais je n’ai pas vraiment de regrets ni culpabilité car les choses étaient autres, j’étais « différente » et naïve en tant que maman.

Cette fois, les cours de préparation à l’accouchement seront faits en haptonomie. Donc, le 17 février, nous sommes allés moi et mon homme à la rencontre de la sage femme. Cette première séance était surtout pour faire connaissance et pour entrer dans l’esprit de l’haptonomie. Je le dis tout net, le côté affectif de l’approche m’a fait lâcher les vannes (bien qu’elles lâchent assez facilement en ce moment), et, entre pleurs et discussions, nous avons testé l’échange par le contact.
Pour un premier cours, le bilan est plutôt positif. C’est une approche « étrange » aux premiers abords, ça demande sans doute un lâcher prise, que nous aurons au fur et à mesure.

La sage femme m’ayant trouvé très fatiguée, m’a proposé de m’arrêter. J’ai refusé, pour le moment tout du moins, le boulot me permet de m’évader et de m’aérer l’esprit. Mais tout de même, la fatigue et le moral étant fragiles, je verrai à l’avenir si je m’autorise une pause.
Je vais également tenter les cours de sophrologie proposées par la PMI du coin. Reste qu’à prendre rendez vous !

Prochains rendez-vous :
1er mars : écho morpho
5 avril : rendez vous du 6ème mois
Message déposé le 28.02.2016 à 12:00 - Commentaires (2)


4 mois de grossesse
Toujours en retard pour venir faire mes petits bilans, mais voilà, le 14 février j’ai clos le 4ème mois. Ca passe étrangement vite, mine de rien je m’approche de la moitié de la grossesse. J’ai parfois un pincement au cœur en me disant que ce sera sans doute la dernière fois que je vivrai tout ça, et en même temps je sais que je vais apprécier les prochaines années, profiter de mes enfants et retrouver, plus tard une vie recentrée un peu plus sur moi et mon couple.

-Je n’ai plus de nausées, parfois encore des maux de ventre mais rien de comparable avec le premier trimestre.

-J’ai des tiraillements assez facilement dès que je force un peu. Les journées de boulot sont toujours bien fatigantes surtout qu’en hiver c’est la période de gros rush au labo.

-Niveau poids c’est là que ça fait un peu mal, j’en suis à +6kg. Mince, pour ma 1ère grossesse je ne me souviens pas avoir pris si vite. J’essaie donc de ne pas céder à mon insatiable faim et je profite des jeux de mon fils pour bouger, courir un peu, bref me dépenser (pratique donc d’avoir un fils qui demande souvent à courir, bouger, etc).

- Mon ventre se voit clairement maintenant, de l'extérieur on peut difficilement ne pas deviner ma grossesse (sur la photo je trouve qu'il parait plus petit qu'en réalité).

-Concernant les achats et l'organisation, j'ai encore acheté très peu d'affaires, je sais que nous avons encore le temps. On commence à débarrasser notre 3ème chambre qui sera donc la chambre du bébé mais qui sert pour le moment un peu de débarras, il faut donc trouver de la place ailleurs! Pour la future déco de la chambre j'ai déjà pas mal d'idées et une ambiance générale claire,aérée mais avec des touches colorées, me tente beaucoup.

-Niveau moral, on stagne dans une morosité quotidienne. Mon père malade reste évidemment une angoisse au quotidien, il y a encore d’autres multiples sources d’angoisses mais qui ne sont pas le propos de ce blog. Mais voilà, cette grossesse est donc toujours si étrange et spéciale, dans les épreuves mais également dans le bon bien sûr !
Contrairement à ma première grossesse je ne cherche pas à imaginer mon bébé, je vis plutôt sur l'instant sans me projeter trop loin, et pourtant tout de même, quand je pense au bout de chou que j'aurais dans les bras j'ai sacrément hâte.


Message déposé le 24.02.2016 à 11:43 - Commentaires (3)


Y a du mouvement là dedans
Il y a maintenant une dizaine de jours, j’ai ressenti de légers appuis dans mon ventre, je savais que c’était mon bébé. Aujourd’hui, je peux dire que je le sens très nettement, de plus en plus, même si cela reste assez discret encore. Je lui tape la causette de temps en temps quand on se retrouve un peu tous les deux, je lui explique ce qui se passe dans ma vie de compliqué et je lui dis comme je l’aime déjà. Je lui parle aussi de son grand frère qui est déjà extraordinaire, mais qui le sera de façon supplémentaire dans son prochain rôle. Je ressens un lien entre eux deux, c’est assez étrange à expliquer…
Pour mon fils j’ai ressenti les premiers mouvements à 4 mois. C’est donc un mois plus tôt que je ressens mon numéro 2 !

Ca bouge aussi dans ma tête, je me pose beaucoup de questions sur des tas de sujets, et, notamment à propos du lieu d’accouchement. Pour mon premier, j’ai eu l’accouchement classique, médicalisé. J’ai des regrets sur certains points pour lesquels de toute manière je ne pouvais aller contre, étant, à l’époque totalement novice. Aujourd’hui, j’envisage un accouchement moins médicalisé, j’aimerais pouvoir bouger durant le travail, j’aimerais pouvoir attendre avant d’avoir la péridurale, et j’aimerais avoir mon bébé, tout « cracra », en peau à peau sans qu’on aille lui faire sa douche à la noix (bien entendu, hors problèmes vitaux), et, le souci c’est que la clinique où j’ai déjà accouché est pro-médical, et plutôt invasif dans l’approche de la naissance. J’avais eu de supers rapports avec la sage femme, mais le protocole était classiquement médicalisé. Je me souviens comme j’avais été étonnée de m’être retrouvée immédiatement attachée au lit par le bracelet de tension + l’oxymètre + le cathéter + les sangles de monitoring. Là, prisonnière du lit, ça m’avait assez stupéfaite.
Alors, je lorgne sur l’autre maternité, qui est aussi près de mon domicile que la première et qui propose un accouchement plus libre, avec une chambre « nature ». Je pense me renseigner d’abord pour savoir si la clinique où j’ai accouché est tout de même ouverte aux accouchements moins médicalisés, et, dans le cas contraire, on ira sans doute donner naissance à bébé 2 ailleurs.
J'ai pris également rendez vous pour mon premier cours de préparation à l'accouchement, et, pour ça j'ai choisi l'haptonomie: 17 février, j'ai hâte!

Message déposé le 07.02.2016 à 16:15 - Commentaires (0)


3 mois de grossesse
Déjà 3 mois de clos depuis le 14 janvier.

- Les nausées sont quasiment de l’histoire ancienne. Il me reste l’envie de manger beaucoup, ça me fait comme pour mon fils, j’ai envie de bouffer des assiettes pleines ! Mais je ne passe pas trop à l’acte, je me retiens quand même un peu, sans pour autant manger comme un moineau.

- Les dégouts sont surtout de l’ordre des odeurs, produit vaisselle, parfums, crème, tout ça me retourne le cœur. Encore une fois comme pour la grossesse de mon fils !

- J’ai arrêté de mettre mes jeans, mais les vêtements de grossesse sont encore un peu trop amples, je me contente de mes jupes et robes pour le moment et quelques pantalons. Jusqu’aux 2 mois je n’avais pas pris de kilos, mais ce mois ci c’est bon, j’ai rattrapé le retard héhé, j’ai pris quasiment 3 kilos. Je le vois sur le tour de taille, c’est marrant, pour cette grossesse je prends en « largeur », mon ventre s’étale sur les côtés, alors que ça n’était pas le cas pour mon fils. Mon ventre commence doucement à se voir quand je mets des vêtements serrés, mais ça reste encore discret, je m’attendais à avoir du ventre plus tôt, mais il y a tout de même eu presque 4 ans entre les deux grossesses, mon corps a eu le temps d’oublier un peu!

- La fatigue physique est un peu moins présente, enfin, je continue de m’endormir devant la télé tous les soirs. Et j’ai maintenant des chutes de tension assez facilement, surtout au boulot, alors je m’assoie régulièrement histoire de ne pas finir au sol.

- Le moral est en stand-by, disons que j’essaie de vivre au jour le jour avec les soucis de mon père. Ce n’est pas toujours facile de rester positifs quand on voit partout des gens tombés comme des mouches à cause de cette satané maladie, mais j’y crois, j’ai espoir. Je travaille mon Carpe Diem, je pratique du mieux que je peux de la méditation de pleine conscience pour me centrer sur l’instant présent. Cela fonctionne déjà sur cette grossesse. Au départ j’avais un peu de mal à accepter que cette grossesse ne se présente pas comme la précédente, je m’imaginais y être totalement consacrée, mais c’est ainsi, chaque grossesse est différente, elles ont leur contexte propre. Finalement, j’aime maintenant cette tranquillité que je partage avec mon bébé, je ne me projette pas, je ne l’imagine pas, je vis l’instant entier avec lui. J’aime le calme et l’esprit tranquille que j’échange avec lui, je nous sens pleinement en contact dans ces moments là.

Mon fils nous parle de temps en temps du bébé, il demande souvent quand est ce qu’il va sortir, et il l’a même annoncé à l’école. Alors, clairement il veut un petit frère. Du coup:
- soit son sixième sens ne le trompe pas et effectivement c’est un garçon
- soit il se calque sur moi et mon homme, car tous les deux n’avons que des frères et ne parlons donc jamais de « sœurs ». L’avenir nous le dira!


Message déposé le 17.01.2016 à 18:58 - Commentaires (4)


2 mois de grossesse
Avec tous les derniers évènements, je n’ai pas pris le temps de venir clore ici le 2ème mois de grossesse.
Depuis le 14 décembre, je suis donc entrée dans le 3ème mois !

- Les nausées sont toujours bien là, pas de doute, elles me collent aux bask’. Le soir c’est le summum de l’envie de vomir. Je ne peux plus manger d’oranges, puisque les deux seules fois où j’ai vomis c’était quelques instants après en avoir mangé une, bref, pas grave.

- La fatigue est toujours bien là. Pour ma faiblesse en fer, je prends depuis peu de la spiruline et une ordonnance de compléments de fer m’attend. J’ai pas super envie d’y aller en courant pour les acheter parce que j’aimerais voir ce que donne la spiruline seule déjà, c’est une micro algue ultra riche en protéines et en fer assimilable, une petite bombe niveau santé. J'ai le teint bien pâle, au point qu'on passe son temps à me le rappeler... déjà qu'à la base je suis pas bien colorée de peau, mais là visiblement ça suprend.

- Toujours irritable, sans aucun doute, plus encore depuis que ma disponibilité d’esprit est tournée vers mon père, le reste du quotidien me saoule vite.

- Les envies particulières de nourriture sont parties, les dégouts, eux, sont bien restés !

- Je ne boutonne plus mes jeans, j’utilise l’astuce de l’élastique en attendant de passer aux vêtements de grossesse. Je n'ai encore pris aucun kilo.

Cette grossesse, qu’elle m’est étrange ! c’est tellement loin et différent de la première. Mon esprit est tellement accaparé ailleurs, parfois je n’ai pas l’impression d’être enceinte. Pour m’y raccrocher, tous les soirs, je me couche avec mes mains sur le ventre, et je me prends quelques instants isolés dans un bon bain pour me recentrer.

Il y a la peur de perdre mon père, et il y a la peur de perdre ce bébé, parfois j’ai l’impression qu’il n’arrivera pas. Je suis tombée enceinte, le même mois et à quelques jours près que ma toute première grossesse, celle qui s’est terminée en fausse couche. Les dates prévues (échos, naissance, congés maternité) sont quasiment identiques, j’ai donc parfois la sensation que ce nouveau bébé, tout comme le premier, ne viendra pas. Bien sûr tout cela n’est qu’émotions, la vérité c’est qu’il n’y a pas de raisons qu’il ne vienne pas, et y a bien intérêt !

Je n'ai pas de photo pour ce 2ème mois, mon ventre n'a pas encore vraiment changé de l'extérieur et surtout j'ai des soucis avec mon appareil et sa carte SD :p
Message déposé le 22.12.2015 à 21:24 - Commentaires (3)


La peur au ventre
Au milieu de cette nouvelle aventure, qui me parait d’ailleurs depuis le début, si étrange, mon ventre se serre sans pouvoir se desserrer depuis quelques jours.

Je ne savais pas si j’allais en parler ici, ça n’a pas de lien direct avec ma grossesse.

J’ai toujours cru en ma bonne étoile, parce que jusqu’à maintenant elle a toujours fait du sacré bon boulot. J’ai toujours pu traverser les épreuves avec un dénouement heureux, parfois les choses compliquées me paraissent même surmontables, sans doute parce que mon corps a cette capacité extraordinaire de me cacher ce qu’il fabrique à l’intérieur.

Aujourd’hui, mon étoile est partie ailleurs, et, étrangement je savais que cela arriverait. Depuis quelques temps je vis avec la certitude qu’un grand malheur va arriver, allez savoir pourquoi, mais je le savais.

Mon père a un cancer, grave. L’écrire me retourne l’estomac. Je m’attendais à tant de choses mais pas à celle-ci, tout simplement parce qu’il n’y a absolument aucun cas de cancer dans ma famille. On est servi en tas d’autres emmerdes mais pas celle là. Et la voilà, cette foutue pourriture qui vient s’abattre sur mon père.

Alors, je suis là, en train de porter dans mon ventre un bout de vie, pendant que mon père lui, y porte un bout de mort.

L’avenir est il supportable ? Comment croire en une justice quand la Nature et la Vie nous prouve qu’elle n’a pas sa place en leurs seins ?

Et nous voilà dans ce chemin caillouteux de l’oncologie, entre mes rendez vous de grossesse et ses rendez vous de chimio, je suis perdue, paumée et complètement effrayée et effondrée.
Message déposé le 17.12.2015 à 19:01 - Commentaires (9)


Les déclarations de grossesse
La première personne à qui nous avons « déclaré » ma grossesse fut, naturellement, notre fils.

Je voulais qu’il le sache tôt et en premier, parce que c’est lui le premier concerné et qu’il avait visiblement déjà compris que j’avais quelque chose dans le ventre. J’ai donc voulu rapidement éclaircir ses pensées.
Surtout que, durant plusieurs nuits, mon fils se réveillait systématiquement en disant qu’il avait envie de vomir, une fois même il a vomi. Alors bon, une envie de vomir une nuit je veux bien, mais là c’était toutes les nuits ! J’ai commencé à croire qu’il transposait mes nausées, parce que justement à ce moment là je commençais à me plaindre de mes envies de vomir. Alors, le soir qui a suivi mon premier rendez vous sage femme, on lui a annoncé, tout simplement.
« Chéri, tu peux venir on a quelque chose à te dire » « ah oui, quoi ? » « et bien, maman a un bébé dans le ventre, il va y grandir tout doucement et dans très longtemps, il sortira et on aura un bébé à la maison » « ah d’accord ! ». Il s’approche de mon ventre et demande « il m’entend ton bébé ? ».
Moi qui angoissait tant pour cette annonce, la plus importante de toutes ! Et finalement, encore une fois, mon fils m’a épaté.
Tu l’auras compris, depuis notre annonce, il n’a plus eu de réveils nocturnes, ni plus d’envie de vomir. Bingo.

Je l’ai ensuite annoncé à mon travail, d’abord à ma chef et ensuite à tous mes collègues. Tout le monde a été ravi.
Et puis à l’occasion de mon repas d’anniversaire, au moment du dessert nous l’avons annoncé à ma mère et mes frères. J’appréhendais un peu leurs remarques, parfois lourdes et indélicates, mais finalement, pas une seule, tout le monde a trouvé l’idée géniale !
Ma belle famille l’a su par téléphone, et puis enfin mon père.

Samedi 12 décembre, j’avais rendez vous de bon matin avec ma sage femme pour la déclaration de grossesse. Elle l’a faite directement par ordinateur. Elle m’a également prescrit des compléments de fer parce que mes résultats étaient justes sous la norme. Je suis également repartie avec une ordonnance mensuelle pour prise de sang/urine (toxoplasmose car je ne suis toujours pas immunisée, glycosurie et albuminurie).

Voilà pour la partie « déclarations » !



Message déposé le 14.12.2015 à 19:15 - Commentaires (6)


Rendez vous sage femme

17 novembre 2015.

J’avais rendez vous en début de soirée avec ma sage femme pour mon début de suivi de grossesse. On a beaucoup échangé et discuté, elle est toujours aussi agréable. Elle-même est enceinte et sera donc remplacée en avril.
Pas d’auscultation ni d’écho, mais je suis repartie avec beaucoup de papiers :
-Ordonnance pour de l’homéopathie contre les nausées
-Ordonnance de prise de sang pour toxo, rubéole, HIV, ferritine et tout le tralala
-Ordonnance pour le dépistage de la trisomie 21.
-Certificat de grossesse.

Je la revois le 12 décembre, pour la déclaration de grossesse.

J’aurais aimé avoir un petit aperçu de ma petite graine, mais il est encore trop tôt pour l’entendre au doppler, dommage, on va patienter !

Contre les nausées, elle m’a également conseillé le gingembre et le basilic, un sirop de basilic précisément à boire à volonté, donc je vais tester, mais pour ça faut que je trouve des feuilles de basilic héhé!



Message déposé le 21.11.2015 à 08:39 - Commentaires (2)


1 mois de grossesse
14 novembre : 1 mois déjà ! (4 SG + 3jours précisément).

Que s’est il passé depuis que j’ai appris la présence d’un bébé dans mon ventre :

- Les 3 premières semaines se sont passées dans une discrétion « corporelle » assez confortable : pas de nausées, pas de symptômes particuliers, quelques tiraillements au bas ventre, mais dans l’ensemble, c’était agréable. Et puis, depuis 4-5 jours, les nausées m’ont envahie ! Pour mon premier je n’en avais pas eu, uniquement quelques écœurements qui restaient supportables. Là, j’avoue que c’est difficilement supportable. Elles ne me quittent pas de toute la journée, et s’amplifient lorsque j’ai faim, sauf que le fait de manger me donne des nausées, quel dilemme !
- En parallèle j’ai des dizaines d’envies par jour, riz, œufs durs, fondant au citron, fromage de chèvre, etc. C’est dingue comme c’est envahissant « aaaah, j’ai trop envie de fromage de chèvre !! Mais *beurp* ça me donne envie de vomir !».
- Les odeurs également, j’ai l’impression d’en découvrir sans arrêt, je sens des odeurs partout, des odeurs fortes, agressives, et qui, évidemment me donnent des nausées.
- La fatigue m’assomme, je pense que je pourrais m’endormir à 17h sans problème.
- Irritable? mmmh, moui peut être, mais j'ai cette tendance déjà même sans être enceinte (enfin, je reste une femme merveilleuse au delà de ça, n'en doutez pas), mais les nausées m’agace suffisamment pour que ma patience pour le reste soit moins élevée, c'est certain.
- Dès que je m’agite trop le bas ventre me tire et me parait lourd, du coup j’y vais mollo.
Et en cette fin de premier mois, j’ai l’impression que mon ventre commence déjà à se voir, en tout cas je déboutonne parfois mes jeans !

Les rendez-vous pris:
17 novembre : sage femme
22 décembre : 1ère écho officielle


Message déposé le 14.11.2015 à 16:19 - Commentaires (2)


Prise de sang du 30/10/15
Après le test de grossesse du 26 octobre, je suis allée faire une prise de sang le vendredi qui a suivi. J'avais eu un rendez vous chez ma sage femme en juin pour "préparer les essais", et une ordonnance m'attendait sagement dans mon sac.

Résultat (à 16 DPO): 664 UI

Pour mon premier à ce même stade j'étais à 416 UI

Cool, un super taux, super élevé!! Voilà de quoi me rassurer :)
Message déposé le 07.11.2015 à 07:53 - Commentaires (3)


La puce à l'oreille
Durant ce cycle productif, j’étais persuadée ne pas être enceinte, que ça n’avait pas marché. En fait, je m’attendais tellement à le sentir très tôt, à en être intimement convaincue, comme si le légendaire 6ème sens de la femme me murmurerait que c’était bon. Or, je n’ai rien ressenti du tout, wilou, que dalle. Je m’attendais à ce que des symptômes viennent se pointer en plein devant mon nez, là, flagrants. Et non, rien du tout.

Et puis et puis ! des évènements m’ont mis la puce à l’oreille. Quelques jours avant le test, ma poitrine commençait à me sembler plus dure, j’avais l’impression de reconnaitre les sensations de grossesse quand les conduits lactifères se développent et créent des masses granuleuses. J’ai commencé à levée une oreille, à me demander si… La suspicion augmentait avec les jours, et puis il s’est passé quelque chose qui a fini de me convaincre. La veille du test, mon premier a été dur avec moi, il a eu une grosse colère très difficile à canaliser, le calme est revenu mais ce fut long et épuisant. Alors, je l’ai posé sur mes genoux, nous étions face à face. Je lui demande de me dire avec des mots ce qui le contrarie. Là, il me montre avec ses deux index, mes seins. Il insiste, il appuie, il ne lâche pas l’affaire. J’étais estomaquée. Il finit en me montrant mon ventre et à l’attraper avec sa main. Je lui demande à nouveau qu’est ce qu’il veut dire, et il insiste encore, mes seins, et serre toujours mon ventre dans sa main. Il a compris, j’ai compris et j’ai compris qu’il avait compris.

Le lendemain, j’avais prévu de faire un test. Je pars du travail un peu plus tôt, je rentre chez moi, je tremble, j’ai peur, et, je savais que le test serait positif !

Je sais comme les enfants sont intuitifs, ils ont des sens que nous n’utilisons plus une fois adulte. J’en suis totalement convaincue. Alors, mon premier étant « hypersensible », je m’attendais à ce qu’il sache avant moi que j’étais enceinte. Ca n’a pas loupé. Alors bien sûr, il a senti la vie en moi, il a compris qu’il y avait quelque chose, mais évidemment il n’a pas clairement compris que « maman est enceinte et qu’un bébé grandit dans son ventre ». Il sera donc important de lui en parler rapidement pour éclaircir son ressenti !

Message déposé le 03.11.2015 à 18:00 - Commentaires (4)


Le batônnet qui donne le sourire
Un deuxième cycle depuis le début des essais, durant lequel je n'y crois pas du tout, convaincue que ça n'a pas fonctionné (alors que le cycle précédent j'y croyais dur comme fer!) sauf les 2 jours qui précèdent le test, des choses m'ont fait comprendre qu'il y avait quelque chose dans mon bidon, et me voilà, lundi 26 octobre, sortant du travail plus tôt pour avoir le temps de faire un test avant d'aller chercher mon premier.

Je rentre, je tremble, je le sens, ça va être positif!

Message déposé le 30.10.2015 à 18:27 - Commentaires (4)


 Livre d'Or

 Contact



Tous les messages
Le goûter d'anniversaire
12 mois . 1 an
. 1 .
Mariage et séparation
11 mois
Ses premiers pas
10 mois
Rendez-vous des 9 mois
9 mois
8 mois
Les pieds dans l'herbe
7 mois
Ca se déplace
3 semaines = 3 dents
Rendez-vous des 6 mois
6 mois
Fêtes de fin d'année
Rendez-vous des 5 mois
Diversification
5 mois
Entre frères
Rendez-vous des 4 mois
Et vous, le deuil?
J'te croquerais bien
4 mois
Rendez-vous des 3 mois
3 mois
Rendez-vous des 2 mois
Orpheline de toi
2 mois
Rendez-vous des 1 mois et ostéopathe
La vie, la mort
1 mois
Ses premiers jours
Séance photo naissance
- Frères -
Ta naissance, mon accouchement (2/2)
Ta naissance, mon accouchement (1/2)
Retour à la maison
Hospitalisation
Notre bébé est né
Rendez vous du 9ème mois
8 mois de grossesse
Séance photos grossesse
Rendez vous anesthésiste
Rendez vous du 8ème mois
Mon aîné, mon fils, ma révolution
7 mois de grossesse
3ème écho officielle: 7ème mois
Rendez vous du 7ème mois
Sophrologie durant la grossesse
Rendez vous du 6ème mois
6 mois de grossesse
Choisir ma maternité
5 mois de grossesse
2ème écho officielle: écho morphologique et rendez vous du 5ème mois
Cours d'haptonomie
4 mois de grossesse
Y a du mouvement là dedans
Rendez vous (au pluriel) du 4ème mois
3 mois de grossesse
1ère écho officielle 12SA
2 mois de grossesse
La peur au ventre
Les déclarations de grossesse
Rendez vous sage femme
1 mois de grossesse
Prise de sang du 30/10/15
La puce à l'oreille
Le batônnet qui donne le sourire
Bonjour!


Créez votre blog sur Blog-grossesse.com